AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Who's the most southern between you and me ? | Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Lun 29 Jan - 22:58

« Je comprends... » Non, elle comprenait pas. Elle était bien trop égoïste pour comprendre que certaines personnes prenait leurs responsabilités assez sérieusement au point de les faire passer avant leurs plaisirs. Les pauvres, c'était sensé en fait. Même un peu trop à ses yeux finalement. Elle, elle faisait passer ses envies et ses ambitions avant tout le reste. Après elle, le déluge. Si elle lui en faisait part, elle savait qu'ils glisseraient à nouveau sur l'eternel débat de l'éthique et de l'ambition. Ils avaient des visions totalement différentes, même carrément à l'opposé. Un long soupir s'échappa lorsqu'il lui révéla qu'il ne s'appelait pas Alex, mais Arthur. « C'est beaucoup plus beau qu'Alex, Arthur. » avoua Mimi. Arthur c'était torturé, c'était Rimbaud. Maintenant elle était presque sûre qu'il était poète pour être aussi désabusé.

Mimi ne avait deux drogues préférées, l'une remplissait la sacoche d'Arthur. L'autre, c'était son joint à elle. Sa petite fantaisie quand elle réfléchissait trop. Son anesthésiant récréatif. Elle s'imaginait qu'il ne faisait que lui renvoyer sa réflexion sur l'herbe, quand il lui dit que c'était mauvais pour la santé. C'était vraiment d'un autre niveau, c'était cosmique. Le lycée n'avait plus aucune importance, maintenant qu'elle s'était imaginée planer avec Arthur.  S'imaginant déjà chez lui comme dans un magasin de confiserie, elle espérait qu'il y aurait de la musique pour les faire voyager plus loin. De toute façon, c'était trop tard maintenant pour aller se coucher. « Parfait, j'espère que ta moto est puissante. J'ai hâte d'arriver. » dit-elle en se relevant. Elle se tenait droite comme un I, comme un soldat au garde à vous, attendant qu'Arthur se lève également. Mimi n'était jamais montée sur une moto encore et elle s'imaginait déjà les cheveux au vent, la vitesse lui sifflant dans les oreilles. La nuit de l'adrénaline. Arthur devait être complètement défoncé avec son joint, ce serait encore plus drôle. « Ce soir, on va faire du mal à notre santé... » souffla-t-elle comme une promesse. Rien qu'à l'idée de s'enfoncer plus loin dans cette nuit trouble et bizarre, Mimi ressentait des petits papillons dans le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Lun 29 Jan - 23:18

J'esquisse un léger sourire à sa réflexion concernant mon prénom, d'autant plus fier de le lui avoir caché jusqu'à présent. Je te retournerai bien le compliment mais dans l'quartier où j'ai grandi, Mimi c'est vraiment le nom du chien de la voisine, ou à la limite, de la voiture de mamie. Donc, autant ne rien dire. Et puis entre nous, la discussion qui se lance juste derrière est carrément plus intéressante ! J'ai vraiment face à moi une barge. Je l'ai menacé d'un couteau en début de soirée, je l'ai faite planer avec sa drogue fétiche par la suite et là, elle est prête à me suivre dans les méandres du Southside, en moto, pour aller se droguer. Vraiment barge. Mais j'aime bien. Un peu d'adrénaline dans ce monde de lâche. Quelqu'un qui fait ce qu'elle dit et dit ce qu'elle fait. Ce ne sont pas des provocations en l'air. Elle agit, vraiment. Cool. La nuit s'annonce vraiment cool. " Aussi puissante que c'que j't'ai fait sniffer. " Je me lève à mon tour, prêt à repartir en quête de sensations pour le reste de la nuit. Je referme gentiment tout mn attirail dans ma sacoche, prenant soin d'y glisser avec le billet de 100 dollars qui nous aura bien servi ce soir. Et je lance à la brune : " Pour la course. " Parce qu'il fallait bien une excuse pour accepter cet argent. Et surtout parce que je ne voulais symboliquement pas l'accepter de sa part, jeter avec négligence au sol, pour sniffer ma coke. Je préfère largement le prendre sans qu'on m'y autorise. Sacré égo.

On ne met pas longtemps à rejoindre ma bécane, bécane sur laquelle je monte après un rapide état des lieux obligatoire dans le coin. Faudrait pas repartir avec les pneus crevés, je tiens encore un minimum à ma vie. Je m'assois donc et fais un signe de la tête à la brune de grimper. " J'espère que t'attendais pas un casque. " J'en porte déjà que très rarement, alors en prévoir un pour elle... Faut pas déconner. Mais j'avoue quand même, dans un éclair de lucidité, que ce soir, à deux drogués sur une moto, ça aurait été malin d'avoir un casque. Bonnie me tuerait si elle me voyait... Ouais, cette meuf me fait plus peur que ma mère. Et je démarre. Avec la brune, accrochée à mes arrières, voguant tout droit sur nos deux roues à la conquête du reste de notre nuit. Nous n'avons qu'un kilomètre, peut-être deux à parcourir, et tant mieux. Autant vous dire qu'avec ce qui a passé la barrière de mes narines, de mes neurones et mon cerveau un peu plus tôt, j'ai la vague impression que l'air qu'on prend en poupe m'arrive droit dans la tête. Essaye de tuer personne ce soir, O'Neill.

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Mar 30 Jan - 0:15

Mimi ne savait pas si c'était la comparaison entre la bécane et la coke, ou seulement l'excitation de continuer la soirée un peu plus profond dans les ténèbres, mais les mots d'Arthur eurent un sacré effet sur son mental. En bien. La fille à papa adorait se retrouver dans des situations improbables, c'était ce qui l'animait, en plus de ses objectifs qui venaient toujours compliquer sa vie. La fadeur, l'ennui et la banalité étaient ses peurs secrètes. C'était motivé par ce genre d'attentes que la belle finissait dans des endroits comme celui de ce soir et aussi parce que c'était vendeur pour sa base de followers. C'était important d'entretenir leur divertissement, son blog était devenu son business même si elle ne donnait pas cher de sa peau à Maplewood. Les soirées sous stupéfiants avec des voyous n'étaient pas dans la liste des choses à étaler sur les réseaux sociaux.  « Je t'en prie. Je te dois bien plus que ça. » lui dit-elle pour être sympa, mais aussi parce que c'était vrai. Elle s'était beaucoup amusée ce soir et sentait que ce n'était pas prêt de s'arrêter. Mimi se demandait si tous les campagnards se divertissaient de cet façon ou si elle était simplement tombée sur quelqu'un d'aussi friand du genre qu'elle.

Une fois qu'Arthur eut ramassé la totalité de ses affaires, ils partirent en direction de la moto qu'elle avait vu garée un peu plus tôt dans la soirée, quand la nuit s'annonçait comme un moment des plus classiques entre ses abonnés et elle. Cette fois-ci, elle n'avait pas oublié sa caméra même si pour ce qu'ils allaient faire, elle n'aurait pas grande utilité. Les deux jeunes se rapprochèrent de la moto, Mimi se demandait pourquoi il en faisait l'inspection. Mais un peu défoncée, elle ne chercha pas trop loin. « Je te fais confiance. » lui dit-elle quand il lui avoua ne pas avoir de casque. C'était vrai, elle lui faisait confiance. Peut-être que la solution pour se faire apprécier par Mimi Thomas et gagner sa confiance était de lui caler un couteau sur l'abdomen. La recette miracle. D'une enjambée, elle s'installa sur la bécane. C'était sa première fois, mais cette position à califourchon ne lui était pas étrangère. Mimi avait fait un peu d'équitation quand elle était plus jeune, mais elle se doutait bien que la suite de l'expérience s'annonçait bien différente. Le moteur à peine démarré, que Mimi commençait déjà à ressentir la petite sensation de montée-descente dans son ventre. Celle que nous procure habituellement les ascenseurs ou encore les dos d'ânes en voiture. Puis c'était parti, la moto s'envolait. Le nez chargé et les cheveux aux vent, Mimi se sentait plus vivant que jamais. Elle se cachait derrière lui pour se protéger du vent qui la givrait. Elle était bien. Même très bien. Puis elle se rendit compte qu'ils n'allaient pas en direction du Northside, mais qu'ils s'enfonçaient dans le Southside. Elle pensait pourtant qu'ils allaient chez lui, chez son beau père. « On va dans le Southside ? » cria Mimi pour se faire entendre malgré les bourrasques de vents qui fouettaient leurs visages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Mar 30 Jan - 11:00

Ce soir, cette nuit, je me sens libre. Je me sens moi-même. Je ne me sens ni jugé, ni défavorisé, ni blâmé. Juste moi-même, avec quelqu'un qui semble être soi-même - je ne mettrais pas encore ma main à couper sur ce point là, je ne la connais pas assez-. Tout se décide sur des coups de tête. Tu veux t'faire un sachet blanc ? Tiens, fais toi un sachet blanc. Tu veux faire un tour de moto pour aller planer ailleurs ? Pas de soucis, viens. Les soirées où j'prévois de vendre des doses finissent malheureusement rarement comme ça alors ce soir, j'ai clairement pour seul principe d'oublier les principes. D'oublier les conséquences. D'oublier les retombées possibles. Juste agir. " Ca fait des années qu'on ne m'avait pas dit ça. "Lançais-je avec un petit ton humoristique mais pas moins sincère quand elle déclare me faire confiance. Sérieux ? Quelqu'un me fait confiance ? Alors, ok, elle est droguée, en manque de la suite, sous le coup de l'adrénaline et elle ne regrettera peut-être demain, mais ce soir, derrière moi, sur ma moto, elle me fait confiance. Cool. Ego masculin oblige, ça m'fait pousser des ailes et j'en rajoute un peu sur la vitesse et sur les virages à sensations. Je crois même que j'ai pris volontairement deux bons virages non obligatoires, un petit détour pour la faire vibrer un peu plus, accrochée à moi. Ah les mecs, j'vous jure...

" Ouep, tu vas découvrir ce que j'appelle mon VRAI chez moi. " Effectivement ma jolie, on va dans le Southside. On reste dans le Southside en plus. Tu me vois vraiment cacher tout c'que je vends sous mon lit chez mon beau père ? On ne parle pas de bonbons, de gâteaux périmés ou même de capotes là... J'tiens à ma mère et si l'autre con découvre c'que je fais de mes nuits, il me foutra dehors sans négocier. Et je n'aurai plus les yeux sur lui et ce qu'il fait ou non à ma mère. Donc impossible. La course se finit du coup assez vite, et je me gare à l'arrière d'une baraque, qui donne presque l'air abandonnée, retapée en bois sur la devanture pour laisser apparaître une fausse impression de neuf. Tu parles. Ca parle en ruine là-dedans. J'laisse descendre la brune, lui emboite la marche assez vite. " Bon... T'essayes de calmer tes pulsions de journaliste des beaux quartiers, tu gardes les yeux dans l'axe, tu m'suis, et t'ouvres pas ta jolie bouche tant que je ne te l'ai pas dit, ok ? " Chez qui entre-t-on ? Chez Zack. C'est qui Zack ? Zack, en soit, c'est juste un gosse de 15 ans, un peu paumé, en manque de repère, que j'ai pris sous mon aile quand j'vivais encore ici. Sauf que Zack, il a comme beaucoup ici une vie de merde, une mère droguée, prostituée, même si elle ne l'avouera jamais, et un père alcoolique. Père que j'ai longtemps suspecté d'être responsable de la balle entre les deux yeux du mien. Père que je surveille donc toujours attentivement. Mais Zack il est bricoleur, et il a construit une cabane au fond d'son jardin, qui lui sert officiellement d'atelier pour retaper ses bagnoles, officieusement pour moi et mes doses. Echange de bons procédés. Et je m'engage dans l'appartement, sans taper - on tape pas ici - et tente de le traverser afin de rejoindre le jardin de l'autre côté où doit se trouver l'gosse, sans croiser mère, père, ou client désabusé.

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Mar 30 Jan - 16:17

Bon Mimi se disait qu'elle ne pouvait pas rencontrer quelqu'un de pire qu'Arthur, enfin elle essayait de s'en convaincre. Puis il était de là-bas, elle était avec lui, ce n'était comme si elle avait décidé d'aller se balader dans les rues du Southside, de nuit, avec sa cousine Bevin. Aux cotés d'Arthur, elle était presque légitime. Dans le Southside, comme dans l'allée des embrumes. Du moins, c'était par cette conclusion qu'elle tentait de se rassurer. Puis bon, c'était pas le bronx malgré tout le mal qu'on en disait, même si elle n'était pas sûre de se sentir à l'aise face à un gang. Avec ses vêtements griffés, sa petite frange de pétasse et sa démarche trop confiante, elle devait représenter tout ce que les gens du sud exécraient lorsqu'ils pensaient au Northside. Leur rancœur et leur sentiment d'abandon devait se personnifier dans les gens comme elle, ceux qui étaient bien nés. Trop bien nés. « Ca me va ! » cria-t-elle assez fort pour se faire entendre, même si on ressentait à son ton qu'elle essayait plus de se convaincre elle-même qu'Arthur. Qu'est-ce qu'elle foutait là ?

Ils arrivent dans un quartier résidentiel, qui n'avaient pas du tout le même charme que ceux qu'on trouve au nord de la rivière. Ici c'était pas très propre, les maisons étaient pas belles et les gens n'entretenaient pas leurs jardins avec autant de ferveur que les foyers du Northside. Les voitures étaient pourries, le peu de richesse extérieure se matérialisait dans certaines motos qu'on trouvait ici et là, dans l'éclairage tamisé de vieux lampadaires. Des membres de gang probablement fiers d’exhiber leurs joyaux sur roues dans ce bidon-ville amélioré. Mimi descend, reste sur place, ne se sentant pas le moins du monde dans son élément et finit par suivre Arthur. Se contentant de hocher la tête de haut en bas, ses recommandations lui font peur et donne un caractère encore plus intrusif à sa présence ici. La crasse, les mauvaises odeurs, les cris, Mimi elle connaît pas. Ses seules espérances étaient de ne pas en être témoin aujourd'hui, elle serait mal à l'aise. Malgré ses recommandations de regarder dans l'axe, Mimi ne pouvait s'empêcher de jeter un œil aux alentours durant la traversée de l'appartement. C'est moche, tout es de mauvais goût, c'est populaire mais ça pourrait être pire. Ça aurait pu être aussi dégueulasse que cette odeur ambiante de tabac froid qui lui prenait les narines en otage, quand chez elle tout sentait le musc blanc à force que sa mère y fasse brûler tout un tas d'encens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 21/01/2018
gained wars : 647
real face : pandallen
alter ego : le petit bourge jacob, et la force tranquille reggie
faceclaim : cole sprouse (halcyon days).
age : dix-sept ans
heart : célibataire
your job : lycéen, aux dernières nouvelles

○ cillian (twin)
○ bevin (special person)
○ bonnie (heart sis)
○ mimi (rich and crazy)
○ lullaby (new intriguing face)

» bevin + mimi + charlie + lullaby + toi peut-être ?
Posté le Mer 31 Jan - 22:15

Encore heureux que ça te va, une fois que tu es assise derrière moi sur la moto, tu n'as plus cinquante choix de toute façon... Elles sont marrantes ces meufs des fois. On continue donc notre route, route qu'elle semble apprécier. Tellement facile de faire rêver une bourge. Et après on dit que c'est moi qui ne sais pas profiter de la vie. Encore une fois bien drôle. On arrive donc devant chez Zack et après un petit briefing écouté à la lettre par la demoiselle, on rentre dans l'appartement. Je passe le premier, déjà pour notre sécurité à tous les deux. Les parents sont un peu barges mais ils me connaissent, ils ne me sauteraient pas au cou en me croisant dans leur salon. Je ne peux pas en dire autant de Mimi. Et puis deuxièmement, parce que je n'ai pas vraiment envie de voir les réactions sûrement choquées, peut-être dégoutées, de la bourge en puissance dans une maison malfamée. Laissez moi croire encore un peu qu'elle est différente, qu'elle a du chien, qu'elle n'a pas froid aux yeux. Je me faufile dans l'appartement jusqu'à en sortir par la porte de derrière. Un rapide coup d'œil dans mon dos pour voir si la demoiselle est encore là. Check de survie. C'est bon elle est là. Je peux donc continuer mon chemin jusqu'à la cabane, sur laquelle je toque symboliquement avant d'entrer sans attendre de réponse.

" Hey Zack, salut. Ca t'dérange si j'prends l'endroit ce soir ? " Non, ça le dérange pas, c'est convenu comme ça. Mais par principe -oui j'en ai quelques uns -, je demande. Je pense que la seule chose qui pourrait me faire lui laisser la place serait qu'il soit en bonne compagnie... Et encore. Le fait est que ce soir, la question ne se pose pas : il est seul, je suis en bonne compagnie, tu sors. Et à en juger par le regard qu'il lance à Mimi, il a bien compris que je n'étais pas seul. Il juge surement mal mes intentions pour ce soir cela dit. " Rêve pas, j'pense pas qu'elle fasse dans les puceaux. " Rho, j'suis méchant. " J'suis pas puceau ! " Lance-t-il avec sa voix d'ado en pleine mue, voix qu'il tente de rendre plus rauque, sans succès. J'esquisse un sourire et d'un geste de la tête, je lui montre gentiment mais fermement la sortie. T'es mignon mais laisse les grands entre eux, s'il te plait. " Fais comme chez toi. Mais touche à rien. " Paradoxal n'est-ce pas ? J'ai hâte de savoir comment une fille comme Mimi peut interpréter ce genre de phrase, pendant ce genre de soirée. Je referme la porte derrière elle. Nous voilà tous les deux, en bonne compagnie -poudre blanche en tout genre -pour les prochaines heures.

________________________________________

Nous sommes de ceux
qui cherchent à désarmer la mort à coup de grenades lacrymo, pour l'effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d'une avenue pour la séduire, la ramener et lui faire l'amour de façon brûlante. Fauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Contenu sponsorisé ”
Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
Who's the most southern between you and me ? | Arthur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [CR] Empire of the Sun
» Blind Test Disco
» Le Cycle de Pendragon de Stephen Lawhead
» Le coin des poètes
» Registre des Mariages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie HJ :: Archives :: RPs-
Sauter vers: