AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Who's the most southern between you and me ? | Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Dim 28 Jan - 14:08

A sa place, je me serai barré. J'aurai profité de la première occasion pour me barrer. Pas par peur mais par désintérêt total. Que fait-elle encore là à m'suivre alors que je n'ai montré absolument aucune marque de sympathie ? Par curiosité mal placée ? Par envie de se sentir vivante auprès d'un voyou ? Pour pouvoir balancer à ses vieux demain qu'elle a passé la nuit avec un dealeur du Southside ? Aucune idée mais elle  est là. Et plus qu'être là, elle la ramène. Elle me provoque. Elle ne répond absolument pas à ma question et se met à faire des théories sur mon passé, sur pourquoi je suis comme je suis. Mais qui est-elle ? Qui est cette meuf aux allures de bobos riches qui s'accroche comme une moule à son rocher à un gars comme moi ? Est-ce que je me trompe sur elle ? En tout cas, elle fait virevolter des dizaines de questions dans ma tête, des questions qui resteront pour le moment dans ma tête d'ailleurs. Mais du coup, je ne réponds pas. Je marche et de longues secondes s'écoulent avant que je ne me décide à ouvrir la bouche et répondre à la brune qui m'suis toujours d'un pas bien décidé. " Tu dois t'sentir bien inutile et mal aimée pour avoir besoin de te mettre dans la merde comme ça et le déballer à des ados pré-pubères que tu fais vibrer à travers une caméra. C'est pour attirer l'attention de tes parents que tu fais ça ou pour te sentir enfin importante pour quelqu'un, même si c'est des gosses derrière leur écran ? " Je ne la regarde pas, je ne me retourne pas. Je sais qu'elle me suit, je sais qu'elle m'entend, elle n'a pas besoin de voir mon visage pour savoir et sentir le ton que je mets dans ces paroles. " J'ai une vie de merde mais au moins je l'assume et je ne la planque pas sous des artifices. " On dit un partout ? Balle au centre ? Prête à renvoyer l'ascenseur avec de nouvelles suppositions sur le merdier que j'ai vécu pour en arriver là ? je t'en prie, je t'écoute. Je te regarde pas mais je t'écoute. Je m'occupe surtout de regarder mes p'tits sachets blanchâtres que je suis grandement heureux de retrouver planqués, exactement là où je les avais laissé.

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Dim 28 Jan - 15:10

Pendue aux lèvres d'Alex, Mimi attendait sa réponse en espérant le secouer un peu. Il avait son âge à tout casser, même si sa taille pouvait le rendre plus vieux, les traits juvéniles de son visage ne trahissaient pas. De toute façon, elle avait pas envie de rentrer chez elle dans l'immédiat. Elle voulait en savoir plus, elle se sentait investie d'une mission divine ou juste une étude sociologique. « Les origines de la misère » ou une connerie du genre. Le voyou aurait du se sentir honoré, c'était pas tous les jours que Mimi Thomas s’intéressait à quelqu'un d'autre qu'elle, fallait bien avoir le mérite de lui avoir fait vivre des émotions fortes pour obtenir ce privilège. Comme en cette nuit bizarre. Puis il commença à la piquer, lui retournant le même genre de psychanalyse de comptoir qu'elle lui avait donné jusque là. Au moins, elle était rassurée et avait la confirmation qu'il n'était pas totalement bousillé du cerveau. Le garçon était capable de s'exprimer autrement que par des menaces à l'aide de son couteau. Il y avait encore des neurones sous ce bonnet, un peu d'intelligence dans la violence. Elle eut presque envie de lui répondre sur le ton agaçant d'une psy  trop conscencieuse dans son travail pour être sincère, lui demandant de continuer de vider son sac. Que ça lui ferait du bien. Mais elle n'était pas tellement d'humeur provocatrice depuis que ses mots faisaient écho dans sa tête. Est-ce qu'elle était désespérément en recherche de reconnaissance ? Voulait-elle toujours se mettre en avant ? Certainement, elle n'aurait pas été à la tête d'un blog influent dans le cas contraire. Il y avait bien un peu de vanité et la perpétuelle recherche de vouloir surpasser les autres, d'être aimée, derrière ses motivations. Est-ce qu'elle devait en avoir honte ? Devenir aigrie et se comportait comme un asocial exilé dans la forêt se complaisant dans sa solitude ? Non, pas le moins du monde. « Je gagne de l'argent avec mon blog. Sans risquer de finir en prison… » lui répondit Mimi. C'était vrai, elle brassait beaucoup d'argent avec ses articles sponsorisés et ses annonceurs. Bien qu'elle n'en avait pas vraiment besoin, elle était fière de mener son petit business à bien. Mimi s'était toujours imaginée avec une carrière influente et prestigieuse, dans les affaires comme ses parents ou dans la politique. L'ambition, en plus des soirées avec des dealers dans des lieux abandonnés, voilà ce qui la faisait vibrer. Alex l'intriguait et l'agaçait au plus haut point, Mimi avait vraiment envie de s'en faire un ami secret. Un voyou, c'était toujours utile dans son cercle. Mais elle ne savait pas comment s'y prendre avec les chiens blessés et les écorchés de la vie, ils n'avaient pas les mêmes codes. Pas les mêmes mots, ni les mêmes réactions. Elle passa devant lui, alors qu'il avait la tête baissé dans son sac et qu'il devait maintenant avoir une vue sur baskets Nike, puis lui jeta un billet de cent dollars qu'elle avait préalablement sorti de son manteau. « Tiens, donne moi un de ces petits sachets blancs qui m'appellent depuis tout à l'heure. » lui dit-elle, en espérant qu'elle était bien en train d'acheter de la cocaïne et pas une drogue d'indigent comme l'héroïne. « Tu peux garder la monnaie, pour me faire pardonner des risques que je t'ai fait prendre ce soir... » ajouta Mimi. Elle lui tendait trois mains, celle de l'argent même si celle-ci avait été un peu méprisante, celle de la drogue dans le cas où ils partageaient les mêmes pêchés mignons et la dernière la plus forte, celle de l'humilité en lui demandant pardon. Si avec ça elle n'arrivait pas à apprivoiser un Southsider, autant raser leur bidon-ville sur le champ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Dim 28 Jan - 17:36

Le dialogue est lancé. Certes, il est lancé sur une base de mensonge - mon faux prénom - mais il est lancé. Elle aura le vrai si j'estime qu'elle le mérite, dans quelques minutes. Ou heures. A voir combien de temps je la supporte. Combien de temps elle me supporte. Je ne l'avouerai pas à haute voix mais elle m'intrigue, elle attise ma curiosité. Elle a fait ses preuves, cette Mimi. Si tenté qu'elle s'appelle vraiment Mimi. Mais on invente pas un prénom comme ça je crois... Elle a franchi des étapes qu'une gosse de riche banale n'aurait pas franchi. Elle a fait des choix surprenants pour quelqu'un de sa classe sociale. Il n'y a surement pas que le côté bourge qui sommeille en elle mais autre chose à découvrir. Et je veux découvrir cette autre chose. " Me fais pas croire que c'est l'argent qui te motive. " Elle est pleine aux as, ça se sent, ça se voit. Elle ne se fait pas des kiffs Urbex dans les méandres de Maplewood pour des billets verts, c'est faux. Y'a autre chose de plus profond, elle le sait aussi bien que moi.

Et alors que je ramasse mon butin, elle me scotche une fois de plus. Ses pieds apparaissent dans mon champ de vision, quelques secondes avant qu'un billet ne tombe au sol et que sa voix résonne dans mes oreilles. Quoi ? Elle en veut ? Elle est de ce bord là ? C'était pas ça qu'elle cherchait depuis le début par hasard ? Je finis de ranger mon attirail sans lui répondre dans un premier temps - j'aime faire attendre les gens trop sûrs d'eux -, puis, tout en attrapant le billet qu'elle m'a lancé, je m'assois au sol, le dos contre les fameuses planches. " J'prends que l'argent sale, désolé. " Elle qui s'est fait un plaisir de me faire remarquer quelques secondes plus tôt que son argent à elle était propre. " S'tu veux un sachet, tu vas devoir t'assoir juste ici et consommer avec moi. " D'un revers de la tête, je désigne le bout de sol juste à mes côtés, juste devant ses pieds tout propres. Tu voulais me montrer que t'es une dure en me prenant de la cock, Mimi ? Alors assis toi là et montre moi vraiment qui tu es. Je veux  savoir à qui j'ai affaire maintenant. Comme on fait avec un âne et une carotte, je plonge ma main dans ma sacoche, en ressors un sachet blanc et une carte que je pose au creux de ma main. Assis toi.

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Dim 28 Jan - 18:12

Avec difficulté, Mimi réprima son envie de récupérer son billet et de cracher dedans pour qu'il soit moins propre aux yeux d'Alex. Mais elle parvint à se contenir pour écouter avec attention sa proposition. Mimi ne refusait jamais une petite trace, ou deux, ou plus. Sauf qu'elle savait que demain était son premier jour au lycée de Maplewood, déjà qu'elle avait eu l'audace de papillonner dans le Southside plutôt que de s'octroyer un repos avant le début officiel de sa nouvelle vie, à coup sûr elle ne fermerait jamais l’œil avant d'aller au lycée si elle se mettait à se défoncer à cette heure-là. La brunette sortit son smartphone pour regarder l'heure, il était déjà tard et elle n'avait vraiment pas vue le temps passé avec toutes ses péripéties. D'un autre côté, elle voyait les petits sachets blanc d'Alex qui semblaient lui crier à l'unisson « Sniff moi! Sniff moi! ». Cruel dilemme. Puis non en fait, arriver défoncée de la vieille au lycée sans avoir trouver le sommeil était plutôt une façon originale d'embrasser sa nouvelle vie dans ce trou paumé. Une manière même assez rassurante, même.

Mimi s'assit aux côtés du Southsider. Non pas sans avoir pris la précaution de regarder où ses petites fesses allaient s'échouer, l'ennemi le plus dangereux de la soirée en ce lieu restant bien le tétanos. Jambes croisées, comme une petite fille jouant à la dînette, elle prit le sachet blanc qu'il tenait, ainsi que la carte et déposa un petit tas de poudre blanche sur son smartphone. Imaginant que c'était un cadeau de la maison (a), Mimi avait eu la main plutôt lourde et de ce grossier tas naquirent deux lignes parfaitement parallèles. « Utiliser mon billet, si il n'est pas assez sale pour toi. Je suis sûre que tes trous de nez vont changer la donne... » lui dit-elle avec un sourire en narquois dans le coin de ses commissures, se voulant plus taquine que désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Dim 28 Jan - 18:45

Ok, elle joue le jeu. Voilà qui attire d'autant plus mon attention. Elle s'assoit, pose son p'tit cul bien propre à côté de moi, sur le sol bien dégueulasse du Southside. Essaye-t-elle vraiment de se donner un rôle de rebelle pour m'impressionner ou est-elle réellement comme ça et elle se donne des allures de bourges pour plaire à la société ? C'est une des questions à laquelle je vais devoir répondre ce soir. Peut-être même la principale question. Et puis elle prend les choses en main, elle fait comme chez elle, avec ma petite poudre magique et son smartphone. Et elle sait ce qu'elle fait. Si j'avais peur de tomber sur une novice qui veut juste faire comme les grands, je peux être rassuré. Elle sait très bien dans quoi elle s'embarque la brune. Et elle me fait même sourire. Elle me décroche un sourire, oui. Quand elle me tend son portable, avec sa petite réflexion à la con sur le billet, elle me fait sourire. J'me suis peut-être trompé sur elle. J'ai peut-être affaire à quelqu'un que je n'imaginais pas. Une bonne surprise ce soir au fin fond du Southside ? Mouais, ne nous emballons pas. Mais le reste de la soirée risque d'être moins chiant que prévu. J'attrape son billet, le roule, lui lançant au passage un regard qui se veut presque joueur, complice, à l'exact opposé de ce qu'elle a du voir dans mes yeux depuis le début. Je ne réponds pas pour autant, faut pas devenir trop sympa non plus. Puis, je prends son smartphone et aspire d'une narine la première ligne blanche. Entre nous, j'trouve pas ça meilleur dans un billet de 100 au lieu d'un billet de 1 dollar mais ça doit être plus prestigieux dans sa tête. Ah ces bourges. J'aspire longtemps, laissant la poudre se disperser en moi avant de tendre de nouveau le billet à Mimi. Je garde cependant le smartphone en main, comme gage d'avoir une réponse à ma question. " A qui j'ai à faire ? Si ce n'est Mimi qui joue les aventurières sur un blog. " Aller, on est parti pour se livrer ma jolie. T'as voulu rester, t'as voulu montrer qui t'étais, tu m'as intrigué, t'as attisé ma curiosité, maintenant tu vas répondre aux questions. T'as pas l'air d'avoir envie de fuir de toute façon donc autant parler. Non ?

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Dim 28 Jan - 19:25

Satisfaite de le voir décrocher un sourire, elle n'en montra rien. Elle ne voulait pas lui accorder ce plaisir, elle avait déjà renié assez de valeurs comme ça durant la soirée. Son orgueil en avait pris un gros coup à force de suivre Alex comme un petit chien, l'implorant presque de pimenter sa vie. C'était même assez dédaigneux en soi en y pensant, comme si elle était une petite fille riche qui s’exaltait d'une sortie au zoo un dimanche après-midi. Dans cet enclos, un incroyable félin. Celui-ci, un éléphanteau. Le clou du spectacle un southsider écorché vif qui vous fera vibrer le temps de quelques heures, qui vous vivifiera. Mais voilà Mimi était quand même contente qu'ils aient passé le stade du couteau et semblaient s'éloigner un peu plus du sarcasme agressif qu'il lui avait servi jusque maintenant. La brunette voulait vraiment s'en faire un ami, secret évidemment, mais un ami malgré tout. Elle voyait loin et savait qu'Alex était le mec idéal pour régler les problèmes qu'elle était si douée pour créer, le bonus était qu'il vendait de la drogue et un dealer était si difficile à trouver, Mimi n'osait même pas imaginer dans un petit bled comme Maplewood. Rester à savoir si marchandise était bonne. Le bruit de son nez aspirant la poudre blanche, la tentait comme une boulimique devant un muffin au chocolat. Bouillonnant d'envie en le voyant sniffer sa trace, Mimi se dit que sa politesse et son savoir vivre était parfois malvenu. Elle aurait dû commencer la première. Alors qu'il lui tendait son billet de cent dollars, qu'il n'avait toujours pas officiellement accepté et qu'elle considère donc toujours comme sien, Mimi pensait pouvoir enfin juger de la qualité de sa cocaïne, mais il semblait vouloir une chose en échange: qu'elle réponde à une question.

Qui était-elle ? C'était une question étrange, elle était Mimi. Il ne s'était pas trompé lorsqu'il disait qu'elle était une gosse de riche. Mimi avait dix sept ans, était née à Portland et s'était installée seulement il y a quelques jours à Maplewood. Mais elle n'était pas certaine qu'Alex souhaitait une biographie détaillée de sa vie, ce n'était pas le genre. L'apparence simpliste de sa question attendant certainement une réponse plus profonde, ça se voyait qu'il était profond. Les enragés de la vie, c'était un peu comme des poètes torturés. « Une fille à papa fraîchement débarquée de Portland, qui meurt d'envie d'essayer ta cocaïne maintenant que tu l'as tenté. Qui risque d'ailleurs de le regretter pour sa première rentrée au lycée demain… ! » dit-elle, avant de se pencher sur son propre smartphone qu'Alex tenait encore et de sniffer la trace qu'elle s'était faîte un peu plus tôt. La scène était touchante, on aurait dit un père qui nourrissait son enfant. Se frottant machinalement la narine pour enlever toute trace blanche de son nez, Mimi sniffa à nouveau dans le vide pour débloquer de la poudre qui se serait coincée. « Et toi, Alex ? Dealer dans la Southside est ta seule occupation ou tu t'accordes une chance en continuant d'aller à l'école ? » demanda-t-elle alors que la poudre commençait à couler dans le fond de sa gorge et que sa mâchoire s'endormait. Le garçon semblait assez intelligent pour avoir plus d'ambition que dealer dans son patelin toute sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Dim 28 Jan - 19:54

Plein d'infos dans ces premières révélations ! Elle n'est pas avare en discussion quand on lui pose des questions celle-là. Donc, comme je l'avais prédit, elle n'est pas d'ici, elle vient de débarquer, et elle assume parfaitement son cliché de la fille à papa. Honnête et loquace, y'a moyen de s'amuser. Et elle rentre au lycée demain. Fille à papa, au lycée, elle est sûrement dans le Northside. Ses parents n'auraient jamais inscrit leur petite fille adorée dans un lycée de voyous. C'est surement ce qui explique aussi qu'elle redoutait à ce point-là de se faire prendre ici. Quel niveau d'influence, d'importance a son paternel ? Je le découvrirai bien assez tôt. Pour le moment, j'ancre chacune de ses paroles dans ma tête, avec la ferme intention de me rappeler du moindre détail. Soit pour m'en servir contre elle plus tard, soit pour me rappeler à qui j'ai à faire si on vient à garder contact. Il faut être proche de ses amis mais encore plus de ses ennemis. Et comme pour le moment je n'ai pas la moindre idée de la case dans laquelle va finir la demoiselle, vaut mieux se rappeler de tout. Elle finit par se pencher vers moi et se délecter de mon cadeau comme une biche à la recherche de flotte au bord d'une rivière. Comme si c'était un besoin. Un vrai besoin. Une nécessité. Comme si elle aurait pu répondre à n'importe quelle question tant que je la laissais sniffer son rail. Une fille à papa droguée ? Accroc ? Dépendante peut-être ? Elle devient de plus en plus intéressante celle-là.

Et puis, elle convient que c'est à son tour de poser les questions. Je lui dois bien une réponse, non ? Qu'est-ce que j'ai à perdre après tout ? " On risque de se retrouver au bahut demain. Ma mère s'est foutue avec un gars sûrement du style de ton père, on a bougé dans le Northside, lycée inclus. Ca m'empêche pas de revenir là tous les soirs. " Et c'est la vérité. La pure vérité. Je lance ça sans la regarder, les yeux dans le vide, parce que cette situation est loin de m'amuser. " Tu parles d'une chance ! " Du dédain, du dégout, voilà ce que je ressens quand j'pense à ce gros porc qui s'fait ma mère pour son cul et nous fait tous bouger pour son fric. Putain. J'baisse la tête en direction de ma fameuse sacoche et en sors un paquet de tabac à rouler, maintenant remplacé par une herbe bien plus parfumée. J'ouvre le paquet, en sors une petite poignet que j'émiette dans la paume de ma main. " Tu fumes aussi j'suppose ? " Ouais, je partage. Tout se partage dans ce genre de milieu. On est fauché dans le Sud, mais on partage. Et puis j'ai envie de la faire parler, j'ai envie de continuer à la découvrir, cette mystérieuse fille à papa. " Pourquoi Maplewood ? " Une nouvelle question, une nouvelle attente, pendant que je roule patiemment et méticuleusement mon joint. Notre joint, peut-être.

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Dim 28 Jan - 20:39

La seule raison pour laquelle Mimi aurait aimé être pauvre, c'était pour avoir le plaisir de devenir riche. Alex vivait là un vrai conte de fée, une Cendrillon des temps moderne. Ou c'était plutôt sa mère qui était Cendrillon, Mimi l'avait imaginé accro à la meth et ouvrant son lit à n'importe qui, mais il semblait qu'il y avait des pauvres ambitieux dans le Southside. Elle serait d'ailleurs certainement pas contente de savoir que son fiston menaçait les gens avec des couteaux avec la même hargne qu'une bête blessée, pendant qu'elle devait s’évertuait de se racheter une image et tenter de se faire accepté dans la communauté très élitiste du Northside. D'après ses dires, ils seraient dans le même lycée, ce qui confortait Mimi dans l'idée qu'elle devait s'en faire un allié plutôt qu'un ennemi. Au moins, elle se rassurait en se disant que demain ils seraient deux à se rendre au lycée la gueule en vrac, même si Alex devait certainement beaucoup moins s'en soucier qu'elle, en supposant qu'il soit du genre à aller en cours les lundis matins. « Non désolée, c'est mauvais pour la santé. » répondit Mimi très sérieuse à son invitation à fumer un joint. La blogueuse ne voyait aucun inconvénient à s'en mettre plein le nez, quitte à transformer son nez en véritable aspirateur, mais l'herbe était sa limite. Déjà elle trouvait que c'était une drogue de va-nus-pieds et une latte pouvait lui être vraiment fatale, du genre petite paranoïa ou simplement s'endormir comme une masse. « Ma mère est d'ici, elle est de la famille Hawkins. Tu dois sûrement les connaître. » commença d'expliquer Mimi, avant de poursuivre. «  Mes parents ont un très gros projet pour réveiller ce petit bourg bucolique, donc on a quitté Portland pour s'installer ici. ». Mimi n'était pas certaine qu'elle devait trop s'étaler sur les affaires de ses parents, depuis le commencement de ce projet il régnait une culture du secret autour. La brunette bien qu'elle ne voulait pas de joint, racla de son index le dépôt qu'ils avaient laissé sur son smartphone pour se frotter les gencives avec. Histoire de les rendormir, c'était toujours une sensation agréable avec la c et celle d'Alex était particulièrement bonne. Ce qui l'étonnait, Maplewood était décidément plein de surprises. « Tu comptes faire quoi plus tard alors ? Dealer ici, ailleurs ?  D'ailleurs ton beau père te donne pas de l'argent de poche qui pourrait t'éviter de prendre ces risques ? » le questionna Mimi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Dim 28 Jan - 21:44

Je ne peux retenir mon rire face à sa réplique concernant le joint. Incompréhensible ces gosses de riches, j'vous jure. Mais elle m'a fait rire au moins, et c'est sacrément l'exploit du jour. Elle doit me prendre pour un bipolaire en fait... Vu le gars qu'elle a eu devant elle y'a une bonne demi-heure maintenant et le gars assis à côté d'elle maintenant, partageant sa cocaïne et riant avec elle. Ok, on est tordu aussi les gosses de pauvres. " Ah, c'est vrai, excuse moi, c'est super sain pour le cerveau la cock. " Lançais-je sur un joli ton ironique, avant de glisser ma langue sur le rebord de la feuille à rouler afin de la fermer sur elle-même. Puis j'écoute la suite de sa petite histoire, tout en allumant mon fidèle compagnon, rien que pour moi. Je ne suis pas mécontent qu'elle ait refusé du coup... Ce mélange va m'faire largement planer, me faire oublier mes petites préoccupations, me faire oublier que j'fraternise avec le potentiel ennemi à ce moment-là. Faites moi oublier. Mais alors que j'tire la première taffe, un nom me sort de mes pensées. Hawkins. Et merde. Encore eux. Les Hawkins. Bevin Hawkins. Parce que les autres m'importent peu si je suis tout à fait honnête. Je pense que j'vais éviter que sa cousine, plus ou moins éloignée, a également subi mon petit jeu du martyr pas plus tard que la semaine dernière. " Quel genre de business ? T'en as trop dit ou pas assez, tu peux pas t'arrêter là. " Rétorquais-je du tac au tac, ignorant totalement le sujet de son nom, comme l'aurait fait n'importe qui connaissant simplement les Hawkins de nom. Ce qui m'intéresse vraiment pour le coup c'est de savoir ce qu'une nouvelle famille de bourges immigrée ici compte faire dans notre patelin. Ils se croient tellement tous permis ici... Si je peux avoir des infos avant la mise en place de leur projet et le faire capoter avec mes potes avant même qu'il voit le jour, les infos sont bonnes à prendre.

Je jette mon regard sur elle, elle qui finit comme il se doit la bonne substance qu'on vient de partager. Mes yeux la fixent, la dévisagent, comme si j'essayais de lire en elle bien plus loin que ce qu'elle accepte de me montrer. Je veux tout savoir. Je veux les détails. Je les veux parce qu'elle est différente, parce qu'elle a un truc spécial, parce qu'elle n'est pas qu'une gosse de riche. Mais je les veux aussi parce qu'elle est de la famille de Bevin. Et ça, c'est un détail non négligeable. " J'veux rien qui vienne de lui. Déjà qu'il se sent pousser des ailes là où y'a pas la place, il aura pas la satisfaction de m'sortir de la merde dans laquelle j'me plais. " Ouais, O'Neill, t'es grand, t'es fort, t'es bien dans ta merde. " J'sais absolument pas ce que je vais faire de ma vie. Plus tard, c'est loin. Ca veut rien dire ici. " Et c'est tellement vrai. Ici, on vit au jour le jour. Ici, on se met à y croire, on fonde une famille et un beau matin on prend une balle entre les deux yeux. J'veux pas faire vivre ça à quelqu'un. Alors je vis au jour le jour, on verra bien. Je tire plusieurs taffes de mon joint d'affilé avant d'laisser ma tête s'appuyer lourdement sur les planches qui me servent de dossier. De grandes inspirations. Prends de grandes inspirations gamin. Et reste détendu.

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Dim 28 Jan - 22:11

Mimi peina à dissimuler son sourire quand Alex (faut vraiment qu'il se déclare (a)) rit à sa réflexion sur l'herbe, elle ne voulait pas passer pour la cruchotte qui rigolait à ses propres bêtises. Sauf que si elle savait que dans les oreilles de certains, ça pouvait sonner avec du ridicule quand on la voyait lécher son doigt plein de coke comme un enfant qui lèche la spatule qui a servi à faire des cookies, Mimi connaissait très bien les réactions de son corps. Chaque joint sur lequel elle tirait devenait un cauchemar, alors que la blanche était seulement son café amélioré. La bouche anesthésiée en plus. La jeune Thomas ne prit même pas le peine de s'offusquer que le garçon ne rebondisse pas sur ses liens familiaux avec les Hawkins, car de toute façon elle préférait toujours parler d'elle-même plutôt que des autres. Devait-elle balancer comme ça, à un inconnu, un secret qui avait été si bien gardé ? Lui révéler le projet de super complexe hôtelier au grand air, ce projet dingue que ses parents avaient imaginé pensant créer un Disneyland pour riches et les fous du yoga. Ce même secret qu'elle avait réussi à tenir loin des oreilles de sa cousine, qui avait la particularité d'être beaucoup moins intrusive qu'Alex. Devait-elle allumer la mèche qui embraserait Maplewood dans un débat inutile, entre ceux qui étaient pour et ceux qui étaient contre, en révélant tout au dealer ? Bien sûr que non. La brunette chercha rapidement une pirouette. « Ils veulent juste ouvrir une petite usine de textile pour diversifier leurs affaires. De lingerie. » mentit Mimi, en se demandant ce qui lui avait inspiré l'usine à sous-vêtements. Apporter un peu d'économie en offrant des postes à la classe ouvrière était toujours mieux que balancer que dans peu de temps une armada de bourgeois viendrait en villégiature ici et que son Southside chéri sera plus indésirable que jamais.

Des valeurs elle en avait, mais pas autant que son confident de la soirée. Liberté ou non, si elle était à sa place, elle se chargerait bien de dépouiller son beau-père, d'en abuser même et encore plus si elle ne l'aimait pas. « T'as tord. T'es mal partit pour quitter cet endroit un jour, si tu es pas capable de prendre ce qui te revient ou même ce qui te revient pas. De saisir les opportunités. Les gens deviennent pas riches et influents en donnant autant d'importance à leurs ego. Il faut être malin. » lui dit Mimi. La manière d'appréhender son futur lui fit mal au coeur, mais elle ne voulait surtout pas lui montrer une once de pitié. Alex (haha) ne devait pas être le genre à aimer se faire plaindre, encore moins par les gens plus privilégiés que lui. « Rien te passionne ? Aucun pays te fait envie ? » demanda-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Dim 28 Jan - 22:27

Donc là, clairement, elle se fout de moi. Je le sais, elle le sait, tout le monde mais pour le bien du reste de la soirée, on ne dira rien. Surtout que si j'dis quoi que ce soit, j'anéantis mes chances de gagner sa confiance et finir par savoir le réel projet de ses parents. Elle espère me faire croire que ce qu'elle appelle "un très gros projet pour réveiller ce petit bourg bucolique" c'est une boutique de lingerie ? Elle me prend vraiment pour un con en fait. Je ravale ma fierté, je tente de camoufler mon égo vexé d'être ainsi pris pour un idiot. Si je ne réponds rien à ça, elle va comprendre que quelque chose cloche. Donc je dois répondre. " Si vous avez besoin d'avis d'experts sur les modèles, pense à moi. " Voilà. Très bien. Jouons le macho pervers intéressé par le fait de voir des p'tites minettes bourges défiler en lingerie hors de prix. Je les préfère nues, les femmes, et dans mon pieu. Mais bon, il faut faire des concessions des fois pour arriver à obtenir les informations qu'on cherche.

Et puis là, elle trouve intelligent et nécessaire de me donner son avis sur ma manière de gérer ma vie, mon argent, mon avenir, du haut de son compte en banque à six chiffres... Vous comprenez ce qui m'insupporte chez les riches ? Mais le mélange de substances qui vient de passer la barrière de mes voies aériennes me calme, me permet de rester à un niveau sonore et gestuel bas, doux. Ca me fait cet effet-là. C'est pour ça que c'est nécessaire. Si j'rentre chez moi le soir, sans ma dose, j'vais finir par buter le vieux con. Et j'veux pas que ma mère me voit dans cet état. Alors j'me shoote. Et elle se dit que je me calme. " Mais qui t'a dit que mon but dans la vie était de devenir un gars riche et influant ? Ca t'ait jamais venu à l'esprit que certains préféraient être fiers, loyaux et ancrés à leurs racines plutôt que riches ? "C'est une vraie question. Je veux vraiment savoir ce qu'elle pense de ça. Son avis sur la question. Est-ce que la réussite dans la tête de la brune, c'est forcément l'argent et la notoriété ? C'est comme ça qu'ils sont élevés, les fils à papa ? C'est dans mon intérêt de les comprendre en étudiant dans le Northside. " J'irai où le vent me porte, j'me projette pas. J'préfère avoir un jour des bonnes surprises non voulues que mettre trop d'espoirs dans des trucs pas faits pour nous. J'me plains pas de ma vie, tu sais. " J'insiste sur ces derniers mots, sur cette dernière phrase. Elle n'a pas à avoir pitié ou à me chercher des solutions. Ma vie, je l'assume, je l'ai choisi, elle a fait ce que je suis aujourd'hui. Je n'en change pas, parce que je n'en ai pas envie. Educationpourjeunericheenmaldaventures.com.


Spoiler:
 

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Dim 28 Jan - 22:59

C'était facile de donner des leçons d'ambition quand on était né avec une cuillère en argent dans la bouche. Mimi s'en rendait compte. Mais elle savait aussi que la plupart de ses contemporains qui avaient réussis étaient partit de rien, ils étaient miséreux et aujourd'hui étaient plus riche que tout le Northside réuni. Tout le monde courrait après l'argent, même Alex qui perdait son temps à vendre de la drogue à des toxicos dans un hangar miteux. La brunette pensait qu'il devait seulement avoir la frousse de se fixer des objectifs, vu l'orgueil dont il avait fait preuve jusqu'à maintenant c'était pas vraiment étonnant. Elle avait d'ailleurs trouvé un adversaire de poids niveau fierté, sauf qu'elle ne comprenait pas son raisonnement. Son moteur dans la vie, c'était les objectifs. Même les plus minimes, par exemple elle voulait vraiment devenir la Queen Bee de ce petit lycée de campagne, ça lui apportait pas beaucoup de chose mais au moins ça nourrissait son ego. Ca lui permettait aussi d'être moins simpliste, voire défaitiste que le garçon qu'elle avait en face d'elle. « J'ai toujours imaginé que ceux qui disaient le contraire avaient juste pas assez de cran pour se lancer, mais je me trompe parfois » répondit Mimi, pour ne pas débattre trop longtemps sur le sujet. Mais c'était plus fort qu'elle, elle n'aimait pas la médiocrité. Elle l'écoutait continuer de sortir son discours sur la simplicité, c'était quoi la prochaine étape ? Un éloge aux petits plaisirs de la vie et la vocation de vendre des confitures faîtes maison sur le parvis de la mairie. « Ah oui, je vois. La complaisance dans le facile pour être sûr de ne pas se prendre de mur… C'est plus sécuritaire, tu as raison. » Bon là, elle était volontairement ironique. Elle se demandait bien quel était le talent caché d'Alex, ses ambitions secrètes. C'était impossible qu'il n'en ait pas, tout le monde en avait certains étaient juste trop peureux pour les admettre. « Dis moi, rien te passionne ? T'es plus intéressant quand tu me fais sauter d'une fenêtre à trois mètres de haut » conclut-elle quand même pour se montrer sympathique, elle voulait pas le faire partir dans un tourbillon de questions existentielles. D'habitude, elle aimait bien retourner les cerveaux mais pas maintenant, pas après la soirée qu'elle avait vécu, ni avant qu'Alex lui offre une nouvelle trace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Lun 29 Jan - 10:27

J'ai toujours imaginé que ceux qui disaient le contraire avaient juste pas assez de cran pour se lancer, mais je me trompe parfois. Connasse. Clairement, connasse. Mais ce joli petit mot reste dans ma tête. D'où tu te permets de juger de la vie et des choix des autres alors que tu n'as absolument aucune idée de ce dont tu parles ? C'est facile d'avoir du cran et de te lancer quand t'as un demi-million qui te rattrape au vol au cas où ton plan foire. Mais quand la seule chose qui peut te rattraper c'est ta mère en dépression et votre appartement miteux avec l'eau chaude un jour sur deux, c'est fichtrement moins facile. Connasse. Bref. Je ne réponds pas. Je préfère ne pas répondre. Parce que même avec mes médicaments bien à moi, je sens que sa petite réflexion de riches pourrait me faire vriller. Mais vu qu'elle n'obtient pas ce qu'elle veut - mon pétage de cable -, elle en rajoute une couche. La complaisance dans le facile, sécuritaire. Sérieusement ? " Donc tu penses vraiment qu'en te faisant des petits kiffs nocturnes, tu rends ta vie moins facile et plus dangereuse ? On peut pas se complaire dans le facile, quand à la base déjà, on n'a pas une vie facile. Tu captes ? " J'ai passé mon enfance à m'demander si mon père allait rentrer le soir. Mon adolescence à me demander si moi, j'allais rentrer en vie ce soir. Ma vie d'adulte a commencé à 15 ans, exactement à l'âge où les ados font leurs plans sur la comète. J'aime pas me faire plaindre, je ne me plains pas d'ailleurs. J'veux pas attirer la pitié. Mais qu'on me rabaisse, qu'on m'traite de je-m'en-foutiste laxiste, alors qu'on est une gosse de riches, j'peux pas laisser dire.

Et puis alors que je reprends quelques bouffées de mon oxygène nocturne, elle pose une question qui me fait réfléchir. Qu'est-ce qui me passionne ? Elle veut dire en dehors de vendre de la drogue, terroriser les âmes en détresse, jouer les invincibles et coucher avec tout c'qui passe ? Bah... Euh... Faut vraiment un truc qui passionne dans la vie ? Merde alors. Mon regard se perd dans le vide quelques secondes, laissant les vapeurs diffuser en moi. Et si elle avait raison ? Si je me complaisais tout simplement dans cette vie sans chercher autre chose ? Après tout, elle est déjà bien remplie ma vie, j'ai pas trop l'occasion de me demander ce qui me manque. Je ne m'ennuie pas, je ne me pose que très rarement. J'aurai le temps pour une passion, moi ? " Si j'pouvais, j'ferai un tour des States en moto. " C'est tout ce qui m'vient. Parce que c'est la vérité. Sur le long terme, en voyant loin, la seule chose que j'voudrais faire, c'est ça. M'évader, me barrer d'ici, aller voir ailleurs, être libre. Parce que ça voudrait dire que j'suis enfin bien. Mais parce que ça voudrait aussi dire que ma mère et mon frère sont en sécurité, à tous points de vue. J'pourrais jamais m'évader comme ça si je ne suis pas sûr et certain de leur sécurité. J'ai leur responsabilité sur les épaules, je peux pas m'en défaire. C'est ça ma passion en fait, c'est ça qui occupe mes journées et sans laquelle je ne peux pas vivre : veiller sur eux. " Mais j'peux t'faire sauter encore une fois s'tu veux, je sais bien faire ça. " Il faut finir sur une note d'humour, de provocation. Je me doute qu'elle est assez maligne pour l'ignorer mais tant pis, je ne pouvais pas finir comme ça. Cela dit, est-ce que je parle encore de sauter de la fenêtre ? Rien n'est moins sûr...

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Lun 29 Jan - 14:05

Mimi n'avait aucune idée quant à la vie d'Alex (bon, je vais te tendre une perche dans ce rp, s'plus possible), qu'elle fut facile ou non, elle n'en savait rien et n'avait pas le droit de le juger. Même avec des gens qu'on pensait connaître, on ne vivait jamais avec eux pour savoir la réalité de leurs vies. Ce genre de pensée philosophique la surprit et un instant, elle les mit sur le dos de la fumée du joint que le garçon s'était allumé et qui ne cessait de lui revenir dans la gueule. Toujours était-il que même s'il avait pu avoir une vie dure dans le Southside, il semblait vivre correctement maintenant, si son beau-père les avait fait emménagé dans le Northside. Mimi imaginait le topo, une mère célibataire -et peut-être pas une Meth addict, finalement- devant élevé son fils seule, trouve son prince charmant ou son pigeon -au choix-, part vivre dans un beau château de l'autre côté de la rivière. Mimi était sûre que le jeu de Caliméro que lui servait le dealer était devenu Old Fashion, le jour même où son bonnet avait franchi la rivière. Mais il avait l'air de prendre un peu la mouche quand elle se permettait de le sonder, ce qu'elle comprenait toute fois, donc elle se retint de le relancer sur le sujet. Il avait toujours un couteau dans la poche. « Oui désolée, c'était un peu maladroit de ma part. » avoua Mimi. C'était maladroit, mais elle le pensait toujours. Les gens parfois s'attachaient à la merde de leurs passés, la remuant avec énergie comme si ils ne pouvaient pas vivre sans alors que, en regardant devant, tout pouvait devenir meilleur.

Un road-trip aux états-unis en moto, c'était bien un rêve de Southsider. Même si au fond, ça avait un petit côté bohème que Mimi appréciait. En y réfléchissant bien, c'était même plutôt tentant. Ça donnerait de belles ressources pour alimenter son blog, plus que Maplewood c'était certain. «Tu vois, d'ailleurs qu'est-ce qui t'en empêcherait ? J'ai vu une grosse moto en arrivant ici, c'est la tienne? » lui demanda Mimi. En effet, elle avait bien vu une moto. Ce détail aurait dû éveiller ses soupçons, comprendre qu'elle ne serait probablement pas seule à arpenter l'entrepôt délabré en cette froide nuit d'hiver, mais elle avait été trop déconcentrée par ses spectateurs du live qui la complimentaient pour penser à cette hypothèse. Elle eut un petit sourire gêné à la blague lourde et lubrique d'Alex qui lui promettait de la faire sauter une nouvelle fois si elle le voulait, mais ne se laissa pas démonter par son malaise. « Avant ça, ALEX, peut-être que dans ta petite armoire à pharmacie, tu aurais un peu de kétamine ? » lui demanda Mimi, avec son regard qu'elle utilisait pour adoucir ses requêtes. Elle s'était accoudée sur ses épaules et montrait du doigt sa sacoche, faisant des petites vagues de son index comme pour respecter toute la sacralité du matos d'Alex. Une rentrée au lycée demain ? Quelle rentrée ?! Quel lycée ?!!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Lun 29 Jan - 22:05

Je ne crois ni à ses excuses, ni à sa fausse maladresse. Elle pensait tout ce qu'elle a dit. Elle a exprimé ses opinions avec un tel aplomb qu'elle ne peut pas le regretter aussi vite. Elle n'a pas l'air d'une meuf qui regrette ses paroles de toute façon. Mais elle doit se féliciter intérieurement d'avoir percé un petit bout de ma carapace et ne veut pas me voir me refermer à cause d'une réflexion à la con. Alors elle s'excuse, elle retire ses mots. Elle agit avec moi comme avec un copain jaloux et susceptible qu'on ne veut pas vexer. Mais ce soir, ça me va. J'suis posé, au sol, avec de quoi passer une bonne soirée et une meuf surprenante, j'ai pas envie de me prendre la tête. J'ai plus envie ce soir. Et puis la laisser jouer son petit jeu me permet de la connaître un peu mieux. On va fréquenter le même lycée, elle a l'air de savoir faire parler d'elle, donc autant en savoir un maximum sur sa petite personne avant la rentrée. Avant qu'elle soit lâchée dans la cage aux lions. Avec elle dans le rôle de la lionne.

Je me rends compte qu'elle semble cependant avoir les mêmes ambitions que moi : découvrir en détail à qui elle parle. A moi de me livrer. A moi de jouer le jeu. Si je veux en apprendre sur elle, elle doit en apprendre sur moi, c'est comme ça. Après tout, j'ai déjà un bon dossier sur sa petite personne si je veux lui pourrir sa réputation dès son arrivée au lycée, elle ne prendra sûrement pas le risque. " Ouais c'est la mienne. J'peux pas me barrer d'ici. Malgré mes apparences de gros con, ou petit con, comme tu veux, y'a des gens qui comptent sur moi. " Ce discours, sincère, bien trop sincère pour le délivrer si bêtement à une inconnue, est entrecoupé de fumée que j'recrache de mon gosier. Pourquoi je suis honnête avec elle déjà ? Aucune idée. D'ailleurs, en parlant d'honnêteté, je ne peux retenir un petit rire quand elle prononce mon prénom. Enfin... Quand elle prononce Alex. Pour la première fois depuis de longues minutes, j'tourne ma tête vers la brune et pose mon regard sur elle. C'était plus facile de lui dire tout ça sans la regarder. Mais là, je lui dois bien un regard, non ? " Je m'appelle Arthur. Arthur O'Neill. Enchanté. " Lançais-je tout naturellement, comme si je répondais à une question alors que je lui annonce juste que je lui ai menti précédemment. Le "enchanté" est bien entendu dit avec un sacré ton ironique... " Et sinon, non, j'ai pas ça, c'pas bon pour la santé... " Tu parles, t'es pas crédible O'Neill. Mais tu tournes à la dérision ses propres paroles, alors au moins t'es drôle. " Enfin, j'en ai si tu veux, mais faudra venir jusqu'à chez moi. Et l'entrepôt, il est clean par rapport à chez moi. Comme tu veux !" Parce que chez moi, ça ne serait pas chez moi. Ca serait dans ma planque. Dans cette chambre que je squatte dans le Southside chez un p'tit gars que j'ai à la bonne et qui me laisse planquer mes doses chez lui en échange de bons procédés.

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Contenu sponsorisé ”
Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
Who's the most southern between you and me ? | Arthur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CR] Empire of the Sun
» Blind Test Disco
» Le Cycle de Pendragon de Stephen Lawhead
» Le coin des poètes
» Registre des Mariages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie HJ :: Archives :: RPs-
Sauter vers: