AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 sois le changement que tu veux voir dans le monde (reggie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Jeu 1 Mar - 10:34

Reggie Peterson
“ une petite citation sympa juste par ici ”


Nom Complet - Reginald Peterson. Autant vous dire qu'hormis mes parents et grands parents, personne ne m'a jamais appelé Reginald. Tous se sont accordés, y compris mes profs ou supérieurs, et pour mon plus grand plaisir, à dire que Reggie, c'est vachement mieux. Date de Naissance - J'ai vu le jour le 2 Février 1988. Et oui, je viens tout juste de faire mon entrée dans la trentaine ! Lieu de Naissance - A Seattle. Statut Matrimonial - Trop idéaliste et perfectionniste pour être en couple... Orientation Sexuelle - Hétérosexuel. Les courbes féminines me font craquer, même si je ne suis décidément pas prêt à m'accrocher à elles. Classe Sociale - Classe moyenne, je m'en satisfaits et je n'ai jamais eu à m'en prendre. Rouler sur l'or n'est vraiment pas un de mes objectifs de vie. Localisation - Dans le Southside. Mon boulot, mon statut social, et mon compte en banque font que je me situe à l'exact milieu entre les deux quartiers. Cependant, mes valeurs correspondent plus à celles du Southside. Activité Professionnelle - Le titre complet c'est "conseiller d'orientation-psychologue". Autrement dit, je suis le charlot qui jongle entre les deux lycées de Maplewood, essayant de donner un peu d'espoir aux gosses du Southside, tout en remettant les pieds sur Terre à ceux du Northside. Ca m'plait, j'suis utile auprès de ces jeunes. Du moins, c'est ce dont j'essaye de me convaincre pour avoir envie de me lever tous les matins. Traits de Caractère - Je suis quelqu'un qu'on qualifie de serein, rassurant, paisible. Je suis la force tranquille comme disent certains. Il sera très rare de me voir m'énerver, hausser le ton et encore moins lever les poings. Je règle mes différents par le dialogue, car selon moi la violence me résout rien. Je pars du principe que chacun a un bon côté en lui, et qu'il a juste besoin de quelqu'un qui vient l'aider à faire ressortir ce bon côté. Je veux être cette personne. Je suis quelqu'un honnête, de loyal, sur qui on peut compter, quelque soit votre lien avec moi. J'ai la fâcheuse habitude de porter le poids du monde sur mes épaules, je ne sais que très peu lâcher prise, me laisser aller, me dire que les conséquences ne sont pas importantes. Mon principal moyen d'évasion, c'est la musique. Depuis toujours. Cela me confère un certain côté rêveur, idéaliste, que je tire au perfectionnisme dans mes relations personnelles. Je porte tellement les problèmes des autres sur mon dos, que je n'y trouve pas la place pour y mettre les miens. Je suis donc très en retrait d'un point de vue sentimental... Mes frangins me disent que j'finirai seul avec, non pas des chats, mais des problèmes. Ah oui, la famille. Je suis extrêmement attaché à ma famille, ils passeront avant tout, quoi qu'ils fassent, quelque soit leurs choix. Bon, j'sais aussi me montrer drôle et détendeur (oui ça existe...) d'atmosphère quand la situation s'y prête ! Avatar - Chadwick Boseman.

Une - J'ai vu le jour à Seattle, entouré de parents aimants et médecins qui me promettaient un avenir radieux. Très vite je me suis retrouvé ainé d'une fratrie de quatre enfants (deux autres viendront plus tard...) et autant vous dire que j'ai très vite pris mon rôle à cœur. Deux petits frères, une petite soeur, je voulais être partout, aidé tout le monde, et surtout, passé du temps avec chacun des marmots qui venaient me piquer l'attention des parents. Je n'ai jamais mal vécu de ne plus être le seul, au contraire.

Deux - Quand j'étais gosse, comme tous les gosses, un métier me faisait rêver. Pour ma part, c'était pompier ! Pas très original pour un petit garçon vous me direz... Et je ne pourrais pas vous contredire. Ce métier m'inspirait, ces membres me faisaient vibrer. Les rares caprices que j'ai pu faire à mes parents durant l'enfance étaient de passer par la caserne sur le chemin du retour de l'école, pour entrapercevoir les camions rouges. L'envie d'aider les autres est arrivée à cette période là.

Trois - Ma petite vie paraissait toute rose à ce moment là. Joyeux gamin de 10 ans, heureux grand frère, parents aimants, des rêves plein la tête... Je me sentais invisible, je ne voyais vraiment pas ce qui pouvait m'arriver. Mais le destin est vite venu frapper à ma porte, me rappelant que la vie n'est pas juste un conte de fée. 1 Mai 1998, ma vie a basculé. Nos vies ont basculé. On n'a pas compris. C'était pas possible. Ils nous mentaient. Ils se foutaient de nous. Maman ne pouvait pas être partie. Maman allait forcément revenir. C'était obligé... Il nous a fallu à chacun une bonne dose de jours, voire semaines, de recul pour accepter que non, notre mère ne reviendrait pas. Non, les pompiers n'ont pas pu la sauver. Une fusillade a eu lieu à l'hôpital. Un camé est entré dans les urgences, service dans lequel notre mère était médecin, et a tiré sur tout ce qui bougeait. Il en voulait au système il parait... 8 victimes. Dont la jeune et jolie maman de 4 marmots.

Quatre - Après cet épisode, notre père a décidé de changer de vie, de changer de villes, de s'enfuir loin de Seattle et de tout ce que ça représentait pour lui. Sans nous, il se serait surement effondré. Mais là, en tant que père de famille, il n'en avait pas le droit. Il trouve alors un poste de médecin dans un cabinet d'une petite ville, en remplacement de l'ancien médecin de la ville qui part à la retraite. A Maplewood. Une ville aux apparences sereines, bercée par une rivière et protégée par la forêt. Le père Peterson a trouvé que ça serait l'endroit parfait pour y amener sa marmaille et les aider à se reconstruire. Il n'avait sûrement pas tort.

Cinq - Quelques années ont passé quand notre père a décidé de nous annoncer que Linda, sa secrétaire médicale, qu'on côtoyait tous, tous les jours, depuis notre arrivée, était devenue plus qu'une amie avec le temps, et... qu'elle allait emménagé à la maison. Pour ma part, avec mon regard de grand frère, je l'ai plutôt bien accepté. On avait vraiment besoin d'une femme à la maison, pour l'équilibre de tout le monde, surtout des petits. Et puis, elle était gentille Linda après tout ! Mais tous mes frères et sœurs n'ont pas eu le même degré d'acceptation... Elle n'a pas vécu que des moments évidents la nouvelle dame Peterson. Car oui, le mariage n'a pas tardé à arriver après ça. Le mariage et... les bébés. Oui les bébés. Ces deux là avaient envie de souder leur amour, leur union, d'avoir un enfant ensemble. Mais le destin a encore frappé et nous en a apporté deux. Un garçon, une fille, des beaux jumeaux qui venaient de faire passer notre fratrie de quatre à six.

Six - Au collège, alors que je vivais un nombre de bouleversements familiaux impressionnants, une femme m'a aidé, m'a tendu ma main, et m'a sorti de la pénombre dans laquelle j'étais. Plus que me tendre la main en fait, elle m'a mis quelque chose en main. C'était ma prof de musique et elle m'a mis une guitare entre les doigts. Je crois que je me rappellerai éternellement du jour, ce jeudi soir, après les cours, où elle m'a demandé de rester et m'a montré mes premiers accords de guitare. C'était instinctif, c'était facile, intuitif. Comme si ces cordes étaient faites pour moi. Ce jour-là est née ma passion pour la musique. Au lycée, c'est la basse qui a fini de conquérir mon cœur. La basse me correspond, me ressemble, je me sens proche de cet instrument et il me fait du bien à chaque fois que je pose mes doigts dessus. Plus tard, j'ai intégré un groupe de musique, duquel je fais toujours parti aujourd'hui. Nous ne sommes pas encore professionnels, mais nous profitons de notre passion pleinement. Et si un jour je devais tout quitter pour les suivre dans ce monde fou de la vie d'artiste, est-ce que je le ferai ? Possible...

Sept - Avec les années, mon envie d'aider le monde entier ne s'est pas éteinte. Cependant, ce qui est arrivé à ma mère est resté profondément ancré en moi. La vie peut basculer beaucoup trop vite. Me sentant toujours aussi responsable de mes frères et sœurs, maintenant au nombre de cinq, il est devenu impensable pour moi de faire aboutir des rêves de pompiers. Beaucoup trop dangereux, trop risqué. Je veux être sûr de rentrer chez moi tous les soirs. Etre sûr d'être joignable n'importe quand pour eux... Après maintes recherches, je pense avoir trouver le boulot qui me correspond. Je suis conseiller d'orientation psychologue, à mi-temps dans le lycée de Northside, à mi-temps dans le lycée du Southside. Je ne suis pas du genre à juger quelqu'un par son lieu de vie, pas même ici où la plupart des gens le font. J'ai réussi à garder un équilibre, à me faire accepter par les deux camps, grâce à ma façon pédagogue d'apaiser les tensions. Et j'ai bien l'intention que ça dure ainsi.

Huit - Je parle beaucoup des autres, de l'aide que je leur apporte, du soutien que je donne, mais comment se passe mes relations personnelles ? Celles où je ne suis pas juste censé aider les autres, mais partager avec eux ? Celles où je suis censé pouvoir moi aussi m'effondrer et être soutenu par quelqu'un ? Et bien... J'ai énormément de mal avec ce genre de relations. Je ne sais pas lâcher prise. Je ne veux pas lâcher prise. J'ai des amis, des amis sur qui je peux compter, mais que je choisis souvent - et inconsciemment - parce qu'ils ont besoin de moi. Les relations amoureuses sont compliquées aussi...  Je recherche quelqu'un qui pourra me comprendre, me soutenir, être mon bras droit comme l'ont été ma mère et Linda pour mon père, mais étant incapable de faire totalement confiance, elles finissent toutes par fuir à un moment ou à un autre. Vais-je finir par trouver celle qui me sortira de ma zone de confort et me fera lâcher prise ? J'espère. J'y crois.

Neuf - Aujourd'hui, la famille Peterson est toujours réuni au grand complet à Maplewood. Il y a peut-être eu des escapades à travers le pays ces dernières années mais aujourd'hui nous sommes tous là. Les jumeaux vivent toujours chez les parents dans le Northside, suivent les cours au lycée et s'émancipent petit à petit. Les plus grands sont répartis selon leur bon vouloir dans la ville, dans le quartier qu'ils veulent, selon leur choix de vie et d'avenir. Nous avons toujours été très libres, rien ne nous a jamais été imposé. Ah si, une chose !  Rester soudés coute que coute, et c'est une valeur qui nous tient à tous, toujours autant à cœur aujourd'hui.

Dix - Je ne peux pas vous parler de moi et de mon présent sans vous parler de celle qui remplit mon esprit et hante mes nuits. Sara Baker... Oui, cette jeune lycéenne assassinée il y a quelques semaines près de la rivière à Maplewood. Je la suivais au lycée, elle venait me voir toutes les semaines, me raconter ses déboires amoureux, familiaux, scolaires. Etant d'une des familles fondatrices de la ville, cette gamine avait une pression énorme sur les épaules, elle avait le besoin de se livrer. Et elle le faisait. Avec moi. Jusqu'au jour où elle n'est plus revenue... Depuis ce jour-là; je me sens coupable. Est-ce que j'aurai pu aider, et sauver Sara Baker ? Son meurtre m'obsède. A force de relire son dossier, je le connais pas. J'épluche chaque piste, chaque personne dont elle a évoqué le nom. Je deviens parano. Persuadé que je manque quelque chose. Persuadé que je peux aider à trouver le salop qui a fait ça. Je ne retrouverai pas un sommeil tranquille et une vie sereine tant que je n'aurai pas trouvé le fin mot de cette histoire...  


› Si tu étais...
un instrument de musique - La basse, évidemment ! Discrète mais essentielle. une boisson - Le café, vital et omniprésent. un pays - Le Kenya, pour ne pas oublier mes origines. un objet - Un crayon, pour ne jamais arrêter d'écrire. une pierre précieuse - L'émeraude, pierre du bonheur . une odeur - Celle de la terre mouillée après la pluie... Je n'ai pas d'explications pour celle-là. un pêché capital - La gourmandise. une friandise - Le chocolat est une de mes faiblesses. une saison - Le printemps, pour la renaissance après le froid hivernal. un animal - Un suricate ! Les suricates vivent toujours en groupe et ont un attachement très fort pour leur famille.

Irl
“ on tombe les masques ”

Prénom - Laurie. Pseudo Web - Pandallen. Âge - 22 ans. Pays - France (il neiiiiiige !). Où as-tu connu le forum ? - Sur Bazzart    Ton personnage est-il inventé ou un pré-lien ? - C'est un personnage inventé qui s'est greffé au pré-lien du groupe de musique de Bonnie&Clyde. Est-ce un double-compte ? - Hmm... Peut-être même un triple Une dernière confidence - Promis, je m'arrête un jour !


Dernière édition par Reggie Peterson le Jeu 1 Mar - 17:23, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


in maplewood since : 03/10/2017
gained wars : 1448
real face : belle âme (jenn).
alter ego : aucun.
faceclaim : m. elashiry (blue comet).
age : dix-sept années à rêver.
heart : aussi libre que le vent, petit cœur fragile qui rêve de trouver le prince charmant.
your job : encore sur les bancs du lycée, tenue de cheerleader sur le terrain et danseuse à mes heures perdues, un passion depuis l'enfance.


- EUX, ELLES -
marvin › grand frère.
mimi › cousine germaine.
allison › meilleure amie.
arthur › intrigante rencontre.
clyde › prof de guitare.
lullaby › amie
Ewenne › insupportable.
Posté le Jeu 1 Mar - 11:35

il est plutôt pas mal le conseiller d'orientation, je vais prendre rendez-vous Arrow

Reeeeeeee I love you
Bonne chance pour cette nouvelle fiche **

________________________________________

wanderlust - You've gotta dance like there's nobody watching. Love like you'll never be hurt. Sing like there's nobody listening. And live like it's heaven on earth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Jeu 1 Mar - 11:56

Quand tu veux jeune Hawkins ! Il te conseillera sûrement de te perdre corps et âme dans les bras d'un jeune du Southside

Et merci I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Jeu 1 Mar - 15:19

Re-re-bienvenue mon cher !!

J'ai hate d'en apprendre plus sur ce joli perso !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Jeu 1 Mar - 16:23

Merci la rebelle ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar


in maplewood since : 03/10/2017
gained wars : 1448
real face : belle âme (jenn).
alter ego : aucun.
faceclaim : m. elashiry (blue comet).
age : dix-sept années à rêver.
heart : aussi libre que le vent, petit cœur fragile qui rêve de trouver le prince charmant.
your job : encore sur les bancs du lycée, tenue de cheerleader sur le terrain et danseuse à mes heures perdues, un passion depuis l'enfance.


- EUX, ELLES -
marvin › grand frère.
mimi › cousine germaine.
allison › meilleure amie.
arthur › intrigante rencontre.
clyde › prof de guitare.
lullaby › amie
Ewenne › insupportable.
Posté le Jeu 1 Mar - 17:37

Je te valide I love you Reggie est super intéressant **
Je te souhaite de belles aventures avec ce nouveaux personnage.

________________________________________

wanderlust - You've gotta dance like there's nobody watching. Love like you'll never be hurt. Sing like there's nobody listening. And live like it's heaven on earth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Jeu 1 Mar - 17:39

Re bienvenue !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
“ Invité ”
Invité
Posté le Jeu 1 Mar - 17:41

Merci vous deux ! I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
“ Contenu sponsorisé ”
Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
sois le changement que tu veux voir dans le monde (reggie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coucou, tu veux voir ma B.....blight?
» L'ombre mortelle s'abat dans le monde matériel
» Dans mon monde à moi, il n’y a que des poneys, ils mangent des arcs-en-ciel, et ils font des cacas papillons
» Coucou tu veux voir beat ? *accent russe*
» dofus va changer nerf fm exos, nerfs vulnés , nerf énis pa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie HJ :: Archives :: Personnage-
Sauter vers: