AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Crossroads ~Marvin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Dim 21 Jan - 7:59

Crossroads
Marvin & Natalie



Sweet home Alabama... Concentrée sur la route qui s'étend devant elle, Natalie bat le rythme du bout des doigts sur le cuir usé de son volant, chantant à tue tête les paroles de ce vieux tube populaire entre deux bouchées de brownie maison qu'elle pioche dans un tupperware posé sur le siège passager. Pas qu'elle aime particulièrement cette chanson, mais c'est la seule station que la vieille Ford Anglia veuille encore bien capter et après tout, on a fait pire en matière de musique... De toute façon, la route est déserte à cette heure presque tardive un dimanche soir et personne n'est là pour témoigner de la facilité avec laquelle elle est capable de se souvenir des vieux titres musicaux qui ont bercés son enfance. Après deux heures de bouchons interminables à la sortie de Seattle à cause d'un accident, le reste de la route du retour s'est déroulé sans encombres jusqu'ici. Encore quelques kilomètres, et elle pourra enfin se glisser sous un plaid dans son canapé, une Hermione ronronnante sur les genoux. Cette seule idée lui redonne le sourire et la jeune femme se décide finalement à accélérer un peu plus dans l'espoir d'arriver plus tôt chez elle pour pouvoir profiter au plus vite de sa fin de soirée.

Les jours ont commencés à rallonger et le soleil commence tout juste à vouloir se coucher à l'horizon. Natalie aime tout particulièrement cet instant, entre chien et loup, où l'obscurité menace mais n'a pas encore repris ses droits sur la lumière. La chanson change mais le poste de radio crache tout juste quelques notes grésillantes. Levant les yeux au ciel, elle quitte la route des yeux quelques secondes pour tenter en vain de faire fonctionner cette vieillerie. Rien n'y fait. Tourner les boutons, taper sur le poste, la chanson, méconnaissable, continue de sortir des hauts parleurs entrecoupée. "Fait chier...!" Peste-t-elle en relevant les yeux sur la route avant de laisser échapper un petit cri de frayeur. Trois mètres plus loin, qui se réduisent à quasiment rien à l'allure à laquelle elle roule, un chat, ventre à terre, traverse la route; et par réflexe, Natalie fait une embardée dans l'espoir de l'éviter. Une réussite semble-t-il, jusqu'à ce qu'un bruit de ballon éclaté se fasse entendre au moment où son pneu entre en collision avec le trottoir.

La voiture s'arrête et une odeur de caoutchouc brûlé s'élève tandis que l'enseignante en sort pour constater les dégâts. "Merde... Merde, merde, merde! Fait chier putain!" Lance-t-elle tout en donnant un coup de pied rageur dans le pneu arrière droit totalement à plat. Passant une main dans ses cheveux, elle prend une longue inspiration et expire lentement tout l'air dans ses poumons dans l'espoir de se calmer. Ca n'est rien de grave, juste un pneu crevé. Elle a apprit un jour, comme tout jeune conducteur, à remplacer une roue, ça n'a rien de difficile. Pourtant, après dix minutes de lutte avec sa clé en croix à essayer de retirer les boulons, sa voix se perd à nouveau en injures contre sa voiture. "Je jure que je vais finir par te mettre à la casse..." Peste-t-elle tout en composant le numéro du garage de la ville. Elle n'est plus très loin de Maplewood, dix kilomètres tout au plus. Ils devraient être en mesure de lui envoyer une dépanneuse...

Téléphone portable à l'oreille, les mains noircies par le cambouis, elle désespère pourtant d'obtenir une réponse un dimanche soir lorsque finalement, une voix résonne à l'autre bout du fil. "Bonsoir... Mademoiselle Sheppard... Je... Je sais qu'on est dimanche, mais... C'est tout bête mais j'ai crevé un pneu à l'entrée de la ville et... Je suis incapable de le changer moi même...Si vous pouviez m'envoyer quelqu'un..."    
Revenir en haut Aller en bas
avatar


in maplewood since : 19/01/2018
gained wars : 151
real face : DM
faceclaim : Marlon Teixeira
age : 20 ans
heart : Célibataire
your job : Mécanicien

Bevin little >sis'

Clyde >Bro'

Natalie >hum...
Posté le Dim 21 Jan - 15:46

Crossroads
Natalie & Marvin



Calvin était un patron sympathique. La cinquantaine bien tassée, il vivait seul après le départ de sa femme et ses enfants 20 ans plus tot. la rumeur disait qu'elle ne supportait plus de voir les histoires de gangs entacher les affaires du garage. Marvin se moquait bien de ce qui pouvait être dit sur lui, il était pour lui un père de substitution depuis la fin du lycée: Ils se disputaient pour écouter la musique. Entre le vieux rock de Cavin et l'électro de Marvin, aucun compromis ne pouvait être trouvé.
Ils étaient par contre d'accord sur le fait que Kiowa, le malamute de Marvin pouvait être au garage pendant les heures d'ouvertures du garage et rien ne pouvait lui être refusé: Pas même le siège dans le bureau du patron.

Lorsque le téléphone sonna, Calvin et Marvin étaient au garage. Rien d’étonnant pour eux, il était toujours difficile de quitter un endroit où l'on se sentait bien. Calvin s'était lancé dans la comptabilité à la main, malgré les protestations du jeune Hawkins de moderniser tout ça mais l'homme était bien trop bourru pour entendre raison. De son coté, l'employé travaillait sur un projet personnel, un Side-car pour Kiowa, ainsi il pourrait ressortir bien plus souvent son Harley qui dormait dans la grange.

Calvin prit un appel que Marvin n'écoutait que d'une oreille discrète jusqu’à ce que les mots magiques soient prononcés.
"Pas de soucis, Miss Sheppard."
Marvin releva immédiatement la tete pour écouter avec attention cette fois la conversation, son regard croisa celui de Calvin qui affichait un sourire gras en observant l'attention de son employé. "J'envoie Marvin vous aider immédiatement." Il fit un clin d’œil à son employé. " Bonne soirée Miss."

En se relevant, Kiowa en fit de même, le suivant comme son ombre, alors qu'il se dirigeait vers la dépanneuse.
"Qu'est ce que tu fais idiot? Ce n'est qu'un pneu crevé! Prend ta voiture, comme ça tu n'as pas à repasser par le garage après." ajouta t il avec un air entendu.
"Calvin... C'était ma prof de littérature." lui répliqua-t-il pour le stopper dans une déferlante d'allusions qui promettaient de devenir de plu en plus lourde.
"J'ai pas été un bon au lycée comme toi mais je sais que si je parlais d'un petit bout de femme comme ça au passé, l'affaire serait réglée depuis un moment! VA-Y! Fais pas attendre la demoiselle, elle est à l'entrée sud de la ville!"

Montant dans son pick up, Marvin quitta le garage, klaxonnant comme à leur habitude pour se dire au revoir. La pénombre commençant à tomber, il alluma les phares, observant avec attention le bord de la route pour la trouver. A une dizaine de kilomètres de la ville, la voilà sur le bord de la route. Mettant les warning et en orientant la voiture pour éclairer la vieille Ford, il éteignit enfin le moteur. A peine la portière fut ouverte que Kiowa sauta, la queue frétillante de joie de rencontrer quelqu'un. Commençant à tout renifler, Marvin n'y fit pas attention.

"Bonsoir Natalie. Vous n'avez pas terminé de martyriser cette voiture?! Je vous rappelle que je lui ai fait sa révision il y a 1 mois!" lui lança t il avec un sourire aux lèvres alors qu'il s'approchait.
Elle pouvait bien amener sa voiture toutes les semaines que cela ne le dérangerait pas, bien au contraire mais cette réflexion, il la gardait pour lui, pour l'instant...   


Dernière édition par Marvin Hawkins le Lun 22 Jan - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Lun 22 Jan - 18:52

Crossroads
Marvin & Natalie



Appuyée contre la portière close de la Ford Anglia, une cigarette coincée entre l'index et le majeur droit, Natalie rejette la tête en arrière et, les yeux fermés, expire lentement la fumée. La colère des premières minutes a laissé place à l'agacement, puis à la résignation et enfin, au soulagement. Ou presque. Savoir que c'est Marvin Hawkins, l'un de ses anciens élèves, qui est sur le point de venir la dépanner la rend un peu nerveuse. Le regard que pose le jeune homme sur elle ne lui a pas échappé et, s'il la flatte énormément, il la met également mal à l'aise; parce qu'il est bien trop jeune, qu'elle ne l'est plus assez, et que même s'il a désormais quitté le lycée, elle n'en reste pas moins sa professeur de littérature pour autant. Les incisives fermement plantées dans sa lèvres inférieure qu'elle mordille, songeuse, Natalie tente de se remémorer l'époque, il y a trois ans de cela à peine, où Marvin n'était rien d'autre que son élève, un gamin de dix sept ans parmi tant d'autres bien que plus doué que la plupart de ses camarades. Elle a beau y réfléchir, elle n'arrive pas à se souvenir si déjà, à l'époque, le jeune homme la couvait avec les mêmes yeux. Cette idée lui parait tellement saugrenue qu'un léger rire s'échappe de ses lèvres tandis qu'elle secoue la tête comme pour la chasser de ses pensées. N'importe quoi...


Les minutes s'égrènent au cours desquelles Natalie porte inlassablement sa cigarette à ses lèvres. Un soupir légèrement impatient s'échappe de ses lèvres au moment où, finalement, les phares d'un pick up éclairent la chaussé et s'arrêtent à sa hauteur, l'éblouissant légèrement dans la foulée. La main en visière devant ses yeux le temps de s'habituer à cette soudaine clarté, le professeur se détache de sa voiture pour s'avancer vers son sauveur et laisse échapper un léger rire de surprise lorsqu'en lieu et place du mécanicien, c'est un chien énorme qui s'extirpe en premier du véhicule suivit de près par un Marvin tout sourire. "Bonsoir Marvin!" Lance-t-elle avant de rire à nouveau, amusée par les paroles du brun. "Tu devrais plutôt dire que c'est elle qui me martyrise. Je la bichonne en faisant faire sa révision en temps et en heure et voilà comment elle me remercie...!"Ajoute-t-elle avec un sourire sans hésiter un seul instant à le tutoyer. Une habitude qu'elle a toujours eu avec ses élèves et qui visiblement n'a pas vocation à changer, même après que comme Marvin, ses "petits protégés" aient quittés les bancs de l'école. "Merci d'être venu en tout cas, tu me sauves la vie!".

Le museau froid du chien lui chatouille la main et la jeune femme a un petit sursaut de surprise suivit d'un petit rire tandis qu'elle s'agenouille à la hauteur de l'animal pour perdre ses doigts dans ses longs poils. "Salut toi gros pépère!" lui susurre-t-elle tout flattant ses côtes. "J'ai bien essayé de changer la roue toute seule, mais je crois que je ne suis vraiment pas douée..." Annonce-t-elle finalement à l'attention du maître de l'énorme boule de poil tout en se relevant pour lui faire face, un sourire léger sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


in maplewood since : 19/01/2018
gained wars : 151
real face : DM
faceclaim : Marlon Teixeira
age : 20 ans
heart : Célibataire
your job : Mécanicien

Bevin little >sis'

Clyde >Bro'

Natalie >hum...
Posté le Lun 22 Jan - 19:47

Crossroads
Natalie & Marvin



« C’est toujours avec plaisir. » trouva t il à dire alors qu’il était face à elle planté en train de l’observer. Il se sentit soudainement idiot de rester sans rien faire si ce n’était de l’observer et de prendre plaisir à décortiquer sa façon d’être. Il ne comprenait pas pourquoi il ne s’était pas plus attardé sur elle au lycée. Sans doute parce qu’à l’époque il avait été un jeune con. Repenser à cette époque le renfrogna malgré la vision tentatrice de Natalie terminant sa cigarette. Il se décida alors à se baisser pour observer la fameuse roue et se rendit compte qu’elle n’avait pas seulement crevée mais explosée. Son regard se porta un peu plus en arrière pour comprendre ce qui s’était passé mais il dériva rapidement à nouveau vers elle alors qu’elle gratifiait Kiowa de caresses crasseuses.
Se contentant d’un sourire, il ne lui fit pas remarquer qu’elle venait sans doute de mettre de la graisse et autres saletés dans son poil mais s’agrippa à la croix en parvenant à peine à faire bouger un boulon malgré une force dont il n’avait pas à rougir. Effet de virilité tombé à l’eau, il fit fonctionner sa cervelle, décidé à ne pas s’acharner plus. Se relevant pour la dépasser de presque vingt centimètres, il lui lança « Je reviens, ne bougez pas ! » accompagné d’un clin d ‘œil. Se dépêchant de retourner à son Pick up, il bondit agilement à l’arrière à la recherche d’une clef plus pratique, d’une bombe à graisser et d’un chiffon, qu’il fourra à la taille de son jean. La rejoignant, il déploya la clef télescopique 3 fois plus grande. « Avec un effet levier, c’est toujours mieux. » lui expliqua t il alors qu’il graissait au préalable les boulons. Vérifiant que le cric était bien mis avant de défaire cette fois ci les boulons avec facilité qu’il plongea dans sa poche déjà sale pour s’assurer de ne pas les perdre. Tendant le bras pour récupérer la roue de secours, il s ‘activa en gardant le plus grand naturel alors que les sous-entendus de Calvin trottaient dans sa tête : Si jusqu’à présent, il ne reconnaissait qu’à moitié trouver son ancienne professeure attirante, aujourd’hui, il se découvrait une nouvelle envie enfin assumée. Il termina rapidement et se releva à son niveau en lui tendant son chiffon à la taille.
« Voilà ! Gardez la clef et la bombe, ça vous servira la prochaine fois que vous faites le coup de la panne. » termina-t-il avec un sourire provoquant.  Cherchant rapidement comment faire durer cette rencontre, il trouva sur le moment un petit répit. « Je ne serai pas contre cigarette. »
Il n’était pas fumeur, ou du moins seulement de joints en soirée lorsqu'il trainait avec la bande mais c’était ce qu’il avait trouvé sur le moment.



Dernière édition par Marvin Hawkins le Lun 22 Jan - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Lun 22 Jan - 21:26

Crossroads
Marvin & Natalie



C'est avec un sourire hésitant et le regard légèrement fuyant que Natalie accueille les paroles de Marvin. Elle essaye de ne pas se montrer trop avenante avec lui, de ne pas entretenir la moindre ambigüité. Aussi mature soit-il, aussi adulte qu'il puisse paraitre physiquement, la jeune femme n'en oublie pas pour autant que presque dix ans les séparent. Elle s'efforce de ne pas l'oublier tout du moins, même si la plupart du temps, il ne lui rend pas la tâche facile.

Les mains dans les poches arrières de son jean, Kiowa les poils ébourrifés par les caresses sagement assis à ses côtés, Natalie observe le mécanicien qui s'affaire sur sa roue, sans grand succès. Il y met du sien, mais pas un seul boulon ne semble décidé à bouger. Marvin se relève et elle s'écarte légèrement de son passage tandis qu'il lui intime de ne pas bouger. "Crois moi, je serais bien en peine d'aller où que ce soit...!" Assure-t-elle en le suivant des yeux, les joues légèrement rosies par le clin d'oeil qu'il vient de lui adresser. Heureusement, l'obscurité ambiante lui permet de camoufler aisément sa gêne lorsque le jeune homme revient vers elle armé de tout le nécessaire. S'appuyant légèrement contre la voiture tandis qu'il s'affaire de nouveau sur la roue qui cette fois semble céder, Natalie hoche la tête et esquisse un nouveau sourire. "Effet levier, c'est noté!" Assure-t-elle tandis qu'ils échangent les rôles. C'est cette fois au tour du garçon de servir de professeur et à elle d'amasser les connaissances, une position qui ne lui est pas désagréable. Car si elle aime enseigner, Natalie aime également apprendre, plus encore lorsqu'elle est certaine de pouvoir un jour se servir à nouveau de ce qu'on lui enseigne. En l’occurrence, avec une voiture aussi capricieuse que la sienne, Natalie est certaine d'avoir à nouveau l'occasion de changer une roue. Une tache qui devrait s'avérer beaucoup plus aisée avec les petits cadeaux du mécanicien qui accompagne ses paroles d'un petit sourire malin, provocateur. Lèvres légèrement entre-ouverte sous l'effet à la fois de la surprise mais aussi d'une pointe d'indignation rapidement remplacée par de l'amusement, Natalie laisse éclater un rire sincère au bord de ses lèvres qu'elle finit par pincer en une moue faussement réprobatrice. "Crois moi, si j'avais eu envie de faire le coup de la panne à qui que ce soit, je me serais arrangée pour qu'il fasse jour, et chaud!" Lance-t-elle en lui donnant un coup du chiffon qu'il lui a prêté pour s'essuyer les mains sur le torse. "Tu as de la chance de ne plus être au lycée, je t'aurais collé pour insolence!" Ajoute-t-elle avec un rire léger avant de sortir son paquet de cigarette de la poche intérieure de sa veste pour en glisser une entre ses lèvres avant d'en offrir une au jeune homme. "Tiens, sers toi..." Souffle-t-elle, sa cigarette entre les lèvres tout en sortant un briquet de la poche de son jean.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


in maplewood since : 19/01/2018
gained wars : 151
real face : DM
faceclaim : Marlon Teixeira
age : 20 ans
heart : Célibataire
your job : Mécanicien

Bevin little >sis'

Clyde >Bro'

Natalie >hum...
Posté le Lun 22 Jan - 22:08

Crossroads
Natalie & Marvin



Comme une tape que l’on donne sur le museau de son animal qui vient de dépasser des limites déjà bien larges, elle le remit à sa place. Elle lui aurait donné un bon point l’effet, aurait été le même mais il lui en fallait bien plus pour le repousser que de l’infantiliser. Il n’était juste pas habitué à ce que quelque chose lui soit refusé, surtout sur ce plan là.
Sans doute n’attendaient ils pas la même chose, d’une relation, aussi éphémère soit elle. A n’en pas douter, ses ex devaient être chiants comme la mort. Pourtant, il la sentait en son fort intérieur passionnée à l’image des œuvres de Jane Austen qu’elle ne cessait de recommander à l’époque du lycée. « Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es. » Cette Maxime qu’il s ‘amusait à penser vrai, lui donna une idée. Il était persuadé qu’elle pouvait encore se donner du lest pour vivre la vie comme elle l’aurait fait à son âge.

« À ceux qui ne changent jamais d'opinion, il incombe particulièrement de bien juger du premier coup. » Lui retorqua t il en prenant le briquet de ses mains. Un coup de chance que cette citation lui soit revenue. Ses yeux se posèrent sur la cigarette entre ses lèvres, s’approchant sans en détacher le regard, il ne leva ses yeux que pour y apport une flame qui alluma sa cigarette avant de porter lui-même la sienne à sa bouche. Cependant, il ne lui laissa pas le temps de tirer dessus, l’empruntant pour allumer la sienne, il voulait se jouer de la situation pour un insidieux analogisme. En cet instant, peu lui importait qu’elle ait pu être son professeur, durant ce laps de temps de nombreuses choses s’étaient écoulées et il n’était clairement plus le fils à papa, star du lycée au visage trop angélique. La réalité de la vie, le fonctionnement sournois de ce monde avait eu raison bien trop vite de sa candeur.
Alors peut lui importait si dans ce fichu pays on ne s’offusquait pas d’une femme jeune au bras d’un homme plus âgé mais que sa symétrie inverse posait problème.

Il finit par montrer dans le creux de sa main le briquet pour la pousser à le reprendre et il n’était pas décidé à laisser filer sa main quand elle tenterait de le récupérer.  Qu’elle se lance, encore, une seule fois dans une tentative pour lui rappeler l’enfant qu’elle voulait voir, il lui montrerait l’homme qu’il était devenu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Mar 23 Jan - 14:55

Crossroads
Marvin & Natalie



"Jane Austen... Impressionnant, même si j'imagine que je ne devrais pas être aussi surprise venant de toi..." Souffle-t-elle en fronçant légèrement les sourcils lorsqu'il lui dérobe son briquet. Après tout, Marvin a été l'un de ses meilleurs élèves jusqu'ici, il n'y a rien de si étonnant dans le fait qu'il soit en mesure de citer l'une des romancières les plus douées de son temps. Ce qui est plus surprenant, c'est le choix qu'il a fait, de citer Austen, et plus précisément Orgueil et Préjugés pour s'adresser à elle. Son roman favori, utilisé contre elle...

Avec toute la difficulté du monde, Natalie s'efforce de maintenir une distance aussi bien émotionnelle que physique avec Marvin qui est loin de lui faciliter la tâche. Même si elle fait de son mieux pour avoir l'air le plus détachée possible, elle sent son cœur accélérer dans sa poitrine sous le coup de l'émotion tandis qu'il s'approche d'elle, les yeux rivés sur sa bouche, ou la cigarette qui s'y trouve. Peu importe ce qu'il observe avec tant d'intensité dans le regard, elle aimerait que ce ne sois pas elle. Et surtout, elle aimerait ne pas être aussi sensible aux charmes du mécanicien. Elle sent la chaleur lui monter aux joues et tous ses sens se mettre en alerte chaque fois qu'il se montre charmeur avec elle. Une réaction qu'elle ne contrôle pas et qui la trouble au plus haut point. Les yeux fuyants, elle relève pourtant le regard vers lui lorsqu'il lui présente la flamme du briquet pour allumer sa cigarette dont elle a tout juste le temps d'aspirer une minuscule bouffée avant qu'il ne la lui vole pour allumer la sienne. "Hey! C'est à ça que servent les briquets!" fait-elle remarquer un sourire amusé aux lèvres tandis qu'elle tend la main vers lui pour récupérer sa cigarette et aspirer cette fois une plus forte de dose de nicotine. Levant les yeux au ciel, une moue faussement réprobatrice sur les lèvres, elle rejette finalement la tête en arrière pour expirer lentement la fumée qui s'élève et se disperse sur la toile foncée du crépuscule. Détendue par cet acte aussi anodin soit-il, Natalie reporte son attention sur Marvin lorsqu'il lui présente la paume de sa main au creux de laquelle trône son briquet, seul rescapé d'un groupe entier de ses semblables dispersés aux quatre coins du monde, volés, perdus ou simplement trop bien rangés.

Un sourire malicieux au coin des lèvres, un sourcil soupçonneux légèrement haussé, elle porte à nouveau sa cigarette à sa bouche et inspire puis expire la fumée tandis qu'elle reprend la parole, ses iris foncées directement posées dans celles du garçon. "Sérieusement? Tu connais le proverbe non? Les vieux singes, les grimaces..." Souffle-t-elle avec une pointe d'amusement dans la voix. "Et bien je suis le vieux singe et je sais parfaitement qu'à la seconde où je vais tendre la main pour prendre mon briquet tu va m'éviter et le mettre hors de ma portée... Vous les hommes, que vous ayez dix, vingt ou cinquante ans, vous êtes tous tristement prévisibles..." Ajoute-t-elle tout en tendant malgré tout la main pour essayer de récupérer son bien en espérant l'avoir suffisamment distrait pour qu'il ne la voit pas venir à des kilomètres. Un échec...


Dernière édition par Natalie Sheppard le Mar 23 Jan - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


in maplewood since : 19/01/2018
gained wars : 151
real face : DM
faceclaim : Marlon Teixeira
age : 20 ans
heart : Célibataire
your job : Mécanicien

Bevin little >sis'

Clyde >Bro'

Natalie >hum...
Posté le Mar 23 Jan - 16:41

Crossroads
Natalie & Marvin



Il s’imagina lui citer Kipling ou Thoreau à sa remarque mais savoir parler avec ses propres mots plutôt qu’à travers ceux des autres étaient aussi gage d’indépendance intellectuelle, un point qui lui paraissait non négociable. Il rugissait intérieurement de satisfaction de voir que les signaux inconscients qu’elle émettait ne faisait pas de lui un fou ou un présomptueux, elle le sentait aussi, cet effet magnétisant lorsqu’ils étaient ensemble même si clairement elle en avait bien plus peur. Elle pouvait le cacher, ne pas l’assumer, cela ne lui posait aucun probleme de lui montrer la réalité de plein fouet.
Sa manière féminine quasi féline de fumer ne l’aidait pas non plus à se contenir. Le regard perçant et brillant, il la fixait sans détour, ne portant aucune attention sur sa généralité sur les hommes. Cela tombait bien, il n’était pas de ceux qui fourraient des groupes de personnes dans le même sac, détachant sa cigarette de sa bouche, lorsqu’elle approcha sa main, il termina le chemin jusqu’à celle ci, croisant ses doigts dans les siens pour emprisonner sa main.

A moitié appuyé contre la voiture, Marvin se redressa pour la dominer de sa hauteur alors qu’il tirait cette main vers lui. Heureusement que son autre main était prise par la cigarette car elle avait furieusement envie de se poser sur sa taille sans lui demander son avis. Le dos toujours appuyé contre la portière, il l’attira à lui doucement.  
« Dis-moi que je ne le rêve pas. » lui murmura-t-il fiévreux. Emballé par cette jeunesse téméraire et effrontée qu’elle réveillait, malgré elle, en lui.
Le vouvoiement était oublié et même jeté au feu, elle n’était plus son professeur, il était temps qu’il agisse comme tel pour que, sans doute, elle puisse le voir autrement. Il espérait comme un ingénu qu’elle ne reculerait pas. Quels étaient les réels obstacles à ce qu’ils puissent expérimenter le feu qui les animaient ? Cette différence d’âge ?  Elle était transparente. Son ancien rôle dans son éducation ? Elle n’avait plus cette responsabilité depuis plusieurs années et il était à l’époque bien trop puéril pour s’intéresser à ce qui lui plaisait réellement chez une femme. Ce n’était donc pas une vieille lubie venue tout droit du lycée. C’était quelque chose de bien plus neuf et immédiat : Pour que son envie de consumer l’attraction animale qu’elle exerçait par cette façon bien à elle de lever les yeux au ciel, de mordre cette lèvre pulpeuse ou de jeter des regards perçants. Pour tout ça, il se sentait hardi, éhonté, entreprenant, aventureux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Mar 23 Jan - 21:58

Crossroads
Marvin & Natalie



La surprise se lit clairement sur les traits de Natalie lorsque les doigts de Marvin se referment sur les siens. Elle s'attendait à ce qu'il se montre taquin, puéril, pas aussi entreprenant. Il l'attire à lui et Natalie sent son coeur accélérer sensiblement dans sa poitrine. Ses yeux cherchent brièvement les siens. Elle croise le regard fiévreux du jeune homme et ferme les paupières comme si la caresse de son regard sur sa peau lui était insupportable. La respiration légèrement saccadée sans qu'elle soit en mesure de se souvenir à quel moment le souffle a commencé à lui manquer, l'enseignante laisse échapper un léger soupir lorsqu'il lui murmure quelques mots à l'oreille. "Marvin... S'il te plait..." l'implore-t-elle à son tour dans un murmure sans être totalement certaine de savoir si elle le supplie d'arrêter ou bien tout simplement de mettre fin à son tourment en faisant d'elle ce qu'il désire.

Par réflexe, ses doigts enlacés dans les siens se crispent légèrement, resserrent puis désserrent leur emprise sur ceux du garçon, trahissant son hésitation, le combat intérieur que se livrent son coeur et sa raison. Il l'attire, c'est indéniable et la proximité de leurs corps en cet instant ne la laisse pas de marbre, bien au contraire. Des semaines de célibat et de résistance face aux assauts répétés de Marvin ont laissé leurs traces sur sa libido clairement mise à l'épreuve ce soir. Seulement, une petite voix dans sa tête n'a de cesse de lui rappeler leur différence d'âge et la position d'autorité qu'elle exerçait autrefois sur le garçon. Elle n'a pas peur de lui, mais des qu'en dira-t-on. Après tout, il est encore mineur et elle plus que majeure. Quels parents pourraient encore lui faire confiance, lui confier l'éducation de leurs enfants s'ils venaient à apprendre qu'elle couche avec des jeunes hommes bien plus jeunes qu'elle? Ses -anciens- élèves qui plus est? Personne. C'est ce qui la retient de s'approcher un peu plus du mécanicien, de laisser courir son nez le long de son cou pour venir chercher ses lèvres. Elle ne peut pas se permettre de succomber.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


in maplewood since : 19/01/2018
gained wars : 151
real face : DM
faceclaim : Marlon Teixeira
age : 20 ans
heart : Célibataire
your job : Mécanicien

Bevin little >sis'

Clyde >Bro'

Natalie >hum...
Posté le Mar 23 Jan - 22:34

Crossroads
Natalie & Marvin



La dualité était à son paroxysme, il le sentait bien et il en devenait cruel de vouloir écraser sa résistance sans hésitation. Un geste aussi égoïste que viscéral mais quel choix s’offrait réellement à lui ? Alors même que sa respiration lui devenait difficile, à croire que toucher ses lèvres l’aideraient à mieux prendre son souffle. Un frisson parcourut sa nuque lorsqu’elle l’implora, lui faisant instantanément lâcher sa cigarette pour poser une main sur la chute de ses reins. Son visage se cacha dans sa nuque pour en sentir son essence si personnelle. Un parfum presque entièrement volatilisé, une odeur de pâtisserie et d’autres choses qu’il était impatient de découvrir. Sa barbe râpant sa peau lui donna un avant-gout interdit de ce qu’il pouvait se saisir.
Ses lèvres demandèrent également leur tribu, alors que son souffle court et brulant s’écrasait sur son épiderme avant de trouver leur cible. Ce fut comme un soulagement, ses épaules se raidir alors qu’il obtenait un avant-gout de la tentation. Ne pouvant se détacher, elles trouvèrent sa joue, sa mâchoire avant qu’elles ne puissent se détacher pour la contempler.
Il voulait retrouver dans ses yeux, la même fièvre qui l’animait. Bien loin des préoccupations qui la faisait résister. Lâchant sa main, elle se posa sur sa joue, son pouce rugueux parcourra ses lèvres délicieusement douces alors qu’il terminait de l’enlacer pour la serrer contre lui.

« Cela ne concerne que nous deux et personne d’autre. » trouva-t-il à répondre pour tenter d’étouffer son doute. Il emmerdait les autres et leur jugement hypocritement puritain. En cet instant, il était près à tout pour lui prouver qu’il était tout ce dont elle avait besoin maintenant. Qu’importe qu’il soit plus jeune, il était indépendant et plus que consentant, sans aucune autre influence que son charme. La lumière du pick up continuait à les éblouir, les coupant du reste de cette route déserte à cette heure, éclairant seulement son visage fluctuant entre désir et interdit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Jeu 25 Jan - 12:56

Crossroads
Marvin & Natalie



Sous l'impulsion des doigts de Marvin posés sans hésitation aucune dans le creux de ses reins, Natalie franchit la limite. D'un pas en avant, elle se rapproche de son ancien élève, le coeur battant à tout rompre dans sa cage thoracique. Ils sont si proches que la chaleur du corps du garçon se mêle à la sienne, l'embrase. Les yeux fermés, elle retient son souffle lorsqu'il glisse son visage dans son cou et laisse échapper malgré elle un soupir de satisfaction lorsque sa barbe rapeuse effleure sa peau. Un frisson lui parcours l'échine et par pur instinct, elle resserre l'emprise de ses doigts autour de ceux de Marvin lorsque ses lèvres courent sur son épiderme, laissant sur leur passage une sensation de brûlure ennivrante, délicieuse. Tellement, qu'elle ne parvient pas à trouver la force de le repousser quand bien même sa raison lui hurle de lui demander d'arrêter, son corps et son désir parlent d'eux-mêmes, ne lui donnent pas le choix. Le corps tendu, offert aux baisers du jeune homme, elle pose sa main libre sur son épaule où ses doigts se crispent par réflexe jusqu'à ce qu'il se détache d'elle.

Reprenant peu à peu ses esprits, les pupilles dilatées par son plaisir coupable, elle croise le regard de Marvin dans lequel elle lit sans mal l'intensité grisante de son désir pour elle. Le souffle court, la gorge sèche, elle passe une langue humide sur ses lèvres juste avant qu'il ne les caresses du pouce. Un geste d'une sensualité indéniable qui lui donnerait presque le tournis. Une sensation qui ne diminue pas lorsqu'il l'enlace et la serre finalement contre lui. Le visage contre l'épaule du garçon, elle tente de rassembler ses esprits, de trouver les mots justes pour lui expliquer son refus. Il sème pourtant de nouveau la confusion lorsqu'il reprend la parole. Il n'a pas tort, cette histoire, ou peu importe de quoi il s'agit, ne concerne personne d'autre qu'eux, mais rien n'est jamais aussi facile dans la vie. Avec un soupir de résignation, sans réellement savoir ce qu'elle compte dire ou faire, Natalie se détache légèrement de Marvin. Les deux mains posées sur son torse, elle le repousse légèrement sans pour autant réellement s'éloigner de lui ou cesser de le toucher. Elle relève les yeux vers lui et croise à nouveau son regard brûlant qui la met en émoi, nourrit sa culpabilité en même temps que son envie de lui rendre ses baisers. Il la torture. "Marvin..." Soupire-t-elle sans pour autant rien ajouter, les yeux baissés pour ne pas avoir à soutenir son regard. Sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte, ses doigts carressent le haut du torse du mécanicien, comme si elle cherchait à le consoler ou à ne pas rompre le contact. "Ne me regarde pas comme ça..." Supplie-t-elle une fois encore en relevant à nouveau les yeux vers lui avant de se hisser légèrement sur la pointe des pieds pour venir capturer ses lèvres tentatrices et perdre sa main droite des les cheveux qui recouvrent sa nuque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


in maplewood since : 19/01/2018
gained wars : 151
real face : DM
faceclaim : Marlon Teixeira
age : 20 ans
heart : Célibataire
your job : Mécanicien

Bevin little >sis'

Clyde >Bro'

Natalie >hum...
Posté le Jeu 25 Jan - 14:21

Crossroads
Natalie & Marvin



La supplique se perdit dans l’abime de ses pensées quand ils s’embrassèrent enfin. Appréciant de voir sa crinière en bataille ébouriffée par sa main, il laissa s’échapper une expiration de plaisir. La situation dépassait tout ce qu’il avait pu imaginer, pris au piège de ses propres envies, il ne réalisait pas encore qu’elle avait produit en lui un besoin insatiable. Il lui rendit son baiser à en perdre le souffle et la raison, sa main posée sur le bas de son dos trouva enfin sa peau alors qu’il les faisait pivoter sur eux même pour la plaquer contre la voiture.

Ce fut finalement un klaxon qui lui fit ouvrir les yeux, lui rappelant qu’ils étaient sur le bord d’une route –quasi-déserte mais pourtant empruntée. Il n’était pas égoïste au point de ne pas avoir réfléchi à ses appréhensions et sans doute avait-elle besoin de discrétion. « Viens chez moi. » murmura-t-il rapidement le temps de détacher ses lèvres et de reprendre leur baiser. « J’habite à la limite de la foret. C’est calme et vide… » Son regard toujours ancré dans le sien alors qu’il posait encore une fois ses lèvres sur les siennes. Il ne savait pas où cela les menait mais cette question pouvait attendre… Un second temps…
Durant ces instants, Kiowa, s’était allongé, les oreilles bien dressées à observer les deux humains pris dans leur folie, dans l’attente d’une suite. Il lâcha un aboiement pour rappeler qu’il était là, comme un deuxième rappel à la réalité.
Anticipant ses réticences, son étreinte s’était resserrée pour ne pas couper le lien et qu’elle ne fuit pas comme un lièvre prit en pleine chasse. Si cela n’avait tenu qu’à lui, il l’aurait depuis longtemps installé sur la banquette arrière mais quand bien même, il fut un garçon orgueilleux et fier, il n’a jamais été égoïste, d’autant plus dans ce genre d’interaction.
« Viens. » lui glissa t il alors que sa bouche effleurée son oreille avant qu’il ne plante doucement ses dents dans sa nuque. « Ne fuis pas. » ajouta-t-il à sa demande avant de mordre cette fois ci un peu plus fort.



Dernière édition par Marvin Hawkins le Jeu 25 Jan - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Jeu 25 Jan - 17:32

Crossroads
Marvin & Natalie



Elle le regrettera, un jour. Demain, dans six mois ou dans dix ans, Natalie sait qu'elle finira par regretter la pulsion malheureuse qui l'a poussée à se jeter dans les bras de Marvin. Pourtant, lorsqu'il répond à son baiser, la jeune professeure n'hésite pas un seul instant à l'approfondir, mêlant sa langue à la sienne, resserrant l'étreinte de ses doigts sur sa nuque et ses cheveux. Les doigts calleux du jeune homme trouvent sa peau et la font frissonner. Son corps s'éveille, s'ouvre à nouveau au plaisir et un gémissement léger mais parfaitement audible s'échappe d'entre ses lèvres lorsqu'il la plaque sur la carcasse de sa vieille voiture. Ses gestes ne sont pas ceux d'un garçon tout juste sortit de l'adolescence, il a l'assurance d'un homme à l'appétit vorace et il n'en faut pas plus à Natalie pour oublier brièvement la différence d'âge qui les sépare. Après tout, si elle ferme les yeux et se laisse porter par les sensations que lui procure leur étreinte, ils ne sont rien de plus, rien de moins que deux êtres brûlant d'une passion commune.

Le coup de klaxon qui retentit quelques minutes plus tard la ramène pourtant à la réalité dans un sursaut de surprise. Le souffle court, les lèvres gonflées et rougies, elle pose à nouveau les yeux sur Marvin et son coeur reprend sa cavalcade dans sa poitrine. Cette fois pourtant, ce n'est pas simplement le désir qui fait augmenter son rythme cardiaque, mais aussi la peur. Viens chez moi. Elle répond au baiser du mécanicien qui vient reprendre ses lèvres mais avec un peu moins de fougue que précédemment. Son attention est ailleurs, accaparée par le monde extérieur et l'angoisse de voir une autre voiture surgir de nulle part, l'angoisse d'être prise sur le fait. Le genre de peur qu'elle pensait avoir laissé derrière elle au sortir de l'adolescence une fois la maison de sa mère désertée et ne jamais revivre.

La proposition est tentante. Haletante, incapable de reprendre son souffle entre chaque salve de baisers, Natalie pèse le pour et le contre. Le suivre jusqu'à chez lui faciliterait grandement les choses. Personne pour les surprendre, juste les murs de sa demeure pour receuillir leurs soupirs alanguis, seuls témoins de leur union interdite. Mais cela signifierais aussi lâcher prise, contrevenir à ses principes, le laisser gagner. Quelque chose pourtant lui laisse penser qu'elle ne serait pas perdante dans cette histoire. En témoigne la façon dont il s'efforce à trouver des solutions à leurs problèmes. Il la veut, elle le sent, elle le sait. Un désir amplement partagé. Interrompue dans le fil de ses pensées, cette fois par Kiowa qui leur rapelle sa présence, la jeune femme hésite quant à l'interprétation de ce nouveau signe. Doit-elle le suivre, renoncer? Les questions s'enchainent dans son esprit et Marvin est loin de l'aider à se concentrer. Ses lèvres ont quitté les siennes pour mieux se repaitre de son cou et sa barbe rugueuse qui lui chatouille l'oreille lorsqu'il y murmure quelques mots, comme s'il lisait dans ses pensées, lui arrache un nouveau soupir suivit d'un gémissement de plaisir lorsqu'il plante ses dents dans sa chair. Une fois, puis deux. "Soit raisonnable Marvin..." Souffle-t-elle d'une voix rendue rauque par le désir alors qu'elle rejette la tête en arrière pour lui offrir son cou, les réactions de son corps en totale contradiction avec ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


in maplewood since : 19/01/2018
gained wars : 151
real face : DM
faceclaim : Marlon Teixeira
age : 20 ans
heart : Célibataire
your job : Mécanicien

Bevin little >sis'

Clyde >Bro'

Natalie >hum...
Posté le Jeu 25 Jan - 18:39

Crossroads
Natalie & Marvin



En maitre indigne, Marvin ignora totalement le malamute, trop habitué à l’avoir comme son ombre et d’autant plus quand son cerveau était court-circuité par une libido en effervescence. La mordant une dernière fois, il attrapa furtivement son menton pour la forcer à le regarder dans les yeux. Pourquoi lutter alors même que sa volonté baissait les bras, ses yeux, son corps lui indiquait déjà qu’ils partageaient déjà le même besoin impérieux et brulant.
« Mais je suis raisonnable. » argua-t-il d’une voix rauque, essoufflée et déformée par le désir.
Ses lèvres descendirent sur son menton, son cou pour terminer à la limite de son vêtement alors que ses mains parcouraient ce corps déjà observé de nombreuses fois. Se baissant soudainement en posant un genou à terre, il partit à la conquête de sa peau, soulevant à peine son haut pour déposer un baiser non loin de son nombril. « Je suis seulement déterminé » ajouta-t-il alors que le son de sa voix s’étouffait contre la peau de son ventre comme pour lui promettre qu’ils n’étaient qu’au tout début du prémisse d’une très longue et langoureuse nuit.

Ses mains se posèrent abruptement sur ses cuisses alors qu’il se redressait pour la soulever et la relever à son niveau alors qu’ils heurtaient à nouveau la carrosserie de la voiture. « Je te propose de partager mon matelas plutôt que de te jeter sur cette banquette arrière ou même encore de t’étreindre ici et maintenant, personnellement ça ne me dérange pas. » termina-t-il avant de l’embrasser avec force et de terminer ce contact par une nouvelle morsure de sa lèvre cette fois ci.

Pour lui prouver qu’il était sérieux, il amorça un mouvement de rein contre elle alors qu’il la portait toujours. Une attitude quelque peu cavalière mais Il avait comme avantage la jeunesse et une forme physique irréprochable gagnée par une ancienne carrière de quarterback et une activité physique soutenue mais il était surtout porté par l’intime conviction que cette union serait hors norme, la réalité était sous leurs yeux et leur peau, ils vibraient à l’unisson de cet acte intime qui mettait tant de difficulté à se réaliser.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Jeu 25 Jan - 21:04

Crossroads
Marvin & Natalie



Les yeux posés dans ceux de Marvin, Natalie soutient son regard non sans difficulté. Difficile de résister au désir vibrant qu'elle lit dans ses iris sombres tandis qu'il tient fermement son menton entre ses doigts pour l'empêcher de se défiler. Un sourire nait sur ses lèvres lorsqu'il lui assure être raisonnable et elle laisse échapper un rire dans un souffle à peine plus audible qu'un soupir. Elle se demande qui a appris à ce garçon la définition du mot raisonnable. Certainement pas elle... Et quelque part, une petite partie d'elle s'en félicite tandis que les lèvres du mécanicien glissent à nouveau sur sa peau. Les doigts enfouis dans ses cheveux, elle pousse un petit cri de surprise lorsqu'elle le sent se dérober. A genoux devant elle, il soulève son pull et Natalie sent le feu lui monter aux joues tandis qu'un nouveau rire, nerveux, s'échappe d'entre ses lèvres pleines. "Marvin, qu'est ce que...!?" S'exclame-t-elle sous le coup de la surprise avant d'être coupée par le plaisir que lui procure la bouche du garçon sur la peau nue de son ventre. Elle pousse un timide gémissement de plaisir et savoure la chaleur de son souffle qui lui chatouille le nombril. Une partie d'elle voudrait qu'il ne s'arrête jamais, l'autre tire la sonnette d'alarme.

Elle n'a pas le temps de lui demander de se relever que déjà, il empoigne ses cuisses pour la soulever. Surprise, elle frissonne lorsqu'il lui parle de la prendre là, ici, tout de suite contre cette voiture. Il y a longtemps qu'on ne lui a pas parlé de cette façon. Même si elle et Carter s'entendaient parfaitement sexuellement parlant, leurs étreintes n'avaient plus rien de passionnées. Ils s'aimaient, mais plus avec la même fougue. Marvin réveille en elle une passion dont elle pensait la flamme totalement éteinte, consumée.

Il l'embrasse sauvagement, mord sa lèvre inférieure et à nouveau, Natalie laisse échapper un petit gémissement lorsqu'il colle son bassin contre le sien. Il est jeune, tellement jeune. Et pourtant, en cet instant, avec ses joues rosies et ses gestes timides, Natalie a l'impression d'être plus jeune que lui, vulnérable. C'est pourtant avec la voix déterminée d'une femme qu'elle reprend la parole, vaincue, après avoir à son tour déposé une myriade de baisers le long de sa mâchoire jusqu'à son oreille. "Passe devant, je te suis..." Souffle-t-elle à son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
“ Contenu sponsorisé ”
Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
Crossroads ~Marvin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marvin mon beau lapinou de Anastasia Work
» Qui dit nouveaux vetements dit...
» preinsription du tournoi du 22/10/08
» Rumeur :3éme vague/ sortie une à une.
» CR 20/05/2013 Terra Mystica / Kingdom Builders Crossroads

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie HJ :: Archives :: RPs-
Sauter vers: