AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "only human" cate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Mer 21 Mar - 12:24

La garde que je venais d’enchaîner avait été attrocement longue, j'avais commencé à 6 heures, j'avais passer un peu de temps avec Casey, a obtenir ce qu'elle ne voulait pas donner à d'autre avant de la laisser et de devoir m'occuper de bien plus compliqué, une nouvelle démence, une nouvelle perte de contrôle de monsieur Clarke. Il était en bout de course, il perdait bien trop souvent son calme et aujourd'hui, alors que ca faisait presque cinq heures que je tentais de le calmer et calmer sa famille, il devint violent envers moi. Un seul coup de poings, bien sentit, qui me fit réaliser que les films exagéraient peut-être un peu trop ce que le corps humain pouvait encaisser. Sentant du sang couler sur mon visage, j'avais juste eu assez de réflexe pour me redresser et m'interposer entre lui et son visiteur. Dans son état, on ne pouvait lui donner aucun calmant, pour ne pas dégrader sa santé mentale, sauf que là... On avait pas eu le choix. Attendant qu'il tombe, on m'avait tiré au urgence pour un scan et deux points de suture. La journée était définitivement trop longue pour moi. Levant les yeux sur l'horloge, je lisais avec douleur les 22h13 qui s'affichaient devant moi. Me levant alors, j'étais passé à la pharmacie pour prendre les cachets que l'on m'avait prescrit avant d'envisager de partir, au moins je n'avais rien à payer, l'accident ayant été causé par un patient, j'étais couvert. Repassant devant la chambre de Casey, j'avais toqué, juste pour savoir si elle dormait, voir pour lui raconter l'agression et lui changer les idées en éludant peut-être le fait que c'était une absence de soin qui avait conduit à ça, mais mes plans changèrent quand ce fut un bruit sourd qui me répondit, fronçant alors légèrement les sourcils, j'ouvris la porte en m'excusant d'avance, « Désolé, j'ai ente... », me retournant dans le couloir, je ne vis personne, ni au poste de garde, ni dans les couloirs, j'étais seul et elle, elle était par terre, visiblement en prise avec des spasmes plus douloureux les uns que les autres. Entrant sans chercher à comprendre plus loin, j'abandonnais ce qu'on m'avait prescrit sur un meuble avant de fondre sur elle.

J'étais inquiet, mais je ne tremblais pas. Passant dans son dos, je tentais de la remettre assis, en vain, elle tremblait beaucoup trop, je n'étais même pas certain qu'elle savait que c'était moi. Saisissant ses poignets dans les miens, je soufflais le plus calmement possible, « Casey c'est Nathan, c'est moi, je suis là, ça va aller, ça va aller. », répétais-je doucement en essayant de la récupérer, de lui faire prendre conscience que j'étais là, qu'elle n'était pas seule. J'étais infirmier, j'avais juste besoin qu'elle me dise ce qui se passait pour lui donner ce dont elle avait besoin. « Je suis là, ça va aller... », étrangement, la fatigue, l'état un peu second dans lequel j'étais depuis le coup de monsieur Clarke n'était qu'un lointain souvenir, en cet instant c'était elle qui m'importait, juste elle. Quoi qu'il se passe je serais là, car l'adrénaline que la vision d'elle par terre avait injecté suffisait à me maintenir alerte. Il était pas question qu'elle me lâche, pas maintenant.  

________________________________________



Dernière édition par Nathan Hewitt le Ven 30 Mar - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Mer 21 Mar - 14:35


Only human
Une nouvelle journée désastreuse prenait fin pour Casey. Pas de visite aujourd’hui, si l’on excluait Nathan, mais puisqu’il portait sa blouse ça ne comptait pas tellement comme une véritable visite. La jeune femme avait refermé les rideaux dès l’instant où l’infirmier avait quitté sa chambre et personne n’était venu remettre un peu de lumière dans sa vie. Et c’était tant mieux. Elle se sentait mal, vraiment mal. Les migraines commençaient à faire partie de son quotidien et la douleur devenait difficilement supportable, mais elle ne disait rien, personne ne savait rien et seule son humeur plus effroyable que jamais depuis quelques jours laissait deviner un problème dont elle niait sans arrêt l’existence. Elle serait bientôt complètement aveugle et elle le savait. Le bon sens aurait voulu qu’elle en parle à quelqu’un. Après tout, vivant à temps plein dans un hôpital, elle avait à sa disposition tout ce qu’il faudrait pour aller mieux. Mais on ne lui aurait plus laissé le choix pour l’opération et elle ne voulait pas. C’était un caprice ridicule, même elle en avait conscience, mais elle s’y accrochait désespérément.

Elle n’avait rien avalé de la journée non plus. Malgré tout, une violente nausée la fit se relever d’un coup et abandonner le lit qu’elle n’avait pas quitté depuis des heures. Ses mains et ses jambes tremblaient quand elle posa le pied sur le sol. Et elle n’y voyait rien, pas seulement à cause de ses yeux défectueux, mais parce qu’il ne restait rien de plus qu’un léger halo jaunâtre filtrant au travers des rideaux de sa chambre, probablement dû au lampadaire sous sa fenêtre. Ce fut plus ou moins la dernière pensée cohérente qui traversa l’esprit de Casey alors qu’elle prenait appui sur sa table de chevet dans l’espoir de rejoindre rapidement la salle de bain. Après ça, il n’y eut plus qu’un genre de flou lointain. Elle sentit à peine le sol sous son corps quand elle tomba, sentit à peine la douleur de la chute qui n’était pas grand chose comparé à celle qui émanait de son crâne.

Elle entendit, vaguement, la porte de sa chambre s’ouvrir et claquer sur ses gonds. Et sentit, plus vaguement encore, les larmes brûlantes au coin de ses yeux. Une autre chaleur finit par percer le néant autour d’elle et par trouver sa place au milieu de la douleur. Un murmure lointain et familier s’éleva et il lui fallut quelques secondes pour réaliser qu’il s’agissait d’une voix, une voix qu’elle connaissait. Quelqu’un la tenait et lui parlait, mais l’étreinte n’avait rien de familière, elle. Pourtant tout le reste l’était, l’odeur, la voix. Elle essaya d’ouvrir les yeux, mais ça ne servait plus à rien, plus vraiment. Il fallait qu’elle se remette debout. Ses doigts se crispèrent contre le bras qui la soutenait et elle essaya de se redresser, sans y parvenir réellement. Son crâne semblait prêt à exploser et elle ne savait pas comment le dire. À la place, elle se laissa reposer un peu plus contre le corps qu’elle sentait dans son dos, cessant au moins de bouger pour de bon.

code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Mer 21 Mar - 15:50

J'avais pas l'impression que ça allait mieux, mais le poids qui s'imposa finalement sur mon torse m'indiqua qu'elle pouvait plus lutter, soupirant, je glissais mes mains le long de ses bras, retrouvant sans difficulté les perfusion que j'avais pu poser. Retirant la bande adhésive avec douceur, j'avais fini par en faire de même avec les aiguilles, les jetant derrière moi pour me permettre de la bouger sans lui faire mal. Elle mangerait un autre jour, j'avais une autre urgence. Bougeant légèrement, je la pris dans mes bras, la portant jusqu'à la salle de bain que j'ouvris non sans difficulté. Les tumeurs faisaient rarement dans l'originalité, elles vous achevaient en vous rendant le plus minable possible. Retrouvant le sol avec elle toujours contre moi, je la soutenais face aux toilettes, me tendant déjà pour atteindre le robinet sans succès, je me contentais donc de frotter son dos, frotter ses bras pour la ramener un peu, pour lui faire reprendre contact avec la réalité, si c'était encore possible. « Ca va aller, ça va aller… », soufflais-je à nouveau avant de me redresser légèrement pour glisser ses cheveux dans son cou et lui tenir, pas la peine de rajouter quoi que ce soit pour l’empêcher de vomir. « Je suis là Casey, c'est bon je suis là. », combien de temps elle serait resté là si je n'étais pas passé ? On l'ignorait car elle était compliqué alors qu'elle était juste malade. Elle avait le droit d'être comme ça. Et ce n'était pas une difficulté qui devait la laisser rester là. Je m'en fichais beaucoup trop de devoir rester ici, je ne bossais plus, je l'aidais, car personne ne le ferait. Si je devais être le seul à l'aider, je le ferais. J'étais inquiet, je ne pouvais pas le nier, ni le cacher. Je n'étais pas serein, pas comme j'aurais du l'être avec une patiente. Même si elle était souvent cynique, je pense que je m'étais attaché à elle, et la voir ainsi... Je n'étais pas le plus à l'aise du monde.

Appeler à l'aide tant qu'elle ne serait pas stabilisé ne servirait à rien, et je ne pouvais pas l'abandonner pour aller appuyer sur le bouton, quand à mon biper ? Il avait perdu la vie dans ma chute un peu plus tôt. Non, il ne restait que moi, moi et mes craintes de ne pas arriver à la stabiliser. J'avais déjà prit beaucoup d'initiative, retirer ses perfusions, la porter jusqu'ici, tenter tout ce que je tentais. Elle avait gardé le silence, elle n'était pas avec moi, elle avait réagit certes, mais elle n'était pas avec moi, je ne pouvais pas lui en vouloir, je ne pouvais pas espérer plus. Elle était sans doute déjà bien trop éprouvé pour lutter à comprendre ce qui se passait ici. Elle devait se maintenir elle, avoir conscience du reste c'était un peu secondaire.

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Mer 21 Mar - 17:38


Only human
Tout ce que Casey parvenait encore à faire était de s’accrocher de toutes ses forces à la personne qu’elle sentait contre elle. Et même si sa poigne lui semblait ferme, assez pour que ses doigts lui apparaissent douloureux, il n’en était probablement rien. Elle sentit qu’ils se déplaçaient sans parvenir à réaliser vraiment ce qui se passait. Les doigts contre sa peau lui rappelaient quelque chose et elle se concentra davantage pour essayer de retrouver ses esprits. Ça n’était rien de grave, juste une migraine, la fatigue. Elle pouvait bien vivre avec ça. Il fallait seulement qu’elle se concentre un peu plus. Qu’elle oublie le sang qui battait à ses tempes et étouffait la voix. Quelques secondes, le noir se fit plus profond. Quelques minutes, peut-être. Comment aurait-elle pu le savoir ? Tout se mélangeait, mais quand elle retrouva conscience, elle aurait juré que ça n’avait pas duré plus d’un battement de cil. L’obscurité lui répondit quand elle rouvrit les yeux, la douleur dans son crâne était toujours là, mais elle se sentait légèrement… plus consciente. “Nathan.” Sa gorge nouée laissa passer le prénom avec quelques difficultés, mais la logique revenait légèrement. Ça ne pouvait être que lui, maintenant qu’elle y pensait. Elle le savait depuis le début, seulement l’information n’acceptait de prendre sens que maintenant.

Difficilement, elle se redressa de nouveau, c’était devenu plus facile. Les bras légèrement tendus devant elle, elle chercha quelques secondes avant de poser les mains sur l’homme, inspirant doucement pour retenir les larmes de continuer à couler sur ses joues. “De l’eau.” Former des mots lui semblait un miracle et elle n’était même pas certaine d’être compréhensible. Elle n’attendit même pas de savoir s’il l’avait réellement entendu et comprise pour laisser tomber une fois de plus et laissa sa tête reposer sur son épaule. Une part de sa conscience se révoltait de le laisser la voir comme ça, dans cet état. Une véritable loque. Et elle n’en était là que parce qu’elle l’avait voulu. Tout à coup, la douleur lui semblait un peu trop difficile à surmonter et l’idée de se laisser mourir beaucoup moins bonne.

code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Jeu 22 Mar - 9:47

Mon prénom avait été soufflé, elle retrouvait le fil, elle identifier les éléments. Lui tenant un peu plus les bras alors qu'elle semblait encore une fois se battre avec la vérité, je lui confirmais, « C'est moi, je suis là. », soufflais-je avant qu'elle ne se redresse tâtant l'espace devant elle avant de poser ses mains sur moi. Relevant les yeux sur elle, ma gorge se noua un peu plus lorsque je vis les larmes couler le long de son visage, lorsque je l'entendis réclamer, la voix cassé, de l'eau, ok, oui, je pouvais... Je ne pouvais pas, elle s'était à nouveau reposé contre moi et si je voulais atteindre l'eau, je devais bouger... Ou nous bouger. Reglissant une main sous ses genoux, je la portais à nouveau, juste pour m'asseoir sur les toilettes, la gardant contre moi alors que j'accédais enfin au gobelet de la salle de bain, et au robinet surtout. Tout était filtré ici, tout était potable. Versant un verre du mieux que je pus, je lui apportais, toujours beaucoup trop soucieux de ce qui pouvait arriver. « Fais moi confiance. », soufflais-je alors que j'approchais le verre de ses lèvres, l'aidant à boire, doucement avant de le reposer à sa place, posant mon menton sur son front pour aucune raison valable. C'était la première fois que je la prenais dans mes bras aussi, avec tout ce qu'on pouvait dire, je restais bien trop cordiale, n'ayant aucun geste d'affection, jusqu'à aujourd'hui. Jusqu'à ce que son refus ne la mette en danger. J'avais besoin d'appeler un médecin de garde, qu'on vérifie si rien ne faisait pression nul part. J'avais besoin qu'on sache si c'était juste une crise, ou un effet définitif. Ca ne pouvait pas être définitif.

« Je dois demandé de l'aide Casey, on doit retourner dans ta chambre pour biper les autres. », je pensais maîtriser la situation, mais c'était loin d'être le cas, pas quand l'abandonner m'était déjà difficile. Je ne l'avais jamais vu comme ça, je ne l'avais jamais vu aussi faible, aussi en difficulté. Elle faisait toujours semblant, mais là... Même en ne sachant pas, même en étant désorienté... Elle devait souffrir, c'était même sur. Et c'était loin d'être gérable pour elle, loin d'être habituel. Morphine tout ça pourrait l'aider, mais il fallait déjà que je puisse atteindre les seringues, j'avais besoin de la remettre au lit, j'aviserais pour la suite. J'avais aussi et surtout besoin de me reprendre. Je savais gérer, je pouvais gérer.   

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Jeu 22 Mar - 16:09


Only human
L’eau était glacée jusqu’à lui faire mal en glissant difficilement dans la gorge de Casey, tellement sèche et nouée qu’elle sentit d’autres larmes glisser sur ses joues. Et maintenant que la jeune femme avait conscience que Nathan était là, elle se sentait encore plus mal. Minable aurait été le bon mot, incapable de retenir ses larmes, incapable de juste supporter le poids de son propre corps. Du bout des doigts, elle repoussa le verre quand elle en eut assez et reposa sa tête contre Nathan, levant la main pour essuyer ses larmes. La douleur était toujours bien trop présente, mais il fallait qu’elle se reprenne, d’une façon ou d’une autre. Nathan parlait d’appeler de l’aide et cette idée la faisait paniquer complètement. Comme si ce n’était déjà pas assez ridicule qu’il la voit dans cet état, il voulait ramener d’autres spectateurs. “Non !” Sa voix avait soudainement repris un peu plus de consistance et ses doigts se crispèrent plus fortement sur le bras de l’infirmier. “S’il te plait.” Elle détacha sa tête de lui et usa de toutes ses forces pour se redresser, se tenir droite pour donner l’impression qu’elle n’était pas complètement à l’ouest. “C’est juste… une migraine.” Il devait bien avoir le droit de lui donner quelque chose pour le mal de tête sans avoir besoin de prévenir un médecin, non ?

Elle ferma de nouveau les yeux, faisant disparaître les contours incertains du visage de l’infirmier et inspira plusieurs fois pour essayer de se calmer. Tout irait bien, elle avait seulement besoin de dormir, de se reposer. L’obscurité et le repos, ça fonctionnait pour ce genre de choses, non ? “Pas ce soir, s’il te plaît.” demanda-t-elle encore une fois quand elle se sentit un peu mieux. Elle était ridicule et elle le savait, mais elle ne voulait pas qu’une seule autre personne la voit dans cet état, que quelqu’un ait la possibilité de lui faire remarquer qu’elle l’avait bien mérité, qu’ils avaient raison depuis le début. Qu’on la voit faible et qu’on justifie tous les reproches qu’on lui faisait depuis des semaines. Maintenant, elle savait tout ça et elle savait aussi qu’elle avait été idiote et qu’elle ne voulait pas mourir. Mais elle voulait être capable de se tenir droite et de parler d’un ton assuré quand elle laisserait enfin un médecin s’occuper d’elle.

code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Jeu 22 Mar - 16:53

Non ? Non quoi ? Je pouvais pas la gérer seule pas en étant aussi mal, pas en étant parfaitement à côté de mes pompes. Je pouvais pas en étant si loin de la vérité. Pourtant elle insistait, voulant me faire croire que c'était un migraine sauf que non, ce n'était pas une migraine. Elle était poussé au supplice par la maladie et elle souffrait, ce n'était pas juste une migraine. « Casey... » soufflais-je dans un premier temps alors qu'elle se laissait à nouveau aller contre moi. Abandonnant à nouveau en me demandant à nouveau avec détour de ne rien faire. Je ne pouvais pas la laisser comme ça, mais si je forçais, elle ne me laisserait plus jamais l'aider. « Ok, pas ce soir... », soufflais-je finalement en la gardant toujours contre moi, une puis deux, puis trois minutes avant de lever les yeux vers le plafond. trop de lumière... Caressant à nouveau son dos comme pour la prévenir, je murmurais, « On retour dans ton lit, laisse moi juste te donner de quoi t'aider... », à savoir de la morphine, si c'était une douleur du à sa tumeur l'endormir ou lui couper tout accès à sa douleur était la seule solution sans impact majeur sur le reste.

Finissant pas me relever, je la portais jusqu'à son lit avant de m'y asseoir et de demander le droit de la lâcher. Elle s'était accroché à moi, et j'avouais aussi que sans autre possibilité, la tenir contre moi me semblait-être la seule solution pour l'aider. J'avais fini mon service depuis longtemps, je n'avais plus rien à faire ici, mais la simple idée de la laisser seule me poussait à rester. On l'avait habitué à rester seule, elle ne devait pas, elle méritait qu'on l'aide, qu'on la soutienne et ce même si cela signifiait passer des heures ici. Je n'étais pas ici depuis assez longtemps, mais j'espérais sincèrement qu'elle n'ait jamais eu à vivre ça. Que jamais on l'avait laisser affronter ça seule. Je ne saurais pas la laisser seule. Je ne saurais pas. Et oui il y avait peut-être une part d'affectif en jeu, mais aucun humain ne pouvait en ignorer un autre. « Il faut juste que j'aille dans le couloir... Je n'appellerais personne. Promit. », même si on me voyait, je pourrais toujours dire que j'étais de nuit. Si elle ne voulait personne, je me débrouillerais seul.  

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Jeu 22 Mar - 21:02


Only human
Si elle en avait eu la force, Casey aurait certainement levé vers Nathan un regard suppliant, mais même sa voix peinait à afficher une autre émotion que la douleur et la fatigue qui lui collaient à la peau comme une seconde nature. Elle n’eut pas plus la force de paraître soulagée qu’il accepte finalement de respecter son choix. Elle s’en voulait de le mettre dans cette situation, mais elle restait persuadée d’être capable de gérer. Qu’une nuit de repos suffirait à lui redonner assez de force pour pouvoir affronter les médecins dignement. Elle hocha simplement la tête lorsqu’il l’informa qu’il la ramenait quand même dans son lit, il n’y avait aucun problème avec ça, au contraire elle fut même plutôt ravie de retrouver la surface familière du matelas et l’odeur plus réconfortante de ses draps. Malgré tout, Casey restait accrochée au jeune homme comme un naufragé se serait accroché à une bouée de sauvetage. Il l’aidait à garder la tête hors de l’eau et quand il essaya de s’éloigner, elle sentit une vague de panique déferler brusquement. Un autre hochement de tête finit tout de même par arriver après qu’il lui ait promis qu’il allait seulement chercher de quoi s’occuper d’elle et qu’il ne préviendrait personne. Il n’y avait peut-être aucune raison à cela, mais elle le croyait, elle lui faisait confiance. Il était le seul à s’occuper d’elle ici, après tout, le seul en qui elle ait confiance finalement.

Elle eut pourtant l’impression qu’il ne reviendrait jamais. Le temps filait à une lenteur insoutenable quand on souffrait et Casey avait presque abandonné l’idée de le revoir un jour quand il entra de nouveau dans la chambre. Elle se força à ouvrir les yeux pour regarder vers lui, pour s’assurer qu’il était bien seul et, ne voyant qu’une seule silhouette au travers des larmes et du voile habituel, referma ses paupières et se laissa retomber contre son matelas, tendant le bras sans chercher à comprendre, presque comme un réflexe. “Je suis désolée.” souffla-t-elle en passant une main sur son visage pour s’assurer qu’il ne restait plus aucune larme sur sa peau. Elle devait être affreuse, épouvantable, mais que pouvait-elle y faire maintenant ? Pourtant, ça l’intimidait plus qu’elle ne l’aurait cru de se retrouver dans cet état devant lui, qu’il puisse la trouver horrible. Malade. “C’est juste la fatigue. J’ai trop forcé, c’est rien. Tu devrais pas être là.” Il fallait qu’elle se justifie et c’était insupportable. Et l’idée qu’il la prenne au mot et qu’il s’en aille après lui avoir donné quelque chose pour faire passer la douleur l’insupportait d’autant plus.
code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Jeu 22 Mar - 22:25

Elle m’avait laissé partir et je n’avais pas perdu de temps, retrouvant le tiroir avec la seringue avant de revenir, elle me tendit naturellement le bras avant de s’excuser. Elle n’avait pas besoin de le faire, pas plus que de se justifier. Ignorant sa demande de départ, je nettoyais la zone que j’allais piqué avant de lui dire, « C’est de la morphine, ce n’est pas beaucoup dosé, mais ça n’aura aucune contre indication médicale. Ca va te soulager et moi je vais rester avec toi. », soufflais-je après avoir fini. L’abandonnant le temps de rejeter le tout dans les déchets médicaux, je reviens à ses côtés et sans vraiment réfléchir, je fis redescendre une des barrières pour monter dans son lit, pour la prendre dans mes bras, la laissant se reposer entièrement contre moi alors que je priais pour qu’elle soit enfin soulagé, même un peu. « Ca va passer, tu pourras dormir, ça ira mieux. », elle serait surement dans les vapes si elle acceptait de se laisser aller. Et sans doute que moi, j’aurais du rester à ma place. Ne pas finir dans son lit, ne pas la prendre mes bras, juste m’asseoir à côté d’elle. Mais elle devait se calmer et vite. Elle devait se reprendre pour avoir moins mal, pour se reposer. On pouvait bien rentrer, je m’en fichais pas mal en cet instant, là c’était simplement son état qui m’importait.

« Luttes pas, reposes toi, concentres toi sur ma respiration si tu as besoin d’aide. », elle était bien plus calme que la sienne, et si cela pouvait la guider vers le sommeil, je ne serais pas contre. La journée de demain serait sans doute pleine de contre coup et moi ? Je n’allais surement pas dormir, mais tant que j’avais du café, et pas de patient en voulant à ma vie je devrais survivre. Je m’en sortirais déjà mieux qu’elle si elle ne se laissait pas aller un minimum, si elle refusait d’accepter que ce qui venait d’arriver n’était pas un drame. Elle avait le droit d’être mal, elle avait le droit d’être épuisé, elle avait le droit de choisir. Je voulais simplement qu’elle arrête de se faire souffrir au fond. Qu’elle accepte enfin qu’on l’aide car elle ne méritait pas de passer toutes ses soirées comme ça. Elle ne tiendrait pas le coup, elle deviendrait folle, ou si elle ne voulait pas se faire soigner, qu'elle accepte au moins qu'on lui rende les choses plus facile, même si un accompagnement médicale ne me plaisait pas, même si elle était jeune, qu'elle pouvait encore gagner, on pourrait comprendre accepter, lui rendre les derniers mois de sa vie moins difficile. On pourrait faire tout ça... Mais on pouvait surtout lui offrir une chance.   

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Ven 23 Mar - 11:49


Only human
La piqûre de l’aiguille sur le bras de Casey était presque agréable comparée à la douleur qui lui vrillait le crâne. De la morphine. Elle n’était pas certaine que ce soit suffisant pour faire passer la douleur, pas certaine que quoi que ce soit puisse l’aider à se sentir mieux et réalisait peu à peu que le mal de tête n’était pas la seule chose qui la mettait à terre en ce moment. Elle avait imaginé la fin d’une toute autre manière et tout à coup, elle regrettait de s’être montrée aussi bornée. Elle regrettait tellement. L’injection fut faite rapidement, malheureusement les effets n’étaient pas immédiat. Casey resta sans bouger après avoir replié son bras contre sa poitrine. Désormais, elle ne pouvait plus rien faire d’autre qu’attendre que la douleur passe. Ce serait probablement rapide, mais pas assez à son goût.

Un léger sursaut la traversa quand elle sentit la chaleur contre sa peau et l’odeur familière de Nathan envahir ses poumons. Elle resta crispée une seconde en réalisant ce qui se passait, en comprenant qu’il venait de se coucher à côté d’elle et de la prendre dans ses bras. Ça n’était pas la première fois qu’ils se retrouvaient dans son lit tous les deux, pas la première fois qu’elle pouvait sentir son corps contre le sien. Mais il y avait une sérieuse différence entre s’asseoir côte à côte pour regarder un film et ça. Et, à bien y penser, elle préfèrait ce qui se passait maintenant. Alors, elle se détendit et se reposa contre lui, posant son visage et ses mains contre son torse, profitant simplement de ne pas être seule.

Elle resta silencieuse un moment, suivant les conseils de l’infirmier en ne se concentrant sur rien d’autre que sur les battements de son coeur qu’elle pouvait sentir contre sa joue. La douleur passa peu à peu et si la fatigue se fit bien plus forte tout à coup, elle n’avait pas envie de dormir pour le moment. “Qu’est-ce que tu fais encore ici ? demanda-t-elle au bout d’un moment. Sa voix n’était toujours rien de plus qu’un murmure, mais elle ne tremblait plus. “Encore à traîner dans les couloirs jusqu’à pas d’heure pour draguer les pauvres cancéreuses en mal d’amour ?” Le sarcasme n’était pas totalement convaincant, mais Casey se sentait mieux, beaucoup mieux, quand bien même elle s’accrochait encore à lui comme si sa vie en dépendait.

code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Ven 23 Mar - 12:16

Je n'avais plus bougé depuis qu'elle s'était niché contre moi, préférant éviter de créer une nouvelle douleur, je la surveillais, elle et sa respiration, espérant la voir capituler en vain. Elle s'était calmé, c'était sur, mais rien ne semblait suffire pour la faire dormir. La peur de la douleur ? Des contres coups ? Je n'en savais rien, mais elle se préservait, c'était évident. Finalement une question brisa le silence, qu'est-ce que je faisais ici ? Si ce n'est traîner pour draguer les pauvres cancéreuses en mal d'amour. Elle se reprenait donc, bien que son humour ne soit pas exactement au même niveau que d'habitude. Elle semblait sortir de sa spirale infernale, c'était une bonne chose, « Et ça fonctionne ? Non car tu ne m'as pas encore viré de ton lit du coup je me dis que peut-être… », je ne le pensais pas, tout comme elle se doutait bien que je n'était pas ici pour ça. Je ne voulais pas qu'elle souffre, ni rien, mais ce n'était pas un plan pour abuser d'elle. Je n'étais pas comme ça, j'avais plein de défaut, mais pas celui là.

« Monsieur Clarke m'a offert le droit de passer un scanner et quelques points de sutures payés par l’hôpital. », soufflais-je en guise de réponse en repensant à son état. « Il a eu une crise de démence de presque cinq heures et ca c'est soldé par un coup de poing en pleine face. Un petit vieux en stade terminal m'a mit au tapis. », j'avais beau essayé de prendre de la distance, le fait que cet homme gentil comme tout en arrive là. Cet homme ne méritait pas de finir comme ça, tout comme elle en fait. Ca me faisait mal de voir des gens comme eux se laisser bouffer par la maladie et la mort. Le plus grave en fait, c'était surtout que je venais de m'asseoir sur le secret médicale. De toute façon elle avait bien du l'entendre hurler et crier, elle n'était pas si loin, comme elle avait du entendre les gens appeler des médecins. Après, cela n'excusait pas le fait de parler aussi franchement, mais je n'avais pas envie de lui cacher une réalité, ni à la bercer d'illusion, c'était un être humain, pas un projet à épargner. La maladie n'était pas belle, ce qui venait de ce passer ce soir me faisait réaliser combien je voulais qu'elle s'évite ça, ou du moins de souffrir autant sans raison. Elle ne devait pas lâcher.  

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Ven 23 Mar - 15:52


Only human
Casey ne répondit rien, mais un très léger sourire s’installa sur ses lèvres et elle se cacha davantage contre Nathan. Elle n’aurait pas su dire si cette technique de drague plus que discutable fonctionnait réellement, mais une chose était certaine : elle était vraiment heureuse qu’il soit avec elle en ce moment. Peut-être que ça fonctionnait un peu trop bien, en fait. Mais ça ne devait être rien de plus qu’une mauvaise plaisanterie qu’ils étiraient à l’infini et qui finirait bien par s'essouffler un jour ou l’autre. La jeune femme soupira doucement et chassa cette idée au loin, essayant plutôt de se concentrer sur ce que disait Nathan. Elle avait bien entendu les hurlements et l’agitation plus tôt dans la journée, mais ne s’était pas réellement préoccupée de ce qui se passait hors de sa chambre, beaucoup trop épuisée par sa douleur pour se soucier du reste du monde. Ses sourcils se froncèrent légèrement à ce que racontait Nathan et elle releva la tête vers lui, ouvrant les yeux par réflexe, ce qu’elle regretta aussitôt.

“Il t’a complètement défiguré, alors ?” demanda-t-elle en fermant les paupières, retenant un nouveau soupir de justesse. Il allait falloir qu’elle s’y fasse, après tout, si elle n’avait pas attendu des semaines avant de s’occuper de sa vision défaillante, les choses auraient été différentes. “Ta réputation de beau gosse va en prendre un coup… Laisse-moi voir ça.” souffla-t-elle finalement, essayant encore et toujours de se concentrer sur des choses plus légères. Et sans attendre d’obtenir l’autorisation, elle se décala assez pour se décoller du jeune homme et glissa ses mains sur son corps, cherchant son visage à tâtons. Elle fit le vide dans son esprit autant que possible, se concentrant sur ce qui passait sous ses doigts. Si elle avait cru pouvoir vivre en étant aveugle, elle retombait douloureusement sur Terre en ce moment. Elle sentait les angles de sa mâchoire, la légère courbe de ses lèvres et ses joues râpeuses, jusqu’au creux au coin de ses yeux et trouva même assez facilement la blessure sur son arcade sourcilière, mais elle aurait été vraiment incapable de dire à quoi il ressemblait réellement. Peut-être qu’en se concentrant assez, elle aurait pu le dessiner, mais encore aurait-il fallu pour ça qu’elle puisse tenir un crayon. “Il va bien ?” demanda-t-elle finalement en repassant une dernière fois ses doigts sur la blessure.

code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Ven 23 Mar - 16:34

La regardant se redresser, je secouais la tête plus par réflexe qu'autre chose, lorsqu'il fut question d'être défiguré. Il m'avait juste éclaté l'arcade sourcilière, rien de plus, tout finirait par dégonfler et c'était pas grave en soit, j'avais connu pire en terme de blessure. « Non c'est un peu gonflé c'est tout. », soufflais-je avant qu'elle ne remette en cause ma réputation de beau gosse, demandant presque aussitôt à voir ça. Me figeant légèrement, elle se décala alors, glissant ses mains sur moi, ce qui fut d'ailleurs assez étrange, avant de découvrir mon visage. Je la laissais faire, je la laissais découvrir, je la laissais remonter jusqu'à ma blessure. Elle n'avait pas appuyer, mais un simple contact suffisait à m'arracher une grimace. C'était étrange, sentir ses mains sur mon visage était étrange. Pas désagréable, loin de là, justement peut-être. Détournant les yeux lorsqu'il fut question de son état, je n'arrivais pas à être optimiste. Prenant sa main proche de la blessure dans la mienne, je la fis glisser aussi sur ma tempe encore un peu gonflé et encore chaude suite au coup avant de reposer ma main sur le matelas. « Ce qu'on lui a donné pour se calmer va empêcher qu'on puisse le traiter... », repris-je d'une voix un peu plus blanche, « On rentre dans de l'accompagnement thérapeutique, on peut plus rien faire. », tournant le visage vers elle, je la regardais un instant, refusant de la juger, mais ne pouvant que mettre les situations en parallèles. « On voulait éviter de l'abrutir, c'est pas quelqu'un de méchant et il a des visites, mais il a tenté de s'en prendre à son visiteur, on va plus avoir le choix... Au moins il aura peut-être pas conscience de partir. ». Peut-être qu'il aurait moins mal, peut-être qu'il serait serein. C'était tout ce que je lui souhaitais.

J'étais beaucoup trop partagé à son contact, contre elle. Je voulais lui dire d'arrêter et de se soigner, de se battre, mais c'était ses choix, je n'avais aucune légitimité pour m'y opposer. Je ne voulais pas la forcer, mais si je pouvais... Non, je n'étais pas de la famille, je devais pas interférer. Même si l'optique de la voir sombrer ne me plaisait de moins en moins. « Dans son malheur il a la chance d'avoir un cancer si agressif qu'il ne lui avait laissé aucune chance depuis le début. Tout évolue vite, violemment. », mais quand ils ne l'étaient pas autant, comme pour elle, que c'était opérable, qu'elle pouvait survivre... Ne rien faire c'était se préparer à souffrir le martyre. « C'est que le début pour toi... », finis-je pourtant par dire, bien loin des discours qu'on pouvait lui servir pour sauver sa vie. Rien faire, c'était souffrir. On ne disait pas ça à des patients, mais c'était le cas, si elle continuait... J'allais la voir comme ça tout les jours.

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Ven 23 Mar - 22:58


Only human
Un frisson prit Casey par surprise alors que la main de Nathan se posait sur la sienne et, une seconde, elle crut qu’il allait la repousser, qu’elle avait dépassé une limite de plus en plus floue à mesure qu’ils se connaissaient. Mais il se contenta de déplacer sa main de quelques centimètres et elle sentit un autre gonflement sous ses doigts, une autre blessure qu’elle avait manqué au début. Elle l’effleura aussi légèrement que possible tandis que Nathan lui parlait du patient, parvenant à lui arracher un autre frisson au passage. Toutes ses convictions en avaient pris un coup ce soir, presque aussi palpable que celui qui avait créé ces bosses sur le visage de Nathan et l’entendre parler de cet homme, qu’elle n’avait pourtant jamais vu, ça lui faisait étrange. “J’espère pour lui que ce sera sans douleur.” souffla-t-elle, incapable de saisir réellement la vague d’émotion qui lui retournait l’estomac tout à coup.

Elle comprit que ce sentiment tenait plus ou moins de la culpabilité et de la peur lorsque Nathan reprit la parole, concluant qu’elle n’était encore qu’au début de ses peines. Ses doigts se crispèrent légèrement avant qu’elle n’éloigne subitement ses mains du visage du jeune homme et ne les laisse retomber contre son torse. “J’ai juste peur.” souffla-t-elle à voix basse, prenant sur elle pour que sa voix ne se brise pas en chemin. Elle ne l’avait jamais vraiment admis à qui que ce soit, même si le psychiatre en parlait souvent, elle préférait s’en tenir à sa version, à ses grands principes et ses certitudes sur elle-même. C’était plus simple d’être bornée que d’admettre des failles, pas vrai ? “La dernière fois, j’ai suivi tous les traitements sans me plaindre et j’ai pas eu le droit à plus de quelques mois de rémission. Quelques mois pendant lesquels j’avais raté tellement de cours à la fac que je n’avais plus le niveau pour reprendre, où j’étais tellement affaibli par les chimios et tout le reste que je pouvais plus tenir un pinceau. Et juste au moment où je commençais à me sentir mieux, où je pouvais de nouveau faire des projets, hop, nouvelle tumeur, on recommence tout depuis le début…” Elle sentait les larmes se précipiter de nouveau au coin de ses yeux et menaçaient de s’échapper, mais elle tenta de les retenir encore, décidant qu’elle avait été assez pathétique pour une seule soirée. “Je sais que ça paraît complètement dingue, mais je me suis dit qu’il valait mieux laisser tomber maintenant que de revivre encore ça, les traitements qui me bouffent la vie et ensuite la petite lueur d’espoir de la rémission pour replonger aussitôt. C’est trop difficile, je voulais pas prendre le risque de traverser ça deux fois.” Mais maintenant ? Maintenant qu’elle avait eu vraiment mal, maintenant qu’elle voyait aussi clairement que possible que la mort n’avait absolument rien de ce qu’on essayait de nous faire croire dans les films, qu’il ne s’agissait pas seulement de s’endormir avec un sourire épanoui aux lèvres entouré de ses proches… Maintenant, elle avait peut-être encore plus peur, en fait.
code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Sam 24 Mar - 20:54

Peur, elle avait juste peur, je pouvais comprendre, c’était même terriblement normal. Elle entendait parler d’un homme devenant fou à cause de la maladie, comment il pouvait-en être autrement ? Mais ses craintes n’étaient pas exactement les mêmes. Elle s’était déjà battue pour une première rémission qui n’avait tenu que quelques mois avant qu’elle ne rechute, elle avait eu un espoir et la réalité l’avait à nouveau fauché. Je ne pouvais pas imaginer ce que cela faisait, mais à l’entendre, à l’écouter se tendre pour contenir un nouveau tremblement, je devinais aisément que c’était un risque qu’elle ne pouvait pas prendre. Qu’elle ne voulait plus prendre. C’était cohérent, mais à la fois tellement cruel. « L’espoir tu peux le perdre aussi sans être malade, un bus, un homme ivre mort, une guerre, y’a tellement de truc dehors qui peuvent aussi te priver d’espoir. », avais-je soufflé bien conscient que je n’avais pas mon mot à dire et pourtant… Je ne pouvais pas la laisser penser qu’elle pouvait abandonner une nouvelle fois. « On pourra pas te sédater au point que tu ne ressentes rien, si vraiment ca devient insupportable, ça sera le coma artificiel, c’est tout… », et l’un dans l’autre on y gagnait rien. One ne faisait que perdre un combat de plus chaque jour.

« J’ai vu des gamin de six ans se faire faucher par une leucémie, j’ai vu des grand-mère de 90 guérir du jour au lendemain, j’ai connu un ado qui en était à sa sixième rechute et qui continuait pourtant, j’ai connu une mère de famille qui après avoir vaincu un cancer du sein, à quelques mois de son accouchement, on déclaré un cancer de l’utérus, j’ai connu des sales cons qui ont survécu, d’autre qui venait en contrôle après des années sans rien. Je vais pas te dire de te battre car la vie sera merveilleuse après, je peux pas te le promettre, je peux pas t’assurer que rien ne reviendra… », mon travail devait se limiter à encourager, pourtant, là, ce n’était plus de l’encouragement, « Se battre là, c’est accepter la possibilité d’avoir une chance sur deux de pouvoir revivre à nouveau, une chance sur deux de réaliser ses rêves… C’est pas une chance sur un million, c’est une chance sur deux, soit tu t’en sort pour de bon, soit tu reviendras ici, mais la chance de mettre ça derrière toi est présente. », je ne mentirais pas, certainement pas, mais dans les faits, prendre le risque de pouvoir réaliser ses rêves ? C’était pas une chance à saisir ? « J’ai aucun droit à te dire ça, je le sais, j’ai déjà pas le droit d’être dans son lit, simplement… », te voir souffrir m’était difficile ? Rendait les choses tellement plus compliqué ? Je n’étais pas certain d’être en droit de dire tout cela, j’en étais même sur, mais je devais continuer à faire semblant comme les autres ?  

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Contenu sponsorisé ”
Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
"only human" cate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» aerdala futur panda air sur hécate
» [ISD] W-u Human
» Supplément Human Sphère
» [Hecate] Motoki, jeune Disciple Pandawa
» Intuition et Calcul OU quelle place pour le pifomètre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie HJ :: Archives :: RPs-
Sauter vers: