AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "she lies awake" cate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Jeu 15 Fév - 14:33


She lies awake
Pour toute réponse, la jeune femme haussa les épaules en baissant les yeux. On ne lui donnerait pas une autorisation de sortie pour aller voir un film, elle en était certaine. Ou peut-être que si, à condition qu'elle accepte d'être soignée et d'y aller avec ses parents, mais plutôt mourir. De toute manière, à quoi bon ? Elle ne voyait déjà pas l'homme assis à quelques centimètres d'elle, alors un écran ? Non pas qu'elle en aurait eu besoin tant elle connaissait ce film par cœur, au point qu'elle aurait pu parfaitement en réciter chaque dialogue, mais... Ce ne serait jamais pareil que de voir réellement le sourire d'Audrey Hepburn dans les rues de New York et Casey savait déjà que ça lui briserait le cœur d'être frappée par la frustration devant son film préféré. Et une fois encore, l'infirmier tentait de lui témoigner une étrange sympathie qu'elle ne comprenait pas, affirmant que s'il ne pouvait pas promettre d'être toujours dans son service la semaine prochaine, il continuerait de venir la voir si elle le voulait. Elle secoua la tête légèrement. Elle ne le voulait pas. Tout cela était de sa faute, une fois encore, mais la brève bonne humeur qui l'avait traversé venait de s'envoler d'un coup. « Vous en faites pas, j'ai survécu jusqu'ici sans vous, je m'en sortirais quand vous irez voir ailleurs. » souffla-t-elle en étirant un autre de ces sourires étranges, profondément inapproprié compte tenu de ce qu'elle disait.

« Quel âge vous avez ? » demanda-t-elle assez précipitamment, ne laissant pas le temps à un quelconque malaise de s'installer, pas le temps non plus de laisser à Nathan une occasion de capter le sien. Mais elle n'arrivait pas trop à le voir. Pas vraiment. Son visage ressemblait plus à un gros point noir posé sur des épaules qui lui semblaient relativement... disons correctes pour rester polie. Elle distinguait sa mâchoire anguleuse et ses cheveux bruns, parvenait même à le voir totalement selon l'angle qu'elle insufflait à son propre visage, mais ça restait un véritable travail de composition, fortement épuisant, de se forger une image d'ensemble de sa personne qui ne ressemble pas à un tableau de Picasso. Alors lui donner un âge... « J'ai du mal à croire qu'on puisse être un adulte disons, dans la vingtaine ou la trentaine, sans jamais avoir vu Breakfast at Tiffany's. C'est un classique. Vous viviez dans une grotte avant de trouver le chemin de cet hôpital ? » Elle reprenait ses travers, légèrement agressive, piquante plutôt, pour rejeter au loin un quelconque sentiment de déception. Ça n'avait aucune importance, vraiment. Tout irait bien pour elle. Et pour le prouver, elle se décida même à mordre enfin dans sa gaufre. Manger un peu, autant pour se convaincre que sa vie aurait pu être absolument parfaite si elle l'avait voulu, que pour s'occuper et se taire. Se cacher un peu, aussi. Feindre une totale indifférence.
code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Jeu 15 Fév - 15:40

Elle avait survécu sans moi jusqu’ici, elle s’en sortirait si j’allais voir ailleurs. Euh. J’avais du mal à savoir si elle riait vraiment ou pas, mais pas le temps de poser la question qu’elle m’en retournait déjà une, me demandant mon âge avant d’affirmait qu’elle avait du mal à croire qu’un adulte de mon âge, n’avait pas vu Breakfast at Tiffany’s au point que clairement pour elle j’avais vécu dans une grotte. Elle avait pas tord dans le fond, depuis que j’avais mit les mains sur un piano je n’avais vécu pour ça et à la fac… L’accident avait fini par me priver d’envie, j’avais subit trois années de plus sans jamais les vivre avant de finir Seattle pendant huit ans, y vivant sans y vivre, me limitant à vivre pour Anya, juste pour Anya. Alors oui, j’avais vécu dans une grotte, une grotte que je n’aurais pas voulu connaitre, que je n’aurais pas du connaitre. J’aurais du être sobre, j’aurais du arrêté de boire tout simplement. J’aurais tout arrêter si je n’avais pas prit la vie à celles que j’aimais. J’avais eu une absence, pas longue, sans doute quelques secondes, mais suffisamment. Secouant légèrement la tête, je répondus un peu effacé malgré moi, « On peut pas être partout ma p’tite dame, je suis là pour sauver des vie, ça occupe ! », c’était vrai, mais finir au bar était peut-être aussi un peu problématique. « Mais bien visé, j’ai 29 ans. », son estimation était bonne au moins. « Et si un jour je trouver le film, promit je le regarde. », il faudrait déjà que je paie de l’électricité non ? Ca serait pas mal.

« La gaufre est bonne ? », finis-je par demander alors qu’elle avait attaqué cette dernière depuis un temps. Je n’en avais pas prit encore, je n’avais aucune idée de ce qu’elles donnaient et si elles étaient sympa, ca serait sans doute déjà un truc en plus à lui ramener. Si les flics ne venaient pas m’arrêter pour avoir perdu une patiente pendant une heure, ce qui était moins évident. Bon après, je ne comptais pas non plus l’attirer dans un coin, ni abuser d’elle, c’était évident, j’étais pas ce genre de mec, et je l’avais jamais été. Ok, j’avais pu être con, manquer de pudeur, me croire invincible, mais c’était loin d’être suffisant pour abuser de quelqu’un. Et puis si des mecs pouvaient abuser de leurs statut pour prendre le dessus sur des femmes, ce n’était pas mon cas. Elle avait déjà assez d’emmerde comme ça, inutile d’en rajouter.

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Jeu 15 Fév - 16:49


She lies awake
Trois bouchées, elle ne pouvait pas faire mieux. La main tenant la gaufre retomba contre ses genoux et Casey reporta toute son attention sur le jeune homme assis près d'elle, qui attendait sûrement qu'elle réponde à sa question. Ce qu'elle mit plusieurs secondes à faire, toute occupée à le jauger ou à essayer du moins. Il était devenu un peu moins bavard et c'était étrange, ça aussi, mais elle l'avait sûrement cherché après tout. « Meilleure que ce qu'on nous donne à manger à l'intérieur. » souffla-t-elle en détournant les yeux, balayant rapidement les alentours. Les gens qui entraient et sortaient de l'hôpital, la neige qui tenait difficilement sur le sol. Tout un monde qui lui semblait suprenamment lointain, comme si elle n'y appartenait plus vraiment. Ce qui était un peu le cas, dans le fond. Parce qu'elle refusait d'en faire partie. Un léger soupir fendit le silence dans lequel elle semblait décidée à vouloir s'enfermer et elle retourna son visage vers Nathan, échouant à lui adresser un sourire malgré une tentative.

« J'ai un autre marché à vous proposer. »
déclara-t-elle finalement, se forçant à retrouver un ton plus assuré, un air plus impassible. Elle laissa un court silence s'installer de nouveau, prenant le temps d'inspirer profondément. Il lui fallait plus de courage qu'elle ne l'aurait cru d'aller jusqu'au bout de cette idée, mais pour cette fois, elle avait envie d'essayer. Il avait réussi à la faire parler, manger et il l'avait même emmenée dehors. Juste comme ça, simplement parce qu'il était gentil et qu'il voulait l'aider. Qui faisait ça ? Personne parmi ses collègues, en tout cas. « Je commence à avoir froid. » reprit-elle, ce qui ne ressemblait vraiment pas au début d'une proposition. Sans doute essayait-elle de gagner du temps et, réalisant cela, Casey secoua la tête légèrement pour se résonner. « On devrait remonter et... Ne vous avisez pas de sourire, je vous préviens d'avance, ça ne sera pas gratuit, mais peut-être que je vous laisserais même me faire cette prise de sang quand on sera de retour dans ma chambre. » souffla-t-elle. Elle n'en avait aucune envie, plus par peur de ce que les résultats diraient qu'autre chose. Les aiguilles, la vue du sang, tout cela ne l'effrayait plus depuis longtemps. Mais les diagnostiques, ça... Sauf que si elle voulait le revoir un jour, il faudrait qu'elle fasse un effort aussi. Et ça lui semblait une bonne manière de faire entendre sa voix au passage, de prouver son point. Elle ne demandait rien de plus qu'on la laisse décider pour elle-même, qu'on la traite comme une adulte. Nathan l'avait fait, plus ou moins et il en serait récompensé d'une certaine façon. Et avec un peu de chance, on jugerait qu'il avait sa place en oncologie s'il réussissait le miracle de pratiquer ne serait-ce qu'un seul examen sur elle. « En échange, vous regarderez Breakfast at Tiffany's avec moi. Et vous apporterez le popcorn. La séance est le dernier samedi de Février au cinéma en plein air, mais puisqu'on ne pourra pas y aller et qu'il faudra se contenter de ma copie en DVD, je peux éventuellement accepter une autre date. » Convaincre ses parents de lui apporter le DVD ne serait pas si compliqué non plus, surtout s'ils savaient qu'elle acceptait enfin de se laisser examiner, du moins un peu. Pour une fois, Casey avait toutes les cartes en mains, ou presque. Elle retrouvait un peu de contrôle en tout cas, de pouvoir. « Alors, marché conclu ? » demanda-t-elle en tendant une main vers lui pour sceller l'accord.
code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Jeu 15 Fév - 17:31

« Et encore, vous vous n’avez pas le choix, moi je mange ici volontairement ! », avouais-je avec un peu d’énergie. Au moins à Seattle c’était mangeable, la j’avoue… Beaucoup de truc cuit à l’eau. Pas forcement bon, mais ça nourrissait, et quand on avait une gueule de bois presque tout les jours, on ne faisait plus vraiment le difficile. Un silence sembla vouloir s’installer avant qu’elle ne le brise, me proposant un marché qui me fit froncer légèrement les sourcils, d’autant plus lorsqu’il fut question d’avoir froid. Sauf que ce ne fut qu’une diversion pour accepter de remonter, m’interdisant au passage de sourire car ce qu’elle allait dire n’était pas gratuit. Elle me laisserait peut-être faire une prise de sang à condition que ? Elle marqua une pause, suffisamment longtemps pour que je le remarque et que je m’interroge sur la suite. Rien d’insurmontable dans sa demande. Je devais simplement venir regarder le film avec elle, apporter le pop corn et c’est tout. Et si possible le faire le dernier samedi de février. J’allais devoir trouver le dvd pour une prise de sang ? Non, c’était trouver un dvd pour soigner une femme, c’était pas pareil. « Ok, je serais là le dernier Samedi du mois, je peux juste pas donner l’heure. Mais c’est ok. », si j’arrivais à lui faire une prise de sang, je pense que je pourrais bien négocier la possibilité de passer quelques heures avec elle, le temps de voir un film non ? Si ca pouvait lui donner une chance, encore faudrait-elle qu’elle accepte qu’on la soigne après ça. Et j’en étais moins sur entre nous. Ca ne serait qu’une bataille de gagné pas la guerre, et si elle ne voulait pas se battre, malheureusement contre cette maladie, on ne pouvait pas faire de miracle.

Me redressant alors, je jetais les gobelet avant de repasser derrière la chaise, avançant vers l’intérieur en demandant, « Je dois me perdre encore un peu dans les couloirs ? », lui laisser un peu plus de temps. Après tout, même si j’avais d’autre personnes à faire, ce n’était plus la course comme à Seattle, et encore, la-bas je trouvais le temps d’en faire qu’à ma tête. « Va falloir me donner une liste de film du coup, si vous fonctionnez aux marchés. », il n’y avait aucun jugement, au contraire, si ca pouvait la faire se sentir mieux, je pouvais me plier à ce petit jeu, de toute façon j’étais déjà condamné à rester ici toutes mes soirée avec Anya, m’arrêter de souffrir deux heures n’allait pas me tuer. Je lui ouvrais aussi une porte, lui expliquant sans doute que même si je n’étais plus dans le service, je pourrais toujours lui apporter mon aide, comme je le ferais avec chaque patient le demandant. Heureusement, tous n’avaient pas ses exigences, mais c’était normal. Elle semblait un peu moins renfermé, agressive, même si parfois cela lui échapper. Être traité en humain aidait toujours les gens à vivre. À avancer aussi. Alors c’était le minimum que je pouvais faire, l’aider à avancer. À ne pas être un numéro de chambre.

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Jeu 15 Fév - 23:13


She lies awake
Casey allait-elle trop loin ? Peut-être bien. Mais tout le monde aurait ce qu'il voulait à la fin de cette histoire, après tout et elle ne lui demandait pas non plus de mettre son travail en danger cette fois. Il devait bien avoir le droit de rester à l'hôpital en dehors de ses heures de garde et s'il voulait perdre de son temps libre comme ça, qui est-ce que ça regardait ? Elle avait tout de même conscience que ça demanderait à un parfait inconnu de passer du temps avec elle à des heures où il aurait pu faire autre chose de sa vie. Malgré tout, Nathan ne fut pas bien compliqué à convaincre, offrant une nouvelle victoire à la jeune femme qui ne se gêna pas pour montrer sa satisfaction par un sourire. « Je tâcherais de libérer un peu mon emploi du temps pour vous attendre. » affirma-t-elle, utilisant encore ce ton absolument détestable qui aurait pu passer pour de l'humour si seulement ça n'était pas aussi... triste ? Elle adorait ça, à vrai dire. Parler comme ça, sachant parfaitement que ça pouvait créer un malaise facilement et elle ne changerait pas pour lui, même s'il faisait beaucoup trop d'effort pour lui faire plaisir.

Enfin, le marché scellé, le jeune homme s'empara des gobelets et disparut quelques secondes, revenant rapidement pour demander s'il devait se perdre encore un peu. Si ça avait été à l'extérieur, Casey aurait certainement accepté, mais elle avait réellement froid à force de rester là sans bouger et visiter l'hôpital ne l'enchantait pas tellement. De ce qu'elle en avait vu toutes ces années, c'était partout la même chose : des gens malades et du personnel médical pressé, des larmes et cette odeur insupportable de propre qui ne réconfortait jamais personne. Elle secoua donc la tête négativement, se justifiait quand même : « J'ai vraiment froid. » Et puis, il devait certainement avoir du travail, cette pauvre Hélène qui attendait quelque part qu'on l'emmène faire son scanner ou d'autres patients désespérés qui seraient certainement ravis de rencontrer l'infirmier. « Allons-y. » souffla-t-elle, n'ayant pas à attendre très longtemps avant qu'il ne se remette à pousser le fauteuil, lui demandant au passage une liste de films pour qu'il puisse poursuivre ce genre d'échanges à l'avenir, sans doute. Chaque pas la rapprochant de l'hôpital lui rendait sa morosité, elle était donc bien moins encline à ce genre de chose tout à coup. « Ne rêvez pas, ça ne sera pas toujours aussi facile. » affirma-t-elle, la voix plus éteinte, comme si elle l'écoutait à peine. Elle n'avait surtout pas d'idées de film pour le moment, voir celui-là serait déjà toute une aventure pour elle, mieux valait éviter de se faire trop de faux espoirs d'un coup.

Le chemin du retour fut aussi rapide que l'aller, peut-être même plus, mais sûrement juste parce que Casey détestait l'idée de devoir rentrer. Elle ne fit pourtant aucun commentaire, retrouvant seulement sa mine fermée à mesure qu'ils se rapprochaient de sa chambre. Au moins, elle fut rapidement réchauffée, on ne laissait pas le froid s'inviter au service d'oncologie, où trop de patients attendaient de mourir. Cette fois, cependant, elle n'exigea pas d'aide pour retourner se cacher dans son lit, préférant se débrouiller toute seule malgré les difficultés. Elle ne savait même pas pourquoi elle ressentait le besoin de se montrer fière maintenant, mais tant pis. « J'espère que vous n'êtes pas de ces infirmiers incapables de faire une prise de sang du premier coup. » souffla-t-elle en tendant son bras ouvert sur les couvertures. Elle laissa passer quelques secondes, son regard se perdant de nouveau dans le vide et, sans relever les yeux vers lui, demanda finalement : « Pourquoi est-ce que vous êtes aussi gentil ? »
code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Lun 19 Fév - 10:36

Elle allait se libérer un peu de temps ? Souriant doucement, je devais reconnaître qu'elle avait un humour particulier. N'en disant pas plus je jetais le tout à la poubelle avant de la ramener à l'intérieur et de lui demander si elle voulait que je me perde encore, mais visiblement, le froid avait eu raison d'elle, à moins que ce soit sa bonne humeur qui est disparu. Je tentais de savoir à quel point je pourrais l'aider, mais elle posa déjà ses limites, elle ne serait pas aussi facile. Gardant le silence jusqu'à sa chambre, je la laissais remonter seule sur son lit avant de glisser sous ses draps. Secouant légèrement la tête, je la rassurais, bien que je doute qu'elle soit inquiète pour ça. « Personne n'est jamais mort après une de mes prises de sang, du coup je suppose que je dois être doué. ». Me réchauffant les mains, je pris l'aiguille avant de m'arrêter lorsqu'il fut question de donner une raison à ma gentillesse. Je suppose que si je la connaissais, j'aurais pu m'étendre sur certain sujet, mais là, sans vouloir lui mentir, je ne pouvais pas lui dire de chose trop personnelles. Que ce soit l'adoption, l'accident... J'avais réellement les meilleures raison du monde d'être le plus gentil possible, mais je n'étais pas là pour assombrir sa journée. « Je suppose que mes parents y sont pour quelque chose... », passant un coton sur son bras, je la préviens, « Attention je vais piquer. », sans surprise je réussis du premier coup, tirant les différents tubes pour les remplir avant de continuer tout en travaillant. « Sans rentrer dans les détails, ma soeur est ici, et je n'aimerais pas qu'on la traite comme du bétail, alors par simple principe, je ne fais pas aux autres ce que je n'aimerais pas qu'on me fasse. Vivre dans un hôpital est déjà assez difficile comme ça, c'est pas pour que des cons arrogants s'amuser à jouer à dieu avec nos vies et notre égos non ? ». J'avais dit que je ne parlerais pas famille, mais dans un sens, dire simplement je suis gentil, me semblait un peu con. Oui j'étais gentil. C'était un fait. Mais je me limitais pas à ça. Et je ne l'avais pas toujours été. J'étais gentil uniquement car mes parents m'avaient apprit à l'être, et je continuais à l'être car j'avais apprit brusquement de la vie. Je n'irais toutefois pas en dire plus. Elle n'avait pas à savoir. Certes, cela pouvait sembler hypocrite, comme si je pouvais changer quand elle ne serait plus là. Mais ce qui aurait été vraiment hypocrite, ca serait bien de s'en foutre alors qu'on condamnerait tous ceux agissant mal avec elle.

« Alors être gentil, sourire, être à l'écoute c'est un minimum. Je suis en bonne santé, je n'ai pas à m'en plaindre, j'ai aucune raison de faire vivre un enfer à ceux qui n'ont pas ma chance. Et puis être malade ne veut pas dire être inapte, débile, ou avoir moins de valeur. Je paris que les trois quarts des patients de l’hôpital sont clairement plus intelligent que moi et on fait des truc bien plus utile. Alors à quoi bon être méchant ici quand on l'est déjà pas dehors ? On reste des humains, adultes ou enfants, on a la même palette de sentiment, on a les même droits, les mêmes obligations. Du coup, on mérite le même respect, la même gentillesse, même si ca peut paraître suspect. », j'avais fini ma phrase avec un peu d'humour, ça s'entendait, comme j'avais beaucoup parlé, par par stresse, mais simplement car ce n'était pas simplement de la gentillesse, c'était du respect bien au dela de ça. Je devais mener un combat, elle un autre, sans doute plus compliqué que le mien. Mettant un bout de sparadrap et un coton sur le lieu de la piqûre, j'osais demander. « Je n'insisterais pas si vous dites non, mais voulez-vous que je vous un perfusion de vitamines, glucose et nutriments ? », elle devait parfaitement savoir pourquoi, je n'avais pas à lui expliquer, ni à lui imposer, simplement, elle se sentirait mieux après.

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Mar 20 Fév - 14:03


She lies awake
La légère piqûre sur sa peau fit sursauter Casey une seconde, son regard se posant sur le profil de l'infirmier pour le surveiller, mais elle se détourna rapidement, retrouvant la fenêtre qui lui offrait pourtant une incroyable gêne. Trop de lumière, sans doute. Et comme pour déplacer le problème ailleurs que sur elle, elle s'entendit poser cette question de sa voix éteinte. Une question un peu vague, un peu étrange. Qui saurait quoi y répondre, en plus ? Nathan savait. Le début fut un peu laborieux, mais sa nature de bavard revint vite au galop, forçant la jeune femme à rouler des yeux face à toutes les inepties qu'il pouvait déblatérer en quelques secondes. Et pourtant, elle aimait sa réponse. Elle aimait ses principes tous simples qu'on aurait pu rapprocher de la naïveté. Elle aimait l'idée qu'il reste une personne dans cet hôpital qui connaisse encore le sens de son travail et de l'humanité pure et simple, peut-être pas totalement désintéressée, mais presque. Seulement, son cynisme et sa mauvaise humeur l'empêchait de reconnaître qu'elle appréciait de l'entendre parler et qu'elle avait peut-être envie qu'il ne soit pas renvoyé dans un autre service pour l'abandonner ici, comme tout le monde. « Je suis sûre que vous cachez quelque chose sous toute cette grandeur d'âme. » souffla-t-elle simplement, même pas vraiment comme une accusation. C'était seulement un fait, probablement inventé par son esprit maussade qui refusait de croire qu'on puisse être simplement une bonne personne. Pas dans un monde aussi profondément injuste et déprimant.

Casey n'insista pourtant pas plus que cela et reposa la tête sur son oreiller, fermant de nouveau les yeux pour se plonger dans le noir complet. C'était moins épuisant comme cela, même si ça lui donnait l'air d'être complètement déprimée. Ce qui était probablement le cas, au demeurant. Elle ne fit pas l'effort de les rouvrir alors que Nathan reprenait la parole pour lui proposer une perfusion. Ça faisait bien longtemps qu'on ne le lui avait pas demandé avant de le faire tout simplement. Elle n'aurait probablement pas tenu le coup sans ça, elle le savait parfaitement, mais comme pour tout le reste, ce qu'elle faisait de son corps et de sa santé restait pour le moment sa seule façon de négocier avec le personnel médical et sa famille. Bientôt, lorsque ses parents auraient obtenu gain de cause auprès du juge pour la reconnaître inapte à prendre ces décisions, elle n'aurait même plus droit à ce pouvoir non plus. Rejetant cette pensée dans un soupir horriblement déprimant, la jeune femme secoua la tête, acquiesçant à l'offre et, une fois de plus, déplia son bras pour laisser à l'infirmier la place d’accéder à ses veines. Il venait de réussir un autre miracle en si peu de temps, détail qui aurait eu de quoi effrayer Casey en d'autres circonstances, mais elle n'avait sûrement pas la force de se battre aujourd'hui. Pas l'envie non plus, de jouer à la plus maligne avec la seule personne qui lui ait parlé gentiment de toute la semaine. Qu'il ne prenne pas l'habitude d'être à ce point privilégié. Quelques secondes passèrent avant qu'elle ne sente de nouveau la morsure de l'aiguille sur sa peau, serrant un peu plus fort les paupières et la sensation étrange du liquide passant dans son sang. Aussitôt, la jeune femme s'allongea sur le côté, tournant le dos à Nathan, histoire de lui faire comprendre bien gentiment qu'ils en avaient fini l'un avec l'autre pour aujourd'hui.
code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Mar 20 Fév - 15:30

Elle était sûre que je cachais quelque chose derrière tout ça, elle avait raison, bien plus qu'elle n'aurait pu le croire. Pour autant, je ne donnais pas de réponse, continuant mon travail sans lui faire mal jusqu'à lui proposer une perfusion, qu'elle accepta en silence. Elle avait suffisamment parlé donc... Je n'allais pas juger, je pouvais comprendre. Prenant une des poches que j'avais préparé, je mis en place la perfusion avant de rassembler mes affaires et de noter dans son dossier l'heure de sa prise de sang et de la perf avec le volume de produit avant de refermer le classeur et de briser à nouveau le silence. « N'hésitez pas à appeler en cas de soucis. », mais pas de réponse. Posant son dossier sur le bout de son lit, je reculais avec le petit chariot avant de dire avant de sortir, « Vous avez le droit de vous battre pour ça Casey. », pour son honneur ? Pour ses droits ? J'avais en attendant prononcé son prénom avant de disparaître, fermant la porte derrière moi avant de jeter ce qui avait été utilisé et noter sur le tableau l'heure de la perfusion sous le regard médusé de certains. Il n'y avait rien d'impossible avec cette femme, mais il fallait être encore humain pour ça et j'en doutais sérieusement pour certains. « Je vais déposer les tubes au labo et je reprends mon tours. », et a en voir la réaction du labo, ils n'avaient pas le temps de voir ça arriver non plus... C'était flippant. Con aussi. Ce n'était pas un monstre cette femme, elle avait juste le droit d'être compliqué. D'avoir des bons et mauvais jours. Et avoir un cancer était quand même une sacré bonne raison d'avoir des mauvais jours non ? Bien plus que simplement avoir mal dormit, avoir perdu ses clés ou j'en passe. Sa vie était en jeu, alors elle avait le droit et j'allais pas l'embêter pour ça.  

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Contenu sponsorisé ”
Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
"she lies awake" cate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» aerdala futur panda air sur hécate
» [Hecate] Motoki, jeune Disciple Pandawa
» Nouveau Capitaine Vostroyen
» Petite présentation d'ma panda air [Hécate]
» MTG : Avacyn Restored

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie HJ :: Archives :: RPs-
Sauter vers: