AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 i'm a nightmare dressed like a daydream (mimi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Dim 28 Jan - 19:06

Qui dit début d'année, dit résolution pour certains, dit changement pour d'autres, ou encore déprime pour les marginaux. Pour moi, le début d'année, c'est une nouvelle façon de marquer les esprits, de relancer la saison de football qui a généralement perdu des fans en Décembre, et faire parler de nous. Et comment fait-on parler de nous tous les débuts d'années, sans exception, depuis bon nombre de rentrée scolaire ? On fait la une du journal du lycée avec une photo d'équipe prise avec soin par leur photographe attitré. Petit article en complément pour faire un rappel aux plus étourdis des joueurs de l'année, une petite éloge bien placée, et bien sûr le calendrier officiel des prochaines rencontres. Sauf que cette année, quand j'passe les portes du lycée, une petite semaine après la rentrée, date de sortie du journal, ce ne sont pas nos gueules que j'vois sur la première mais bel et bien un article sur le concert caritatif des Skull Patrol donné pendant les vacances. Ils n'auraient pas oublié qui tient les rennes de cet établissement par hasard ? Ils n'auraient pas zappé qui sont ceux qui font vivre le lycée et connaître cette ville paumée à travers la région ? Et notre article, au lieu d'faire une double page, page 2 et 3, comme toujours, fait une demi page, page 6. Hm... Va falloir que j'aille m'expliquer avant la soi-disant rédaction. J'attrape la pile d'exemplaire déposée à l'entrée du bahut et me dirige avec détermination vers le bureau du journal. Sans taper, bien évidemment, j'ouvre la porte d'un coup d'coude et pose, sans aucune délicatesse, vous imaginez bien, la pile de journaux sur la première table qui vient. Table sur laquelle travaillait visiblement une p'tite brune que je ne connais ni d'Adam ni d'Eve. " Tu peux m'dire ce que tu vois là, sur la premère page ? " Oui, d'accord, certes, un bonjour aurait été le bienvenu mais il n'est pas sorti dans le feu de l'action. Je m'en excuserai à l'occasion. Peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Dim 28 Jan - 20:18

Déjà une semaine que Mimi arpentait les couloirs du lycée de Maplewood, elle commençait à se sentir bien et n'avait pas tarder à prendre ses repères dans cette jungle adolescente. Comme une vie sans objectifs était une vie chiante, la brunette s'en était fixé deux. Le premier, c'était de faire dégringoler cette Alisson Reaves de son piédestal. Maplewood n'avait plus besoin d'elle à présent qu'une vraie reine était arrivée pour régner sur ce petit trou paumé de l'état de Washington. Son deuxième, prendre la place de Loup le rédacteur en chef du journal du lycée. Bon, cet objectif la mettait plus ou moins mal à l'aise. Si Mimi n'avait pas pris la peine une seule seconde de connaître Alisson et qu'elle s'endormait presque lorsque sa cousine lui en parlait, Loup était une tout autre histoire. Il était timide et réservé, même si il correspondait typiquement au genre de personne que Mimi aimait écraser, elle avait appris à le connaître depuis son premier jour au lycée et elle n'était plus trop motivée pour lui voler sa place de redac chef. Depuis le jour où elle avait intégré le journal du lycée, son tout premier jour à Maplewood, Mimi savait qu'elle ne se contenterait pas du second rang très longtemps. C'était comme dans son ancien lycée, elle avait très vite pris le rôle de capitaine de l'équipe de Cheerleaders. Aujourd'hui, dans son nouvel établissement, elle s'attaquait au journal, qu'elle jugeait beaucoup plus sérieux dans son dossier scolaire. Loup serait un dommage collatéral dans sa quête de domination, tout comme quiconque se trouvant sur son chemin. « Eh bien… vois-tu, c'est un article qui traite de jeunes qui s'investissent pour leur communauté. Qui donnent de leurs temps pour faire le bien. » lui dit-elle dans un sourire provocateur, ne voulant sûrement pas jouer les intimidées devant ce qui avait tout l'air d'un début de caprice. Mimi savait très bien à qui elle avait à faire, elle avait épluché au peigne fin l'album de l'année passée pour repérer qui gagnait à être connu. Jacob Baker était en haut de sa liste, elle cherchait un moyen d'entrer en contact avec depuis qu'elle avait vu son sourire ravageur sur le dit-album mais surtout depuis qu'elle avait vu la mention « CAPITAINE DE L’ÉQUIPE DE FOOTBALL » en légende. C'était l'homme dont elle avait besoin pour régner sur le lycée. La jeune fille était enchantée que cette couverture hideuse sur ces ploucs et leur fausse générosité ait enfin fait croiser leurs chemins. « Pourquoi, dis moi ce que voient tes beaux yeux ? » lui demanda enfin Mimi, qui avait déjà recommencé à taper sur son Macbook en feignant de l'ignorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Dim 28 Jan - 21:22

Je rêve ou la nouvelle se fout de ma gueule ? Elle ne sait vraiment pas où elle est tombée la pauvre. Elle n'est pas au courant que si l'envie me prend, en un claquement de doigts, je lui fais perdre son poste au journal du lycée, voir son poste tout court au lycée, en lui pourrissant la vie. J'espère pour elle qu'elle a de bonnes raisons, ou plutôt de bonnes défenses derrière pour oser s'adresser comme ça à Jacob Baker. Elle a une telle assurance, une telle prestance dans la voix, qu'elle est soit gosse de riche, comme moi, une sorte de congénère venue d'ailleurs, soit le cliché de l'intello révolutionnaire féministe bibliothécaire qui veut faire mordre la poussière à des gars comme moi. Deux profils distincts, voir opposés. Une seule fille. A moi de creuser pour savoir qui j'ai face à moi. Sa dernière remarque, teintée d'un dédain que je lui ferai bien bouffer, résonne en moi comme si elle m'avait insulté. Du plat de la main, je viens fermer son Mac sur lui même sans me demander une seule seconde ce qu'elle pouvait bien faire d'important dessus, ou pas. " Mes yeux voient les mêmes gars paumés que toi qui jouent les grands cœurs pour s'faire un nom, et problème : ils sont exactement à la place où sont censés se trouver les Tiger, exactement comme les dix dernières années. " Mes mots sont choisis, fermement énoncés, posés un à un, pour bien lui rentrer dans son petit crâne ce que je suis en train de dire. " DONC, est-ce que tu peux m'expliquer quel est le bon à rien qui a mis en page ce journal, et qui est le second bon à rien, qui a autorisé l'impression ? " T'as compris le problème ma grande ? T'as compris que je déconne pas ? Tu viens de débarquer, t'as absolument aucune cartes en main par ici et il était en grand temps que tu t'en rendes compte. " Il est où Loup ? J'aimerai bien parler à quelqu'un de compétent. " Parce que je suis un con, sûrement, je suis arrogant, sans aucun doute, mais je sais reconnaître le travail bien fait et généralement, Loup est irréprochable. Si seulement il savait mieux choisir ses partenaires de jeu/travail...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Dim 28 Jan - 21:47

La vérité était que Mimi n'avait même pas participé à l'élaboration de ce numéro. Elle était arrivée trop tard, s'était contentée d'observer Loup et ses collègues -chose qu'elle detestait, comme si elle avait besoin d'apprendre quoique ce soit d'une bande de lycéen quand son blog Mimilicious avait un référencement d'enfer sur google-. Si ça n'avait tenu qu'à elle, le groupe de musique du lycée se serait retrouvé perdu entre les pages du journal et la couverture n'aurait pas été à effigie des Tiger, mais au torse musclé de leur capitaine et Mimi se serait chargée des photos elle-même. Mais en parfaite connasse, elle n'approuverait jamais quelqu'un qui lui tenait tête. Jacob Baker n'échappait pas à la règle. Le footballeur ferma brusquement son ordinateur et Mimi ne prit la peine de le regarder en face, qu'après avoir pris une grosse inspiration pour contenir sa colère et surtout lui montrer que ses privilèges perdus ne l’intéressaient pas. La jeune fille le laissa finir son monologue, comme elle pensait qu'on l'enseignait dans les formations pour gérer les pervers narcissique. Même si elle n'était pour rien dans tout ça, le ton de défi du Roi du lycée l'incitait à prendre elle-même l'entière responsabilité de cette couverture. Du moins un minimum. Mimi se leva de sa chaise pour faire face à Jacob, bien qu'elle était plus petite que lui, elle se sentait beaucoup plus à l'aise sur ses deux jambes, prête à tenir tête à son adversaire de la journée. « Tu vas te calmer mon beau, je voudrais pas que ses muscles tout contractés empêche ton cerveau de s'oxygéner » lui conseilla Mimi, tout en effleurant ses biceps de ses mains. « Loup est malade, mais prend un siège, viens près de moi et je vais essayer te prendre en considération tes conseils pour le prochain numéro… » ajouta Mimi, avant de retourner s’asseoir sur sa chaise comme si elle était la nouvelle boss du journal du lycée. La brunette était doué avec ce genre de garçon, elle les fréquentait depuis toujours et elle savait très bien comment les allumer, tout en les rabaissant et jouer avec quelques notes de diplomatie pour pas leur faire péter les plombs. Si il voulait tout casser dans le bureau, il ne pourra pas dire que Mimi ne lui avait pas proposé de régler le problème comme excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Dim 28 Jan - 21:59

Et là, je reste con, j'avoue. J'ai face à moi, dans ce bureau de binoclards, une meuf qui tente de me tenir tête, qui s'y prend bien et qui y arrive. Merde. Parce que généralement, les gens se classent dans deux catégories face à moi : ceux qui se la ferment par peur de voir le peu de réputation qu'ils ont détruite, et ceux qui essayent de l'ouvrir, de se rebeller, mais qui font un flop total et donc qui voient leur petite réputation réduite à néant. Mais elle. Putain. Elle ne crie pas, elle ne s'énerve pas, elle ne m'insulte. Elle me flatte même. Et pourtant, elle me calme. Et en même temps, elle m'énerve. J'ai intérieurement envie d'hurler toute la haine que j'ai contre ce journal de pacotilles mais elle a tourné les choses d'une telle manière que ça m'apaise. Je me sens plus calme. Elle me touche, elle me regarde, elle cherche en moi le point sur lequel appuyer, le bouton qu'il faut déclencher pour trouver la sortie. Et elle trouve. Je ne la lâche pas du regard pour autant, par pure fierté, par simple besoin d'avoir au moins le dessus visuellement. " C'est à toi qu'on s'adresse maintenant pour les recommandations ? T'es qui ? La stagiaire qui prend ses aises ? " Oui bah j'vais pas me laisser marcher dessus pour autant, faut pas rêver. J'ai clairement une vraie réputation à tenir, moi, pendant qu'elle tente tant bien que mal de s'en forger une sur mon dos. " Je n'ai pas de conseils à te donner, c'est ton boulot, pas le mien. Fouille dans tes archives, retrouve ce que tes prédécesseurs, plus doués que tes collègues, ont fait à cette période de l'année, et fais pareil. Point barre. " Je m'approche néanmoins d'elle, sans pour autant m'assoir. Je me penche au dessus de son bureau, une main fermement appuyée sur son Mac et l'autre qui vient lui chopper le menton entre deux doigts. Je lui relève la tête vers moi, comme on fait à une enfant qui a fait une bêtise. " Compris ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Dim 28 Jan - 22:38

Son épique de football commençait sérieusement à les lui briser et Mimi se félicitait de ne pas avoir sauté sur l'équipe de Cheerleaders comme une niaise, pour lui préférait le journal du lycée. Sauf que ses choix résultaient de ses conclusions sur le pouvoir et les médias, elle ne voulait pas que Jacob s'imagine qu'il puisse décider des parutions du journal du lycée. Chacun devait rester à sa place et elle comptait bien le lui montrer. Mimi l'écouta attentivement, à priori son opération pour se débarrasser de lui et son humeur, qui était déguisée en opération séduction, avait clairement échouée. Le tigre revenait à la charge, de plus belle même, comme si Mimi était l'une de ses employés de maison. Se contentant de hocher la tête en prenant bien garde de ne pas montrer un quelconque intérêt à ses dires, seulement pour une politesse de façade en somme, Mimi crut exploser quand il lui attrapa le menton. Pour qui il se prenait au juste ? Avec beaucoup de difficulté, elle réprima son envie de lui arracher les doigts avec ses dents. « Alors oui, je suis pas débile j'ai très bien compris. » dit-elle pour commencer, avant de se relever de son siège. « Sauf que le journal du lycée n'a plus vocation à faire ce qui a déjà été fait. On l'a tous décidé en réunion. » lui révéla Mimi, sur le ton de la confidence. C'était bien évidemment faux, mais elle en profitait pour préparer le terrain. Quand elle récupérerait le flambeau, ces réunions à la con pseudo démocratiques n'existeraient plus. Elle deviendra l'Anna Wintour du lycée. « Ton équipe, je m'en fou. » déclara Mimi dans un premier temps, en espérant bien le choquer. Elle prit la précaution de ne pas marquer de pause, pour calmer aussitôt le volcan à présent réveillé. « Ce que je veux, c'est toi. » ajouta-t-elle, micro pause de circonstance pour éveiller l'intérêt. « Comme tout le lycée d'ailleurs. La prochaine couverture sera sur toi et uniquement toi. » finit par avouer Mimi, en apposant son index sur le doigt de Jacob. Bien entendu, elle ferait avec lui une super couverture s'il acceptait, mais est-ce qu'elle la présenterait au reste de la rédaction ? C'était moins sûr. Elle voulait passer du temps avec lui, se rapprocher de lui, le prendre en photo à poil, rire avec lui et lui donnait une bonne leçon quand il verrait la couverture du numéro prochain parlant du progrès d'un de ses coéquipiers, couverture qu'elle aurait proposé dans le plus grand secret. C'était comme ça qu'on dressait les petits cons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Lun 29 Jan - 10:44

Tiens, j'ai à faire à quelqu'un qui vit apparemment aussi mal que moi le fait d'être pris pour un idiot et d'être rabaissé. Je le lis dans ses yeux, dans la façon qu'elle a de me répondre. Etant donné que je rabaisse à peu près tous les gens que je croise, je commence à connaître par cœur les réactions qui vont avec. Elle n'échappe pas au tableau. A la différence près, encore une fois, qu'elle réagit, qu'elle ne se laisse pas faire. Et ça me donne envie de pousser encore plus loin dans la provocation pour voir à quel moment elle va craquer et me hurler d'aller me faire voir ailleurs avec mes airs de célébrité.

Et puis, elle se lance dans un discours qui retient mon attention. Le journal a changé de principes, les vocations ne seront plus les mêmes, ça va être différent maintenant... Et elle veut me faire croire que tous ces changements sont dus à son arrivée miraculeuse ? Rien n'a changé depuis deux ans, et rien ne changera sans que j'y jette un œil furtif. Tout le monde le sait. Toute la rédaction le sait. C'est un échange de bons procédés qui tient depuis des années. Je sais que ça ne changera pas comme ça, pas avec Loup au pouvoir. Mais je suis du coup curieux de voir ce qu'elle va m'inventer par la suite. Sa première réplique me surprend. Mon équipe, elle s'en fout ? Comment ça ? Qu'elle le pense, ok. Mais qu'elle le dise ? Elle tient vraiment pas à sa place ici la petite... Et puis je comprends très vite son petit jeu quand elle complète la phrase en disant que c'est moi qui l'intéresse. OK. J'ai compris le style. Je vois le phénomène à qui je fais face. J'avoue qu'on n'en a pas beaucoup, voir pas du tout des comme ça dans le coin, ça va me faire un peu d'animations. Le sourire idiot aux lèvres, comme flatter par ses révélations, je fais le tour du minuscule bureau qui nous sépare pour me rapprocher d'elle. " Ah oui ? Uniquement sur moi ? Intéressant... " Lançais-je, l'air presque rêveur en faisant mine d'imaginer cette jolie couverture à mon effigie. En vrai, ça ne serait pas une mauvaise idée... Mais ce n'est pas d'actualité, je le sais. Je me rapproche encore un peu d'elle, glissant ma main de son menton jusqu'à sa joue que j'agrippe presque sauvagement. " Intéressant ce que tu es prête à inventer pour passer un moment rien qu'avec moi... " Mon regard idiot a définitivement disparu, laissant place à celui arrogant, provocateur. Tu t'y attendais pas à celle là, n'est-ce pas ? C'est bon, tu viens de comprendre que tu n'as pas à faire à un petit rigolo qu'on mène à la baguette ? " T'as pas lu dans mon dossier que c'était pas la peine de pondre des scénarios pour finir dans mon lit ? Ou ailleurs que dans mon lit. " Je la tiens toujours par le visage, visage que je soulève légèrement vers moi pour qu'elle me regarde. Son regard perçant, profond, elle a l'air d'en avoir sous le capot cette fille. Et puis ses lèvres... Elles aussi sont sacrément agréables à regarder, à admirer, à imaginer... Bref.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Lun 29 Jan - 15:02

Perdant tout le sérieux qu'elle avait conservé jusqu'à maintenant, Mimi laissa échappé un petit rire cristallin quand Jacob lui demanda si c'était tout ce qu'elle avait trouvé pour passer du temps en sa compagnie. Sérieusement ? Bon il était proche de la vérité, même en plein dedans, car Mimi voulait bel et bien passer du temps en sa compagnie. Mais la brunette n'avait juste pas l'habitude qu'on lui parle avec autant d'arrogance, encore moins qu'un garçon ose lui dire qu'elle manigançait pour s'en rapprocher. Mimi Thomas n'avait pas besoin de manigancer, c'était les autres qui devaient se battre pour passer du temps avec elle, pas l'inverse, sa vie s'était toujours résumée à ça et elle comptait bien remettre cette facette au goût du jour. Son sourire disparut et laissa place à une moue exagérément boudeuse, presque insolente. « Ok. Pas de couverture donc? L'association des Abstinents monte une pétition pour rallonger l'uniforme des cheerleaders, ce sera plus vendeur de toute façon.» dit-elle l'air de rien, avant de dégager violemment son menton de l'emprise de Jacob.

Mission en échec. Mimi s'était déjà imaginé créer la joie en Jacob, en faisant une couverture torride à sa gloire, lui laissant miroiter jusqu'à ce qu'il se rende compte que la couverture ne sortirait jamais. Dommage. Mimi n'était pas assez cruelle pour offrir des bonbons à un enfant et lui retirer aussitôt, mais avec les enfants terribles comme Jacob, elle s'en donnait à cœur joie et elle était même encore plus douée pour les consoler. Créer et briser des espoirs étaient sa deuxième passion, après les plans défonce en compagnie de Southsider dans des lieux insolites tels que des entrepôt miteux. Mimi se releva à nouveau de sa chaise, décidément elle faisait bien travailler son fessier en compagnie du capitaine de l'équipe de football, puis se rendit ranger un classeur dont elle ne servait plus sur l'étagère où était sa place. Faisant son travail comme si aucun intrus n'était venu la perturber dans sa tâche, elle fit volte face en direction de Jacob se rappelant sa présence. « Au passage, tu crois vraiment que j'ai envie de finir dans ton lit ? » le questionna Mimi, sourcils froncés comme si elle se concentrait sur une étude de cas. « Dis moi, à quel moment tu as cru que je m'abaisserais à coucher avec un athlète arrogant, capricieux de surcroît ? » surenchérit-elle, sur un ton léger mais narquois. La mission était officiellement en échec. Et quand bien même elle était si imprégnée par son rôle, qu'elle paraissait très sincère, ses hormones hurlaient en silence « baise-moi, baise-moi comme jamais ! » à l'intention de Jacob.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Lun 29 Jan - 20:27

Elle comprend très vite que son petit jeu n'a pas marché, change de visage en un rien de temps et prend un air faussement boudeur pour se rattraper. J'ai donc à faire à une réelle comédienne, je vais devoir m'en méfier. J'avais raison, elle se jouait tout simplement de moi. Je l'ai compris une fois mais rien ne garantit que je le comprendrais les prochaines. Reste sur tes gardes Baker, faudrait pas t'casser la gueule de ton piédestal à cause d'elle. Et puis les paroles qu'elle lance avec sa moue boudeuse me stoppe dans mon élan. " Sérieusement ? Ils nous font encore le coup cette année ? Faut vraiment qu'ils tirent un coup ces gars-là... " Comment à notre époque on peut encore faire partie de ce genre d'idéologie quand on voit toutes les créatures divinement sexy qui existent dans le coin ? Même dans le coin elles sont jolies quoi ! Alors imaginez ailleurs... Comment peut-on être abstinent ? Bref, ce n'est pas un sujet qui me concerne personnellement et j'ai comme le pressentiment que ça ne concerne pas plus ma partenaire improvisée du jour.

Après un mince épisode de rébellion, elle se lance dans l'ignorance. Oui, on sait Madame, l'ignorance est le meilleur des mépris. Mais n'en fais pas trop non plus, on sait tous les deux que je t'intéresse, joue cartes sur table directement. Elle finit par se lever, faire mine d'aller ranger je ne sais quel classeur avant de revenir vers moi avec sa petite provocation sur le bout de la langue. Ah, tu veux jouer ? Ok. Je fais un pas vers elle, avec la taille de mes jambes ça rend un grand pas par rapport aux siennes, pas qui vient pratiquement me plaquer à elle, et la plaquer à son tour contre l'armoire qui vient de recevoir le fameux classeur. Je pose mes deux mains sur les étagères, de chaque côté de la tête de la brune et, la fixant du regard, je rétorque enfin : " A l'exact moment où j'ai compris que j'avais face à moi une garce arrogante et manipulatrice, de surcroit. " Finir ma phrase en reprenant ses mots fait toujours un effet bien particulier. Ah oui, t'as voulu faire la grande à provoquer ? Et bien je reprends tes mots et j'en fais quelque chose de plus fort, de plus percutant, de plus perturbant. Voilà ce que ça veut dire. " Tu trouveras pas mieux que moi ici pour satisfaire ton besoin de challenge et d'ambition. " Petite pause, pause suspendue dans le temps, pause pendant laquelle mes yeux divaguent une nouvelle fois sur ses lèvres. Merde. " Et pour satisfaire ton plaisir par la même occasion. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Lun 29 Jan - 21:48

C'est quand il lui dit qu'elle était une garce arrogante et manipulatrice que Mimi comprit qu'elle avait loupé quelque chose dans sa formation à l'art de la PNL et que la mission était compromise. Tout se bousculait dans sa tête, elle devait trouver quelque chose pour adoucir le capitaine de l'équipe de football, sans lui donner l'impression qu'il était en position dominante. Quelle combat de cons fatiguant, la belle brune n'était pas du tout préparée à ça quand elle était venue tranquillement consulter les archives des anciens journaux -pour se moquer, surtout-, la confrontation surprise tombait bien et mal. Bien car ça lui avait évité de faire le premier pas vers le footballeur et mal car, elle n'était juste pas prête et ne savait pas comment se tirer de cette situation. Quand elle bavait sur la photo de Jacob, en imaginant la couronne fictive de la Queen du lycée et les supposés beaux abdos celui qui semblait en être le roi, elle n'avait pas imaginé qu'il serait si dur à dompter. Erreur de débutante et elle s'en voulait. Son besoin de challenge et d'ambition, il croyait pas si bien dire. Personne ne le satisferait autant que lui et c'était pour cette raison qu'elle s'était retenue  de lui mettre un coup de genoux dans les parties quand il l'avait coincé entre l'armoire et sa belle carrure dessinée. Ce qui ne l'obligeait pas de les ignorer, rapprochant sa bouche de son lobe d'oreille et d'une main frôlant ses bijoux de famille, Mimi lui susurra à l'oreille, durant ce rapprochement qui avait tout l'air d'être le prémisse d'une débauche sans nom:   « Ah. J'ai comme un doute... ». Bien refroidi, elle était satisfaite de lui souffler le chaud et le froid. Même si elle aurait mille fois préféré lui souffler plus de chaud que de froid. « Par contre ce que je sais, c'est que si tu me gardes contre cette armoire, je vais crier comme jamais et ta prochaine couverture ce sera dans le journal de la ville pour parler de ton renvoi. » lui dit-elle sur le même ton boudeur et insolent qu'elle avait employé jusqu'à maintenant, tout en faisant des allers-retours avec son index sur son torse dangereusement près de son visage. Elle ne serait pas un coup de plus dans la palmarès de Jacob Baker, ni la nouvelle qui rapportait des points dans les paris entre amis. Ces genre de jeux, Mimi les connaissait bien, à Portland, c'était elle qui dressait les listes avec les merdeux qui lui servaient d'amis. Puis Loup, à qui elle avait inventé une maladie, risquait d'entrer à tout moment. Elle ne voulait pas choquer les yeux chastes du futur ex-rédac chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Lun 29 Jan - 22:27

J'espérai la déstabiliser. Je voulais la déstabiliser. N'importe quelle fille du lycée aurait été déstabilisé. N'importe laquelle mais pas elle. A la place, elle, elle en rajoute une couche, elle me répond autant verbalement que physiquement. J'ai cherché, certes. Je n'ai que très peu de limites, certes. Mais sa main sur mon entrejambe, je ne l'avais vraiment pas vu venir. Mes jambes, mes abdominaux, se sont contractés comme par réflexe au contact de sa main. La surprise, l'étonnement, le désir, l'envie. Tout ça pour un seul homme, forcément ça me fait réagir ! Son souffle au plus près de mon oreille, ajouté à ses réflexions d'un aplomb que j'ai rarement l'habitude d'entendre à mon égard, me donne terriblement envie d'elle, soyons clairs. Je ne la connais pas, je ne sais absolument pas qui elle est, mais si vous saviez comme je m'en fous à ce moment là. Mais qu'est-ce qui peut me donner encore plus de plaisir que le coup du siècle avec une inconnue dans un lieu où on peut à tout moment être surpris ? La satisfaction de gagner, d'avoir le dessus. Alors d'une main, je lâche l'étagère, et fais glisser avec délicatesse mes doigts le long de son dos fin et attirant. Avec délicatesse, jusqu'au moment où j'arrive au creux de ses reins et que j'y applique une pression ferme, presque sauvage, pour venir plaquer son bassin contre le mien. A mon tour de venir lui susurrer des mots à l'oreille, rapprochant ma bouche au plus près de son cou : " Est-ce que tu sais le nombre de meufs qui aimeraient hurler contre une armoire, dans un cagibi miteux, à cause de moi ? " Ouais, c'est pas un stade glorieux de football ici, c'est miteux. Mais c'est insolite, c'est ouvert à tous, ouvert à être découvert justement. Ca attise le désir, ça donne envie. On le sait tous que l'impossible est excitant. Mais à peine ai-je finir ma phrase, je repousse la demoiselle contre son armoire, avec ma main sur ses hanches, puis m'en éloigne, sans plus jamais lui adresser un regard. " Tu préviendras le chef que j'suis passé ! " Le chef ? Bah oui, même pas besoin de préciser son nom. Tout le monde ici sait que Loup est le chef, et personne d'autre. Surtout pas toi, la brune. Pas d'au revoir, pas de merci, pas d'à bientôt. Je sors juste de cette pièce, refermant la porte derrière moi, avec l'immense hâte que je n'avouerai jamais de recroiser très vite son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Lun 29 Jan - 23:25

Mimi sentit ses jambes flageoler lorsque Jacob lui rendit sa caresse. Quand elle sentit sa main contre son dos, elle endura une décharge de frisson qui ne cessa que quand il l'attira contre son bassin. C'était tout son ventre qu'elle ressentait. Et pour ça, elle le détesta. Non pas qu'elle n'aimait pas l'effet, au contraire. Mais elle était insupportée par l'idée qu'il devinait tout ce que son corps subissait et qu'il en était fier. Çà la rendait prévisible. Elle. Mimi Thomas, prévisible. Maintenant, plus que jamais, c'était hors de question qu'elle cède à sa couverture ou son invitation dans son lit. Elle ne s'écraserait pas. Elle ne s'offrirait pas. Pas maintenant, pas tant qu'il n'aurait pas compris qui dicterait les règles. Ni tant qu'il se vanterait du nombre de filles prêtes à gémir dans ses bras comme si Mimi était assez insipide pour rejoindre le troupeau, sans poser de question, bien gentiment. Elle eut envie de lui répéter qu'elle n'avait pas vocation à faire ce qui avait déjà été fait par le passé, mais il partait. La laissait en plan. Il s'en rendrait compte bien assez vite, pensait-elle. Mimi mourrait d'envie de s'envoyer en l'air avec lui, mais elle avait encore plus envie de le voir l'implorer pour ça. Elle n'avait pas dit son dernier mot, il suffirait de peu de temps avant qu'il ne lui mange dans la main, lui apporte la couronne qui lui revenait de droit et bien plus encore.

Le brunette ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel agacée quand il lui dit de passer le mot au chef. Fallait qu'elle s'occupe de ça aussi. Mimi avait décidément beaucoup de chose à prendre en main dans ce lycée. Elle qui pensait s'ennuyer en emménageant ici. Puis la porte claqua et tout espoir de le voir revenir, même pour lui lancer une remarque désagréable s'envola à son plus grand regret. Qu'elle aurait aimé être idiote et lui courir après comme quelqu'un sans dignité. Le pousser dans un placard à balais et se faire pardonner d'avoir été une vilaine fille. Malgré que cette première approche fut un fiasco total, Mimi se félicitait que la glace soit brisée. De toute façon, vu leurs échanges ça n'aurait pas pu finir autrement, ce serait un travail de longue haleine, maintenant elle le savait. Mais comme un animal excité par sa proie qui s'enfuie, Mimi envisageait déjà tout un tas de possibilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Contenu sponsorisé ”
Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm a nightmare dressed like a daydream (mimi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nightmare Creatures (1 et 2)
» Ello Decadent Daydream, 2e BJD d'Inma, nouv. p2
» Soirée NightMare 12/08 à 21h
» Informations sur le recrutement de NiGhtMare
» Octobre 2013 : Taeyang Nightmare Ni-Ya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie HJ :: Archives :: RPs-
Sauter vers: