AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Man is a clothed animal.. almost. | Jacob

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Mar 30 Jan - 18:53

C'était la course à travers les couloirs du lycée de Maplewood, Mimi les arpentait à une vitesse qui ne pouvait trahir son statut de nouvelle. Tout droit, à droite, puis encore à droite et ensuite à gauche. Ses talons claquaient sur le sol du gymnase, alors qu'elle passait devant un panneau qui indiquait « baskets obligatoires ». Un grand claquement de portes-battantes plus tard, Mimi se retrouvait dans le gymnase des footballeurs. Les garçons venaient de finir leur entraînement. Il y a avait tellement de buée à cause des douches chaudes qui coulaient en continue, que la brunette se serait crue dans un hammam, l'odeur d'eucalyptus en moins. En effet, l'odeur de transpiration ambiante lui prenait au nez, mais la vision de tous ces corps sexy et mouillés lui faisait vite oublier ce désagrément. Quand les garçons se rendirent compte de sa présence, ils commencèrent à siffler et à se marrer comme des abrutis finis. Certains qui jusque là avaient leurs serviettes qui leurs entouraient la taille, les faisaient même tomber « sans faire exprès » avant d'afficher des sourires vantards qui les rendaient surtout stupides. Ce à quoi Mimi répondait par un regard blasé, accompagné du mime d'une knacki avec son pouce et son index. Celui qu'elle cherchait était blond, grand, arrogant et il était leur capitaine: Jacob Baker.

Avançant comme si elle était dans son droit d'être ici à cette heure-là, Mimi cherchait du regard Jacob. Repéré. La brune fonça sur lui, les bras croisés sous la poitrine. « Loup veut que je t’interviewe. Pour la couverture. Il s'excuse, bla, bla, bla. » dit-elle sans le regarder, en ne mettant aucune âme dans ses paroles. Quand elle avait raconté au redac chef la visite de Jacob, il s'était tenu le crâne comme s'il avait fait une boulette. Dans l'ombre, la brune avait levé les yeux au ciel devant tant de respect pour la hiérarchie sociale. A vrai dire, elle l'aurait imposé d'elle-même si elle en avait été au sommet, mais comme ce n'était pas le cas, la belle s'était vite agacée de cette réaction. Mais elle s'était très vite proposée quand il avait parlé de rectifier le tir, avec la photo et un interview du capitaine. Et Loup avait accepté de lui confier la tâche. « Il a insisté pour que je le fasse, soit-disant une fille arriverait mieux à retranscrire ta sensibilité ! » lâcha Mimi en levant les yeux au ciel comme si l'idée était ridicule, alors qu'elle l'avait totalement inventé. « Bref comme tu veux! » ajouta-t-elle, préférant regarder un magnifique cul bombé non loin, plutôt que d'offrir le plaisir à Jacob de le regarder dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Mar 30 Jan - 22:37

Il n'y a définitivement rien de mieux qu'un entrainement de football pour bien finir une journée, qui aura jusque là était forcément chiante sur les bancs du lycée. Je ne suis pas fait pour les cours, je n'en ai strictement rien à battre étant donné que l'entreprise la plus prospère de Maplewood m'attend les bras ouverts. Pourquoi m'embêter avec des leçons d'Histoire et de Chimie ? Aucun intérêt. Bref. Ce sont deux bonnes heures de dépassement de soi, d'égo masculin, de démonstration de force et d'endurance qui me soulagent en fin de journée et qui me font rejoindre les vestiaires l'esprit libre, le corps en sueur, et empli d'endorphine. Voilà de quoi entamer ensuite une bonne soirée, en étant au top de moi-même. C'est bien connu, c'est en étant au top de soi-même, et donc en ayant confiance en soi, qu'on attire le plus de demoiselles. Hm, je sens que ce soir va être une bonne pêche.. Euh, une bonne soirée je voulais dire.

Et je ne croyais pas si bien dire... Mes plans commencent à se ternir quand mon regard se pose sur l'attraction ambulante qui semble faire péter la testostérone de mes camarades de jeu. La nouvelle recrue du journal. Qu'est-ce qu'elle fout là ? Elle débarque, comme si elle était chez elle, au milieu de mecs en rut, ce qui ne semble pas du tout la gêner, juste pour arriver à moi. Et pour quelles raisons ? Pour un interview ? Sérieusement ? Je la fixe en haussant les sourcils d'étonnement, d'incompréhension, sans lâcher la serviette qui entoure ma taille. Faudrait pas faire complexer les copains. " Hm... Assez ironique pour une pseudo-journaliste de ne même pas réussir à lire sur la porte que cet endroit est réservé aux hommes, non ? " Je sais, j'ignore totalement ce qu'elle a dit, la raison de sa venue. Et puis je réalise. Loup l'envoie pour un interview de ma petite personne, cette fois-ci pour en faire un réel article ? Est-ce qu'elle est sérieuse ou se fout-elle de moi encore une fois ? " Tu veux pas aller m'attendre gentiment devant la porte le temps que je finisse d'habiller ce corps d'athlète ? Ou j'demande à mes collègues de te raccompagner peut-être, je suis sûr qu'il y a des volontaires... " Lâchais-je à la jeune fille tout en lançant un regard lubrique à mon coéquipier de droite. Oui, je sais qu'elle t'excite mon grand mais elle est là pour moi. Et moi aussi, les images de la dernière fois ajoutée à sa présence dans des vestiaires m'excite, mais je ne suis pas exhibitionniste et je suis assez arrogant. Alors j'prends le plaisir de la mettre dehors, de n'accorder aucune importance à ses dires tant qu'elle est sur mon territoire et qui sait, peut-être qu'une fois qu'ils seront tous partis, on reviendra faire un tour dans les vestiaires tous les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Mer 31 Jan - 0:30

Mimi ne prêtait même pas attention aux garçons qui se trouvaient autour d'eux dans le vestiaire. Sa présence, elle le savait, n'était pas des plus habituelle dans le vestiaire de l'équipe de football de Maplewood. Mais elle s'en fichait. Puis ça faisait toujours du bien à l'ego d'être un fantasme ambulant dans un lieu où les gens avaient l'habitude d'être « entre couilles », c'était comme si elle était dans un harem. Elle était sûre qu'elle n'avait qu'à choisir un garçon dans le lot et n'importe lequel serait obéissant, enchanté de répondre à ses avances. Mais Mimi n'en voulait qu'un seul et celui-ci se montrait toujours aussi directif avec elle. « Bon, ok.  Je voudrais pas mettre à mal ta pudeur.» dit-elle quand il lui demanda d'aller l'attendre dehors. Mimi jeta un rapide coup d’œil au torse de Jacob, puis détourna les talons sans demander son reste pour retraverser le vestiaire chaud et humide, refaisant le chemin en sens inverse. Toujours sous les bruitages d'animaux, qu'elle ignorait avec brio.

Devant le vestiaire, elle s'assit sur un banc. Attendant « gentiment » que ce petit con de Jacob daigne sortir. Le temps était trop long, il lui aurait parut toujours trop long de toute façon. Une minute, trois, vingt, c'était du pareil au même pour Mimi, elle détestait attendre quand pourtant elle-même éprouvait un plaisir mal placé à se faire désirer. Quelques garçons sortirent, lui jetant des sourires. Ils avaient l'air beaucoup moins cons une fois qu'ils avaient dépassé la frontière de la porte et qu'ils ne se trouvaient plus dans leur zone, leur temple de la virilité … et de la stupidité. Mimi se leva, elle n'était pas certaine de combien de temps elle avait attendu, mais elle avait décrété que c'était déjà trop et qu'elle remettrait cet échange à un autre jour, quand finalement Jacob sortit. Habillé, il était toujours aussi beau, mais la brunette regrettait de ne pas avoir lorgné sur son beau torse musclé plus longtemps quand elle en avait l'occasion. «Alors, oui ou non ? » lui demanda Mimi, ne voulant pas se répéter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Mer 31 Jan - 20:51

Mettre à mal ma pudeur... Comme s'il était question de ça. On ne se connaît pas beaucoup, pour ne pas dire carrément pas, mais j'ai comme le pressentiment que notre première entrevue dans le bureau du journal nous a permis à tous les deux de comprendre que la pudeur, la gêne et les tabous ne feraient pas partis de nos vocabulaires. Mais il lui fallait pas une réplique qui claque pour sortir ainsi du vestiaire. Elle ne pouvait pas accepter de se faire tout simplement virer. J'ai besoin d'avoir le dessus, besoin de montrer que je domine, quelque soit le sujet. L'amour, le sexe, l'amitié, le sport, le journal. Je maitrise et domine tout, c'est comme ça. Sauf que j'ai encore une fois un pressentiment qui me dit que j'ai peut-être un spécimen similaire face à moi. Cette brune. Qui est-elle et que veut-elle de moi ? Je ne le sais pas encore mais ce n'est qu'une question de temps. Evidemment, restant dans mon rôle, je prends royalement mon temps avant de sortir des vestiaires, laissant une bonne partie de mon équipe sortir avant moi. Elle doit me haïr à l'extérieur, m'attendant comme une vulgaire groupie, et cette simple idée me fait jubiler. Bon, je sors. Et comme prévu, elle est là, debout, tournant en rond. Un sourire étire mes lèvres à cette vision et j'écoute son délicat discours. Oui. " Bah évidemment oui ! Autant pour l'interview personnel qui ne se refuse pas que pour passer du temps rien qu'avec elle. Surtout pour la deuxième raison en fait. " Chez toi ou chez moi ? " Demandais-je, sûr de moi, sur un ton affirmé, comme toujours. Ne lui laissant pas le temps de répliquer, je rajoute quelques mots : " Pour l'interview, bien sur.. Mais on peut faire ça dans le bureau de journal, ou ici, ou dans les vestiaires... Où tu veux. " Totalement où tu veux, et quand tu veux. Oui, je provoque. Oui, je cherche. Non, je ne pense pas réellement à l'interview quand je m'imagine dans tous ces endroits enfermés avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Lun 5 Fév - 17:27

Mimi ne s'attendait pas à un oui. La brunette pensait recevoir une avalanche de piques, d’orgueil et d'ego mal placé. Mais Jacob semblait lui avoir cédé un peu de terrain, cette fois-çi, ce qui au fond la rassurait. En effet, elle ne se voyait pas tourner les talons et le laisser en plan si le jeune homme lui avait resservi un énième discours sur qui faisait les règles dans ce lycée. Son visage qui était sévère jusqu'à maintenant, la faute au temps d'attente que Jacob avait jugé bon de lui faire subir, s'était radoucit. « Parfait ! » dit-elle avec beaucoup trop d’enthousiasme qu'elle ne l'aurait souhaité.

Le couloir n'était pas des plus bondés, mais les élèves passaient pour se rendre à leurs activités extra-scolaires, leurs réunions de clubs ou simplement pour rentrer chez eux. Enfin, c'était surtout ce que Mimi s'imaginait dans l'espoir de trouver une excuse pour trouver un endroit plus intimiste. « On peut se mettre dans le vestiaire, on sera plus au calme » dit-elle naturellement, après avoir regardé autour d'elle l’agitation du couloir. Puis sans attendre, elle prit son bras pour l'entraîner dans les vestiaires, où quelques minutes plus tôt elle s'était faite renvoyer. L'humidité était toujours présente, même si l'air ambiant commençait à s’assainir. « Je dois t'avouer que je n'y connais rien du tout en football... » lui dit Mimi, comme pour le prévenir que ses questions ne seront pas très pertinentes. Voire inexistantes. Mimi se foutait complètement de cet article, qu'elle avait promis de faire à Loup. Ce qu'elle voulait elle, c'était Jacob. Son regard se perdait sur les dizaines de casiers qui meublaient l'endroit et qui accueillaient les affaires personnelles des footballeurs durant leurs entraînements. « Tu as une petite amiie? » lui demanda Mimi, avant de se retourner vers lui pour plonger son regard dans le sien et ne rien manquait de ses micro-expressions. « C'est pour l'intro. » . Menteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Mar 6 Fév - 22:52

Son "Parfait" sort de ses lèvres avec un réel enthousiasme. Je ne sais pas ce qu'elle attend de moi, je ne sais pas ce qu'elle espère, mais elle semble réellement ravie que je lui accorde cet interview. Ca promet d'être intéressant, étant donné que je pars déjà avec un avantage certain : j'ai les cartes en mains. Sa réflexion concernant le bruit dans les couloirs m'amuse et sans répondre, je la suis. Tu sais tout comme moi que le bruit est certainement la dernière raison qui t'a poussé à m'attirer dans ces vestiaires. Je n'ai pas oublié comment s'est déroulée notre première entrevue. Tu n'as pas oublié non plus. On joue aux innocents, aux incrédules, mais on sait tous les deux ce qui nous attire chez l'autre. " Ca se voit. " Répondis-je simplement à sa remarque sur le football. Elle n'a vraiment rien d'une fille qui s'intéresse au football, comme la plupart des filles du coin d'ailleurs. Elles s'intéressent uniquement à la plastique des joueurs et en toute honnêteté, cela ne nous dérange aucunement. Bien au contraire.

On pénètre de nouveau dans les vestiaires, maintenant désert, et certainement désert pour un petit moment. Un moment qui sera largement assez long pour nous, je pense. Et puis là, alors que je ne m'y attends absolument pas, elle me demande si j'ai une petite amie, prétextant la nécessité de la réponse pour l'interview. Tu parles. Aucune crédibilité. Mais elle ne cherche pas non plus à en avoir. Sauf qu'elle n'a pas encore compris à qui elle a affaire apparemment. " Non. " S'en suivent quelques secondes de silence, silence suffisamment long pour la faire réfléchir, suffisamment court pour ne pas lui laisser le temps de rétorquer. " Trois. Une pour les jours pairs, une pour les impairs, une pour le week-end. "Tu l'avais pas vu venir celle-là, n'est-ce pas ? Tu penses vraiment pouvoir entrer dans mon intimité et ma vie privée aussi facilement ? Raté. " Bah quoi ? Note. " Lançais-je en montrant son sac à main d'un coup de tête. Y'a bien un truc pour noter mes perles là-dedans, non ? " A mon tour. Qu'est-ce que tu cherches, ici, Miss Thomas ? " Oui, je connais ton nom. Oui, je me suis renseigné. Si tu as si facilement réussi à avoir mon palmarès, tu te doutes bien qu'avec ce même palmarès, je peux savoir tout ce que je veux ici. Le nom de la nouvelle meuf du journal n'a été qu'un simple jeu d'enfant. Mimi Thomas, fraichement débarquée de Portland. C'est tout ce que je sais. Pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Mer 7 Fév - 18:32

Mimi ne se formalisa même pas de la surenchère de Jacob quant à ses connaissances footballistiques. Son truc à elle, ça avait toujours été le cheerleading. Les jolies filles qui agitaient leurs pompons, sourire de miss de beauté au visage et qui effectuaient des galipettes de gymnastes, elle en avait été. De nombreuses années. Capitaine de l'équipe de son lycée privé de Portland jusqu'à son arrivée à Maplewood, la brunette avait jugé bon de prendre un tournant et de se consacrer à une nouvelle activité scolaire. Le journalisme était sa deuxième passion, elle la vivait d'ailleurs avec son blog mode qu'elle gérait une main de maître. Certes, le journal du lycée de Maplewood n'aurait pas un poids énorme dans son dossier scolaire, mais elle trouvait qu'il lui correspondrait mieux et serait plus en phase avec ses aspirations universitaires. Parfois, et même si elle l'avait intégré que depuis peu, Mimi avait l'impression d'être une professionnelle entourée d'amateurs dans le bureau de rédaction du Maplewood Chronicle. Pourtant, habituellement gonflée d’orgueil à cause de des nombreux lecteurs de son blog mode et de sa fierté naturelle, la jeune fille se sentait vulnérable en compagnie de Jacob.

Elle n'avait pas de crush sur lui, du moins c'est ce qu'elle se plaisait à imaginer alors que les sensations qu'elle ressentait depuis leur première rencontre envoyaient clairement un autre message. Mais le footballeur lui donnait toujours l'impression de marcher sur des œufs, peut-être car la pression était trop grosse. En effet, il s'agissait de sa future réputation qui était en jeu. Elle voulait le connaître un peu plus, l'amadouer et finir par sortir avec pour devenir la nouvelle Queen Bee du lycée de Maplewood. Mais il semblait que ce n'était plus sa seule motivation. Un sourire espiègle se dessina sur ses lèvres quand il lui dit être célibataire, mais se transforma très vite en une moue agacée lorsqu'il confessa avoir non pas une, mais trois petites amies. Elle leva les yeux au ciel. « Tu es du genre à préférer la quantité à la qualité... » dit-elle, en feignant de griffonner cette information sur le calepin qu'elle avait sorti quelques secondes auparavant. La Queen en devenir s'assit sur un banc en tentant d'oublier les chaussettes sales qui auraient pu s'y trouver avant elle. Quand il lui demanda ce qu'elle recherchait, l'appelant pas son nom de famille, elle arqua un sourcil surprise. « Je cherche un partenaire de jeu, Jacob. » lui dit-elle dans une voix pleine de mystère, avant de croiser ses jambes gracieusement d'une façon dont elle seule avait le secret. « Assied-toi vers moi. » sa requête avait tout l'air d'une demande, son ton était docile, mais elle ne lui laissait pas vraiment le choix. Puis de son sac, elle sortit une carte un peu cornée. Un as de pique qui, bien que des années d'usure pouvaient se lire dessus,  n'avait pas perdu de son superbe. Un dessin sophistiqué, des symboles ésotériques au dos, des traits ici et là plaqué en or 24k, la carte donnait l'impression d'avoir traversé les âges jusqu'à leur époque, après être passée entre les mains de rois dans des palais fastueux. En réalité, c'était une carte qu'elle avait volé dans un jeu de sa grand-mère paternelle enfant et qui ne l'avait jamais quitté depuis. Sans explications, Mimi lui tendit son précieux as avant de poursuivre: « Cette carte, elle se mérite et je pense que pour l'instant, tu la mérites Jacob. Tu peux faire de moi ce que tu veux avec. Défis-moi, si je réussis elle me revient jusqu'à ce qu'à ton tour, tu relèves mon défi. » lui expliqua Mimi avec toute la sacralité qu'elle donnait au jeu de l'As de Pique. « Tu veux jouer avec moi? » finit-elle enfin par demander la bouche en cœur, comme si ses mots l'invitaient à la baiser sauvagement dans ce vestiaire sordide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Mer 7 Fév - 21:48

Mimi est une jeune fille très expressive, pour mon plus grand bonheur. Elle ne parvient pas à cacher le sourire qui étire ses lèvres quand je dis être célibataire, tout comme elle ne peut pas cacher sa moue déçue quand je révèle - à tort - avoir trois petites amies à mes côtés. Elle est expressive, on lit sur elle comme sur un livre ouvert et j'adore en jouer. Je ne doute pas qu'elle ait des sentiments bien plus enfouis, des trucs profonds qu'elle parvient bien à cacher mais sur les émotions présentes, son expressivité l'a trahi. Cool. Et sa réplique m'amuse. Sauf que je ne le montre pas. Je tente de garder un air sérieux et lui rétorque du tac au tac : " J'ai un statut qui me permet d'avoir la quantité ET la qualité. " C'est tout. Point, à la ligne. Jacob Baker peut avoir autant de filles qu'il veut, autant de filles qu'il choisit. Si dix filles sont convoités dans le lycée, j'aurai les dix, si je le décide. C'est comme ça. Prétentieux, et narcissique ? Tout à fait. Mais j'ai de quoi l'être, non ?

Et puis, sans que je ne comprenne exactement comment, je sens les cartes s'envoler de mes mains et tomber dans les siennes. Cela dit, j'étais encore loin de savoir à quel point le mot cartes était de circonstances. Alors que je m'attendais à une réelle réponse sur qui elle est, ce qu'elle veut, elle me rétorque seulement qu'elle cherche un partenaire de jeu. C'est à dire ? Comment ça ? Elle cherche uniquement du sexe et elle me le dit de but en blanc ? Elle veut seulement s'amuser, avec le beau gosse du lycée ? Ou cherche-t-elle autre chose que je suis encore loin de suspecter ? Effectivement, la dernière solution s'avère être la bonne, à ma plus grande surprise. Bonne surprise. Je deviens alors attentif au discours de la brunette, je dirai même intrigué, voir intéressé. Elle me captive. Elle attrape son esprit joueur, mon esprit compétiteur, mon esprit leadeur et le maintient en l'air par le moindre de ces mots. Je mets quelques secondes à exécuter son ordre, à m'asseoir à côté d'elle, la laissant continuer sa petite histoire entre temps. Littéralement, je bois ces mots. J'aime cette fille. Du moins, ce qu'elle dégage. Ce qu'elle propose. Ce qu'elle est. Je ne la connais pas, et pourtant, son jeu me fait d'avance vibrer. J'attrape entre mon index et mon majeur sa carte d'une beauté assez rare, la détaille de long en large, tout en écoutant la brune. Un jeu. Des gages. Des défis. Du mérite. Du challenge. Un large sourire vient à mon tour étirer mes lèvres. Mes yeux finissent par se relever vers elle, se plonger dans les siens. Elle y voit peut-être même apparaître des petites étoiles en cherchant bien. Elle a prononcé des mots magiques pour moi. Un nouveau jeu. Un jeu excitant. Un jeu stimulant. Si elle le tient autant qu'elle le dit, elle va faire vibrer ma fin d'année, cette garce. " Evidemment que je veux jouer. T'as tapé à la bonne porte, Mimi. " Tu croyais quand même pas que j'avais que ton nom ? Je suis malin, et curieux, moi aussi.  " Y'a des limites ? D'autres règles ? Des portes à pas franchir ? Tout ce que tu oublieras de dire à ce moment précis n'aura plus aucune valeur si tu le dis plus tard. " Ah tu veux jouer ? Je veux jouer aussi. Mais posons les bases. Les règles. Je veux tout savoir. Ce que j'ai le droit de demander, ce que je n'ai pas le droit de demander. Mon but, à partir de cette seconde, est de finir ma vie en possession de cette carte. Tu ne la récupèreras pas définitivement. Je finirai par trouver LE défi que tu ne pourras pas réaliser. Tu vas perdre, Thomas. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Mer 7 Fév - 22:53

Mimi savait que Jacob n'aurait pas la qualité, tant qu'il ne l'aurait pas elle. Mépriser les habitants de Maplewood n'était pas la seule chose qui l'avait amené à penser ainsi, mais la brunette savait parfaitement ce qu'elle valait en toute circonstance et la modestie ne faisait pas partie de ses traits de caractère. Elle releva pas, ni ne jugea l'assurance du garçon, il était bien trop intéressant de cet façon avec son caractère de petit con imbu de sa personne et quand bien même, il se rendrait compte par lui même très vite que Mimi valait plus que n'importe qui d'autre dans ce lycée perdu. Le jeu de l'As de Pique serait un moyen supplémentaire de le prouver. Ce petit jeu, Mimi l'avait imposé à ses amis avant Jacob. C'était une façon drastique de pimenter leurs vies à l'époque, mettre un peu d'action dans leur quotidien bien rangé dans les quartiers huppés de Portland. Un moyen pervers d'assouvir des fantasmes, de jouer aux apprentis marionnettistes en régissant les vies de chacun, le jeu de l'As de Pique pouvait devenir dangereux selon la valeur des partenaires avec qui il se jouait. Mimi avait toujours gagné la carte jusqu'à présent, elle plus que tout le monde avait intérêt à conserver l'As étant donné sa valeur sentimentale. Mais elle savait aussi que Jacob serait un adversaire de taille, qu'il ne l'épargnerait pas contrairement à ses anciens amis qui lui vouaient une dévotion sans faille. Mimi ressentait un plaisir quasi masochiste à l'idée d'être malmenée par Jacob, mais elle savait aussi que sa propre délectation serait encore plus grande quand il s'agira de défier Baker.

Nombre de cœurs s'étaient déchirés sous l'influence de l'As de Pique, de familles déshonorées et de réputations brisées. « Je sais... » souffla-t-elle lorsque Jacob lui dit qu'elle avait tapé à la bonne porte. Évidemment, ce n'était pas avec Bevin qu'elle pourrait jouer à ce jeu, ni avec Arthur qui lui rirait certainement au nez en pointant du doigt un passe-temps malsain de fille-à-papa en mal de sensations fortes. Quelles règles pouvaient-ils établir ? Le principe du jeu était de se mettre en danger, de se surpasser et de repousser les limites du psychisme. Mimi vint caler sa tête sur l'épaule de Jacob, comme un petit chat qui venait réclamer des caresses et caressa du bout des doigts la carte qu'il tenait entre les mains. « Je pense que tu es assez sain pour ne pas me demander de tuer quelqu'un... » lui ronronna Mimi à l'oreille, en humant discrètement l'odeur de son gel douche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Jeu 8 Fév - 14:43

Cette fille m'attire. Irrationnellement, elle m'attire. Je ne dirai pas qu'elle me plait, parce que je pense qu'il faut connaître un peu plus la personne pour dire réellement qu'elle plaise. Mais elle m'attire, indubitablement. Elle m'attire physiquement, elle m'attire mentalement. Elle semble avoir toutes les cartes en main avec les notices au dos pour savoir comment m'amadouer. Je me défends plutôt bien, certes, mais elle sait comment réagir et que dire, ou ne pas dire, pour faire durer le jeu. Car c'est clairement un jeu, et elle me le prouve une fois de plus avec sa carte. Mais j'aime jouer. J'aime la tournure que prennent les évènements. J'aime ce qu'elle me propose. Et même si je suis surpris et ne comprends pas vraiment, j'aime quand elle vient poser sa tête sur mon épaule, jouant la fille innocente alors qu'elle vient de me proposer un jeu des plus vicieux. J'aime cette dualité qu'elle a en elle, dualité qui combattra sans aucun doute à vie la routine. " Tu ne sais pas à quoi je suis prêt pour gagner..." Evidemment qu'elle a raison. Evidemment que je ne lui demanderai jamais de tuer quelqu'un. Mais c'est tellement plus drôle de laisser le suspens... " Aucune autre limite ? T'es sure ? " Demandais-je, les yeux perdus dans le vide face à moi. Ou plutôt perdus sur les bancs d'en face mais à ce moment précis, je n'ai que le vide en tête. Le vide parce que c'est ce que m'inspire ce jeu. L'inconnu. Le lâcher prise. Naturellement, c'est le genre de jeu qui m'intrigue, qui m'appelle. Mais actuellement, après le meurtre de Sara et ce besoin évident de me vider la tête, ça peut très vite devenir un jeu qui me passionne, m'obnubile. Elle a vraiment tout compris. Je recule légèrement la carte des doigts fins de la demoiselle, comme pour lui montrer qu'elle est à moi, et que ça commence. " Embrasse moi. " Parce que la base d'un jeu est de s'amuser, de se faire plaisir. Parce qu'une fois que cette barrière sera tombée avec Mimi, que ce premier vrai contact sera fait, on sera beaucoup plus libre pour tout le reste. Et puis... Parce que depuis notre entrevue dans le bureau du journal, j'en meurs d'envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Jeu 8 Fév - 17:42

Les paroles de Jacob raisonnaient en elle, si elle s'imaginait très bien à quoi cette tête blonde était prête pour gagner. C'était d'ailleurs à cause de cette assurance naturelle et sa fierté apparente que Mimi était si attirée par lui, ça et son statut de roi du lycée qu'il endossait à merveille. La jeune fille savait qu'elle avait trouvé un partenaire idéal pour son jeu et qu'en plus de tromper son ennui avec l'As de Pique, il lui permettrait très vite d'accéder à la place qui lui revenait par évidence: celle de la Queen Bee du lycée de Maplewood. Sa moue boudeuse, qu'elle savait attachante et en total contraste avec son caractère, collée au visage, Mimi hocha la tête en guise de réponse. Non, aucunes autres limites. Avec des frontières à ne pas franchir le jeu perdrait de son intérêt, Mimi les voulait, elle comme lui, vulnérables.

La brunette n'aurait pu imaginer un meilleur premier défi, il était doux et gentillet. Elle savait que c'était un simple échauffement, qu'ils seraient amenés à un moment ou un autre à se faire des ennemis, mettre la réputation de leurs familles ou encore leurs jeunes vies en danger. Mais Mimi était contente de pouvoir assouvir l'envie irrésistible qu'elle avait d'embrasser Jacob, et ce puis leur premier rencontre, en pouvant se cacher et protéger son ego grâce à l'As de Pique. Sa tête toujours calée sur l'épaule de Jacob, elle leva son regard vers le visage du jeune homme et de sa fine main attira son visage face à elle. Puis elle l'embrassa langoureusement. Bien sûr, même si elle pouvait toujours dire que ce baiser était seulement causé par le jeu, n'importe qui de l'extérieur aurait pu se rendre compte qu'elle ne se forçait pas le moins du monde. Que dire du principal intéressé qui pouvait mesurer l'intensité de chaque pressions qu'elle donnait à ses lèvres. Prolongeant son baiser, elle posa sa main sur l'abdomen du capitaine de l'équipe de football, puis la fit remonter sur son torse, parcourir son biceps, son avant bras, avant de finir son chemin sur la main de Jacob qui avait la carte en main. Délicatement, elle récupéra l'As entre ses doigts et choisit ce moment pour mettre fin à son baiser. « Défi relevé ? » souffla-t-elle de sa voix chaude, en prenant garde à ne pas prendre un ton pointilleux qui aurait l'imprudence de gâcher ce moment en le désacralisant.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Jeu 8 Fév - 20:59

Elle le fait. Elle m'embrasse. En même temps, venant d'une fille qui lance ce genre de jeu, je me doutais qu'elle le ferait. Elle ne peut clairement pas abandonner aussi vite, encore moins pour quelque chose d'aussi banal qu'un baiser. Même si je dois avouer que ce baiser n'est pas si banal... Déjà, il est dans des circonstances particulières. C'est un baiser qui scelle notre pacte, qui scelle notre jeu sans fin, nos défis plus fous les uns que les autres. Certains se serrent la main pour sceller des alliances, nous on s'embrasse. Ca donne le ton. On en avait autant envie un que l'autre, je le sais. Et au cas où j'ai encore le moindre de doute, la façon dont elle m'embrasse ancre ma certitude. Je lui rends évidemment son baiser, avec toute la langueur dont elle fait preuve. Un peu de fougue également, de passion, quand une de mes mains vient agripper sa joue pour prolonger ce moment. La façon dont elle m'embrasse en dit long sur la personne que j'ai face à moi... Je ne vais pas m'ennuyer. Ca va me plaire. Excessivement me plaire. Va falloir faire gaffe à pas te prendre à ton propre jeu, Baker. " Ouais. Pas mal... " Répondis-je en hochant la tête, sur un ton légèrement blasé, ton à mille lieux de ce que je ressens réellement. Mais aucune chance que je le lui montre dès maintenant. Ca serait du suicide ! Du pur suicide. " Je t'écoute. Surprends moi ! " Elle a la carte entre les doigts, la fameuse carte qui va animer mes journées et hanter mes nuits à partir d'aujourd'hui. Je suis impatient de connaître mon premier défi. Réellement impatient. Et le petit air satisfait, provocateur, que j'affiche sur mon visage en regardant la brune reflète bien cet état d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mimi Thomas


in maplewood since : 25/01/2018
gained wars : 84
real face : .
faceclaim : taylor lashae (meteors.)
age : 17 ans
heart : célibataire.
your job : lycéenne

Posté le Mar 20 Fév - 19:57

Mimi retint avec un peine un petit gloussement amusé lorsque Jacob lui fit comprendre que son baiser était passable. Si il y avait bien une chose dont la brunette ne manquait pas, c'était d'assurance. La jeune fille était incapable de se remettre en question ou de doutait d'elle, pour tous niveaux furent-ils, le journalisme, sa beauté, son goût, celui de ses lèvres ou encore ses baisers. Une petite voix salace, au fond elle, lui disait de se jeter à nouveau sur les lèvres sucrées de Jacob, pour non seulement le faire gémir de plaisir, mais également assouvir ses propres pulsions. Si elle avait été le genre de fille sans dignité, elle l'aurait volontiers déshabillé dans ce vestiaire pour le posséder pleinement, là entre deux rangées de vestiaires crasseux. Mais voilà, elle était trop calculatrice pour se donner aussi facilement, quand bien même elle en mourrait d'envie, Mimi faisait très attention aux messages qu'elle envoyait en société, selon ce qu'elle attendait des gens. C'était aussi pour cette raison, cette maniaquerie, que la jeune fille ne s'était pas empressée de lui lancer un nouveau défi explicite tel que « fais de moi la reine du lycée », même si en imaginant cette facilité cela lui brûlait les lèvres. «Je garde ma carte pour quelque chose qui en vaudra la peine, quand tu t'y attendras le moins... » lui souffla Mimi, un peu coupable de la déception que ça lui procurerait. Elle avait l'impression d'être un odieux père noël qui retirait ses cadeaux sans vergogne et blessait donc les petits enfants jusqu'alors enjoué. La jeune fille replaça la carte dans l'une des poches intérieures de son sac, où l'As était depuis bien trop longtemps. Le jeu de l'As de Pique ne consistait pas à s'envoyer tout un tas de défi telle une balle de ping-pong, Mimi choisirait un moment opportun. « Mais crois-moi, tu ne regretteras pas d'avoir attendu Jacob... » le rassura Mimi, caressant les mailles du pull de l’intéresse du bout de son index.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jacob Baker


in maplewood since : 28/01/2018
gained wars : 50
real face : pandallen
alter ego : le rebelle arthur, et le le grand frère reggie
faceclaim : rj king (anarchy.)
age : dix-huit ans
heart : célibataire
your job : lycéen/capitaine de l'équipe de football

mimi + topic commun + charlie + allison + ...
Posté le Lun 26 Fév - 14:34

Dualité. Perplexité. Mon cerveau ne sait plus trop quoi penser après la réflexion de la demoiselle. D'un côté, j'ai l'impression de m'être fait avoir du fait que j'ai lancé mon défi bien trop rapidement et bien trop simplement. De l'autre côté, je n'en reste pas moins satisfait d'avoir obtenu ce baiser auquel j'aspirais depuis notre première entrevue. Et puis, ça me laissera l'avantage de découvrir ce que la demoiselle entend par quelque chose qui en vaudra la peine... Elle ne sait pas encore de quoi je suis capable. Le défi lancé juste avant, ce baiser, n'était qu'un avant goût de la suite. Comme une manière d'officialiser ce début de jeu. Ce n'était pas réellement un défi. Plutôt une mise en bouche, si vous me permettez l'expression... " J'espère bien... La déception sera encore plus grande si tu n'es pas à la hauteur après m'avoir fait attendre. " Lançais-je comme une provocation, comme un nouveau défi, en regardant ses doigts déambuler sur mon torse. Elle sait y faire, elle connaît ses atouts, elle sait parfaitement en jouer. Je ne crois pas avoir eu déjà affaire à une fille de son envergure, de son culot, avec sa personnalité. Et ça m'intrigue, réellement. C'est un spécimen qui pourrait captiver tout mon esprit, je le sais. J'en suis conscient. Il n'en tient qu'à moi de ne pas perdre pied face à elle. " D'autres questions pour ton interview ? " Je retire sa main de mon torse, et me relève, me plantant droit devant elle, les mains dans les poches, et le regard malicieux, provocateur. " Je tiens à ma page dans le journal. "Allez Mimi, tiens ton rôle de journaliste maintenant. Fais de moi le roi que je suis déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Contenu sponsorisé ”
Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
Man is a clothed animal.. almost. | Jacob
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vintage]Animal transfert
» Un nouveau animal de compagnie -> la crevette !
» Jour 3: Disparition de l'animal symbolique
» [Fan-Fiction] La Civilisation Xalean: Tome 1
» Un rien habille mon lapin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie HJ :: Archives :: RPs-
Sauter vers: