AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Never love a wild thing, Mr. Bell (Cate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Jeu 1 Mar - 13:35

J’aurais voulu partir, j’avais un million de raison de le faire, mais j’étais restée dès l’instant ou elle m’avait demandé de le faire. Elle n’était pas fatigué, moi j’étais légèrement en manque après tout ça, mais c’était normal. La regardant redressé, prête à me retenir, je repris place sur son lit alors qu’elle me demandait ce qu’il en était de mon affectation ici. Si l’oncologie me plaisait, si je voulais continuer à m’occuper de pauvre cancéreux. Elle était de retour, du moins elle essayait, retirant mes chaussures, je m’asseyais pleinement au bon de son lit, me penchant pour prendre une nouvelle part de pizza froide. À défaut d’avoir la bière, j’aurais le régime alimentaire, « C’est pas moi qui choisi, je pourrais considérer les pauvres petits cancéreux comme étant lépreux ça changerait rien. », répondis-je dans un premier temps en me reprenant peu-à-peu, j’étais encore légèrement acide, je ne devais pas continuer, elle n’y était pour rien. J’avais cherché, j’avais trouvé. Prenant une nouvelle bouché de pizza, je finis par répondre sérieusement, « J’avoue avoir plus de mal avec les enfants, mais de manière générale, mon taff c’est d’aider les gens. J’ai pas à choisir des patients moins compliqué alors que tous le monde à besoin d’aide de soin. », à vrai dire, tant que je travaillais, et que je pouvais aller voir ma soeur en soin intensif ça m’allait, je ne cherchais rien d’autre. Les gens, ils avaient leurs personnalités, leurs blessures, leurs passées. « Mais j’aime bien ici, on est pas dans l’urgence à proprement parlé, on a le temps de prendre des nouvelles, de parler avec les gens et de les traiter comme des être humains. », repris-je sur un ton de plus en plus calme, comme avant. Ici, on pouvait faire ce qu’on voulait, enfin ce qu’on voulait, on pouvait leurs parler. Apprendre à les comprendre, apprendre à les aider. Le risque en revanche, c’était bien d’être affecté par leurs disparitions lorsque le cancer gagnait.

« Mais vu que je fais des miracles en étant naïf, je pense qu’on va me laisser croire aux miracles de l’humanité un peu plus longtemps… En temps normal on me dégage après une semaine. », mais j’étais encore là, c’est qu’il y avait bien une raison non ? Quelque chose les poussant à me garder ici, et j’avais l’impression qu’elle en était grandement la cause, enfin la raison. « Je pense que peux ce tutoyer à ce stade non ? Je suis quand même dans votre lit là. », au bout du lit, mais c’était pour me faire revenir, et faire tomber aussi un masque, on avait parlé de chose bien trop sérieuse, on pouvait pas l’ignorer. On pouvait pas continuer et faire semblant de rien. Ça serait stupide. Alors autant avancer un peu.

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Lun 5 Mar - 10:06


Never love a wild thing, Mr. Bell
Apaisée de le voir rester, Casey parvint même à afficher un sourire qui n'avait plus grand chose de forcé. Elle se redressa à son tour en le voyant prendre ses aises sur le lit, repliant ses jambes pour éviter un quelconque contact physique et regarda ce qu'il restait de pizza sur la tablette d'un air dédaigneux. Ils n'arriveraient jamais à la terminer, clairement, Casey n'en avait même avalé qu'une seule part et, une fois encore, son choix se porta plutôt sur ce qu'il restait de pop-corn sur ses genoux. À sa manière, Nathan répondait à ses questions et pendant un instant, la jeune femme craignit qu'il n'arrive vraiment pas à retrouver son calme malgré les efforts fournis par l'un et l'autre. Il était relativement... pas tout à fait désagréable, mais la légèreté qui existait habituellement entre eux peinait à revenir alors qu'il lui expliquait que la décision de son affectation ne lui revenait pas à lui. Ça, elle le savait, il le lui avait déjà dit. Elle avait seulement essayé de faire la conversation et elle n'avait fait que lui demander son avis à lui, mais il ne semblait pas vouloir le lui donner. Stupidement, elle pensa que peut-être, c'était sa faute. Même s'il était là ce soir, même s'il faisait de son mieux pour être gentil avec elle, la plupart du temps Casey agissait comme une emmerdeuse. Peut-être qu'il n'osait simplement pas lui dire qu'elle gâchait le plaisir qu'il aurait pu prendre à travailler dans ce service ? Un mélange de culpabilité et de déception l'assaillit à cette pensée, jusqu'à ce, enfin, il ne se décide à répondre réellement à sa question. Le sourire de la jeune femme revint timidement. Il aimait ce service, on l'avait laissé y rester plus d'une semaine. Peut-être qu'elle avait enfin trouvé un allié qui ne disparaîtrait pas immédiatement. « Vous êtes condamné à nous supporter, monsieur Clarke et moi, alors. » souffla-t-elle en prenant une poignée de pop-corn.

Elle voulait ajouter quelque chose, mais il ne lui en laissa pas réellement l'occasion qu'il reprenait déjà la parole et proposait quelque chose qu'elle n'avait pas vu venir et qui lui arracha pourtant un rire. « Vous proposez le tutoiement et vous continuez de me vouvoyer. » releva-t-elle d'abord, s'offrant quelques secondes supplémentaires pour y penser. Après tout pourquoi pas ? Elle décida pourtant de ne pas vraiment répondre, haussant simplement les épaules pour approuver sans approuver vraiment. « Est-ce que ça veut dire que j'aurais droit à un second rancard ? » demanda-t-elle finalement. « Tenue décontractée autorisée. » précisa-t-elle immédiatement. « Et je tenterai de choisir un film dans lequel la musique est un peu plus travaillée... Dites-moi que vous êtes un peu familier avec le travail de Kubric ou d'Hitchcok, pitié. Psycho fait partie de la liste des films avec la meilleure bande-originale. Ça devrait vous plaire. » Ses sourcils se froncèrent brusquement quand elle nota qu'elle avait tout simplement continué de le vouvoyer. Pas sûre qu'elle arrive réellement à faire autrement. Malgré tout, il restait un genre de distance entre eux, peut-être parce qu'il ne fallait pas parler de choses personnelles et s'en tenir aux banalités d'usage. « Désolée, je ne suis pas super douée pour tutoyer le personnel médical. J'ai eu une éducation assez stricte concernant les notions de respect et tout ça... » s'expliqua-t-elle dans un sourire. .
code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Lun 5 Mar - 11:27

Condamné à la supporter avec monsieur Clarke ? J’avoue qu’il y avait de quoi en soit, ils n’étaient pas évident ni l’un ni l’autre, mais j’avais connu pire, là il était question que de colère ou de démence, pas de violence pure. Il y en avait des patients qui gardaient des scalpels et qui nous menaçaient. Là, si c’était des menaces, elles étaient en l’air. « Tant que je me prends pas un scalpel dans le dos, je pense que je peux encore vous supporter un peu. », déclarais-je avec un sourire avant qu’elle ne remarque que j’avais beau avoir demandé à la tutoyer, je continuais à la vouvoyer. Un point pour la dame. Mais sans avoir le temps de répondre, elle demande si cela signifie que l’on aura un second rencard, car cette fois ci, la tenue décontractée serait autorisée. Cool. Enchainant rapidement sur son programme, elle finit par s’excuser, avouant qu’elle avait du mal à tutoyer un membre du personnel de l’hôpital. Je pouvais comprendre. « Ça tombe bien, j’ai pas ma blouse. », soufflais-je dans un premier temps avant de reprendre, « Excuses-moi de t’aborder comme ça, mais je me suis perdu dans les couloirs en cherchant la chambre de ma soeur et j’ai pas pu m’empêcher de te voir, du coup, je voudrais savoir si t’accepterais de voir un film avec moi car t’es vraiment charmante quand tu souris et moi je suis le pire dragueur au monde, je sais. », oui, là j’étais Nathan, pas l’infirmier, alors on pouvait parler normalement  non ? Sans blouse j’étais comme elle, et même si je continuais dans notre faux manège de séduction, il était vrai qu’elle était charmante lorsqu’elle souriait.

« Alors partons du principe que tu es Casey, que je suis Nathan, qu’on des deux jeunes adultes et qu’en temps normal, je ne vouvoie les filles dont je squatte le lit, et je suppose que tu ne vouvoies pas les mecs un peu lourd qui se pense tellement beau gosse qu’ils peuvent t’avoir en claquant des doigts. », ce n’était pas ce que je pensais, je ne la prenais pas pour de la viande, simplement, je cherchais à créer peut-être une autre dynamique. Je n’avais aucun ascendant à prendre sur elle, elle n’avait pas à me prendre pour quelqu’un de plus important qu’un autre uniquement car sa prison me payait. « Et ok, je suis plus un si jeune adulte, mais laisses moi rêver. ». Je n’aurais sans doute pas ce comportement à chaque fois, j’en avais bien conscience, simplement, elle méritait qu’on se penche un peu sur son cas, elle méritait d’avoir un allier non ? Et là il n’était pas question de prendre son sang, simplement de passer un moment agréable. Je n’étais pas venu en ennemie et si la conversation avait peut-être un peu dérapé, il était clair que j’essayais de réparer les choses.  

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Lun 5 Mar - 17:28


Never love a wild thing, Mr. Bell
Le léger rire que Casey avait laissé échapper à la remarque sur la blouse mourut rapidement quand Nathan reprit la parole. C'était relativement inattendu, au point que la jeune femme se surprit à froncer les sourcils en essayant de le regarder tant bien que mal. Et s'autorisa tout de même à rire de nouveau à mesure qu'il en rajoutait. Au moins, il arrivait à détendre l'atmosphère, pour le coup. « Pas un très bon dragueur, je confirme. Mais toujours plus jeune que mon dernier tête à tête avec un homme. » souffla-t-elle, évitant soigneusement tout pronom pour le désigner. Pour l'instant. Il arrivait à la faire se détendre un peu, mais elle n'était pas encore sûre de réussir à le tutoyer réellement. Il faudrait bien voir et, pour cette raison, Casey inspira profondément pour se concentrer un peu. Juste Casey et Nathan, juste deux personnes qui discutent autour d'une pizza après avoir regardé un film. Ça aurait réellement pu n'être rien d'autre qu'un premier rancard un peu étrange, un peu raté. Mais rien de bien plus compliqué, à cela près que la jeune femme n'avait pas tellement d'expérience dans ce domaine quand bien même elle donnait l'air de savoir de quoi elle parlait. « Pour ce qui est du beau gosse, j'ai bien peur de ne pouvoir ni démentir ni confirmer. Pour moi, tu ressembles surtout à une silhouette légèrement déformée autour d'une grosse tâche noire. Mais c'est pas totalement déplaisant. » Elle tentait sérieusement de sembler légère et de faire passer sa remarque pour une plaisanterie. En fait, c'en était réellement une pour elle et puis, elle avait réussi à ne pas le vouvoyer, ils avançaient un peu.

« Malheureusement, il va effectivement falloir un peu plus qu'un claquement de doigts pour m'avoir. Je ne me laisse jamais faire le premier soir, de toute façon. » Elle s'arrêta un instant de parler, se demandant jusqu'à quel point ce petit jeu pouvait durer. Pas tellement le faux rancard, mais plutôt de ne pas se comporter comme une patiente et un infirmier s'ils se voyaient en dehors des heures de service. La limite lui semblait tout aussi floue que pouvait l'être le visage du jeune homme. Elle en distinguait quelques morceaux, mais l'ensemble continuait de lui échapper. Ça lui semblait un peu dangereux, en fait, mais elle appréciait l'idée pour l'instant. Probablement jusqu'à un premier faux pas. Mais le meilleur moyen de savoir, c'était encore de demander, pas vrai ? « Où se place la limite ? » demanda-t-elle donc. « Je peux demander à ce que tu ramènes de l'alcool la prochaine fois ou l'infirmier derrière la tâche va se fâcher ? Quelles questions personnelles j'ai le droit de poser et jusqu'à quelle heure tu vas me répondre avant de réaliser qu'une collègue pourrait nous surprendre ? » Il devait déjà être tard, en plus et Casey était assez étonnée que les employés censés faire la garde de nuit ne soient toujours pas venus mettre leur grain de sel dans cette histoire. Impossible que ça ne dure encore toute la nuit, cependant, quelqu'un finirait bien par venir voir si elle dormait, non ? Ou entendrait leurs voix, en tout cas. .
code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Lun 5 Mar - 18:00

Pas très bon dragueur mais plus jeune que le dernier tête à tête qu’elle avait eu ? J’avoue, j’avais froncé les sourcils, ne sachant pas exactement quel axe prendre avec elle, la preuve étant elle renchérit en parlant du fait qu’elle ne pouvait pas dire si j’étais beau ou pas étant donné que j’étais caché par une tâche noire. Pas déplaisant, je remarquais surtout qu’elle m’avait tutoyer, à défaut d’avoir un humour correcte. « Dommage, tu rates quelque chose, il parait que j’ai un sourire d’enfer. », mais vu qu’il était souvent forcé. Quoi qu’il en soit je continuais à jouer le jeu, celui du rencard. Elle me confirma d’ailleurs bien rapidement qu’elle n’était pas une fille facile, ne se laissant pas avoir le premier soir. C’était une bonne chose pour elle déjà, beaucoup moins pour les mecs en manque. « Tu es prudente, mais tu loupes le coup du siècle. », déclarais-je simplement avant qu’elle ne redevienne sérieuse. Ou se plaçait la limite ? Elle pouvait demander de l’alcool, ou j’allais reprendre ma blouse pour lui dire non ? Quelles étaient les questions personnelles qu’elle pourrait poser, j’allais rester ici jusqu’à quelle heure avant que l’on ne nous surprenne. C’était légitime, mais la priorité dans tout ça était de lui donner un conseil que j’aurais du écouter, « L’alcool est quelque chose que je ne peux pas partager, et là c’est Nathan qui parle, se bourrer la gueule n’apporte rien. », ma voix c’était nouée, légèrement, mais je ne devais pas continuer, sinon elle allait se sentir obliger de dire quelque chose.

« J’ai envie de dire que je serais assez grand pour répondre ou non quand la question touche une corde trop sensible, mais de manière générale, j’ai aucune raison de retenir des infos quand je suis sans la blouse. », simplement je n’allais pas lui en dire plus à elle qu’aux autres. Quand à nous surprendre, c’était un risque, mais j’étais pas certain qu’on vienne nous déranger maintenant. « Vu que tu refuses beaucoup de soin, ils ont un peu tous abandonné, parfois ils passeront, mais tu leurs prends trop la tête. », si encore elle avait un traitement, ils auraient cherché à la faire dormir, mais pour le reste… Je doutais sincèrement qu’ils débarquent comme ça. « Ok, si dans quatre ou cinq rencard tu décides de me sauter dessus pour abuser de moi, ca peut être problématique, mais on a nos vêtements là et tu manges, alors ça ira, t’inquiètes pas pour ça, et de toute façon c’est à moi qu’ils demanderont des comptes pas à toi. », ce n’était pas franchement rassurant, soyons honnête, enfin pour elle. Mais on ne faisait rien de mal. « Et puis ça vaut le coup de prendre le risque non ? », demandais-je avec un peu plus de douceur. Elle était un peu plus détendu, certes son humour douteux était encore là, mais elle n’était pas sur la défensive et ça c’était bien.

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Mer 7 Mar - 11:48


Never love a wild thing, Mr. Bell
Aucune raison de retenir des infos. Cela, Casey n'y croyait pas le moins du monde, mais elle ne le fit pas remarquer tout de suite. Elle aurait bien des occasions de le prouver, après tout, non pas qu'elle prenait un plaisir quelconque à poser volontairement des questions désagréables, mais ça arriverait forcément à un moment ou à un autre. La preuve, elle avait déjà réussi à casser l'ambiance en osant parler de ses passions tout à l'heure, alors... Une telle erreur finirait par se reproduire. Elle était bien plus déçue de sa réponse sur l'alcool, mais ça ne la surprenait pas tellement. Seulement, voilà, elle n'avait jamais vraiment eu l'occasion d'en boire avant de finir dans un lit d'hôpital et visiblement, ça n'arriverait pas avant encore un moment... Tant pis, sans doute. Pour le reste, peut-être qu'il avait raison, clairement elle ne serait pas celle qui devrait être inquiétée si quelqu'un les trouvait ensemble à une heure pareille. Un soupir lui échappa tandis qu'elle appuyait son dos contre la tête de lit et croisait ses bras sur sa poitrine. « Très bien alors. » conclue-t-elle simplement. La limite n'était pas encore tout à fait claire pour elle, mais puisqu'il lui assurait de ne pas s'en faire pour quoi que ce soit, elle ne s'en ferait pas. « Même si 5 rancards sans un peu d'alcool, ça me semble assez optimiste pour que je te saute dessus. Je veux bien croire que j'ai jamais eu de mec plus mignon dans mon lit, mais ça ne change pas grand chose, malheureusement. Vise plutôt le dixième pour que je perde la tête définitivement. »

« Stanford, hein ? » reprit-elle finalement, changeant définitivement de sujet. Elle avait droit de poser des questions, elle ne se gênerait pas pour ça. Pour une fois qu'elle pouvait avoir une conversation sur d'autres sujets que le cancer et les soins, elle n'allait pas se priver. « Papa et Maman ont les moyens ou tu y es entré avec une bourse d'étude ? » demanda-t-elle tranquillement. Pas de réel jugement de valeur dans sa voix, c'était une université très coûteuse, mais elle n'était pas vraiment mieux avec Juliard, pas vrai ? Et dans son cas, elle pouvait réellement remercier ses parents pour ça. « T'es de Californie, alors ? Je me disais bien que tu pouvais pas être aussi gentil sans une vraie raison. Végétarien, aussi ? Ça m'étonne quand même, c'est vrai que je ne te vois pas super bien, mais tu m'as l'air un peu pâle pour un mec qui a passé autant de temps sous le soleil. » Bon, là, elle se moquait peut-être un peu. Mais au moins, ils parlaient et elle continuait de se détendre. Elle parvenait même à le tutoyer et ça ne lui semblait plus tellement étrange. Peut-être pas encore parfaitement naturel, mais mieux.  .
code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Jeu 8 Mar - 8:37

Je ne m’attendais pas à sortir réellement avec elle, mais le fait qu’elle soit plus prudente avec les hommes était rassurant. Il y avait un nombre incalculable de fille qui faisaient le mauvais choix très jeune et qui le regrettait bien rapidement qu’un peu de retenu n’était pas de trop. Heureusement pour moi, elle changea bien rapidement de sujet, évoquant Stanford et les façons d’y rentrer, de mémoire Juliard n’était pas non plus pour rien mais je n’allais pas retourner le couteau dans la plaie, « J’ai eu une bourse de mérite, même si mes parents auraient pu prendre en charge les frais. », c’était toujours plus agréable de laisser de l’argent à sa famille, surtout lorsqu’on avait plusieurs enfants. Mes soeurs auraient pu aller dans les meilleurs écoles. « Végétarien avec la quantité de bacon sur cette pizza ? Franchement ? Sans voir ça se sent non ? », répondis-je dans un premier temps. Il y avait quelques approprie sur la vie de californien ici.

« Un peu plus compliqué que ça en vérité. », commençais à dire en m’étirant légèrement, « Je suis né en République Tchèque, j’ai grandi en Allemagne et j’ai fait genre mon adolescence à San Francisco, avant de m’isoler à Seattle, je suis désolé de te l’apprendre, mais c’est pas le soleil qui défini le mieux toutes ces villes.  », j’avais aucun problème avec le fait d’avoir été adopté, même si là, ca pouvait aussi passer pour une vie normal. Je ne cachais pas mes origines, loin de là. J’étais né ailleurs, mes parents n’avaient pas pu m’élever et j’avais été envoyé en Allemagne dans l’espoir de me faire adopter, ce qui était arriver, renier ça serait renier l’importance de ceux m’ayant accueilli dans leur famille. Je ne  leur avais absolument pas rendu et je les avais détruit, mais je n’étais pas certain que cela en soit l’objet aujourd’hui. « Je t’aurais bien retourné le compliment, mais on est dans l’état de Washington, donc je suppose que le style vampire est très à la mode ici. », c’était pas dans le coin qu’il y avait eu la saga de vampire pour ado d’ailleurs ? Je n’en savais rien, mais dans tout les cas, il pleuvait plus qu’il ne faisait beau et je ne pouvais pas lui en vouloir d’être aussi pâle dans ces condition non ?  

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Lun 12 Mar - 13:28


Never love a wild thing, Mr. Bell
Nathan était donc à la fois riche et talentueux. Suffisamment pour pouvoir entrer dans une grande université, où les frais de scolarité dépassaient généralement les soixante mille dollars l'année. Non pas que ce détail interpelle réellement Casey, mais c'était un sujet de conversation comme un autre, quand bien même le jeune homme se montrait beaucoup moins bavard maintenant qu'il était question de sa vie privée et plus de son incroyable passion pour son métier et ses patients. Ça n'était pas la première fois ce soir qu'il démontrait cela, mais ça parvenait encore à faire sourire Casey. Et elle ne chercha pas à le relancer non plus, lançant plutôt une moquerie sur le fait qu'il vienne de Californie. Même si effectivement, toute la viande qui encombrait leur pizza suffisait à elle seule à démentir les clichés. « Effectivement. » admit-elle lorsqu'il lui eut détaillé suffisamment les villes ayant bercée sa vie. Il avait vu pas mal d'endroit. Elle se demanda vaguement pourquoi, mais elle l'enviait surtout, elle qui n'avait jamais réellement quitté les États-Unis. Et maintenant, ce rêve-là aussi était tombé à l'eau.

Il lui renvoya sa moquerie et elle ne lui offrit guère plus qu'un sourire, loin d'être blessée par l'évidence. « Si tu savais... tout le monde pense que Twilight est une œuvre de fiction, mais en vérité, les vampires se cachent bel et bien parmi nous. Ne le dis à personne, on essaye de le cacher. » souffla-t-elle avec autant de sérieux que possible. « T'as quasiment fait le tour du monde, alors. Je t'envie, j'ai toujours rêvé de voir l'Europe. Comment ça se fait ? Tes parents sont originaires de République Tchèque ? » Elle était surprise de sa propre capacité à parler, légère et presque réellement concernée par la conversation. C'était tellement agréable, il ne devait pas imaginer à quel point elle appréciait le cadeau qu'il lui faisait là. D'être quelqu'un de normal, suffisamment normal pour avoir droit à une vraie conversation. « C'est fou, tu n'as aucun accent, mais j'imagine que tu dois parler plusieurs langues du coup. Est-ce que ta perfection s'arrête quelque part ? Je commence à avoir du mal à me retenir de te sauter dessus, là. » Elle se permit de lâcher un petit rire, quoi que son ton à lui seul devait suffire à souligner le manque de sérieux dans ses propos. Mais avec les hommes, mieux valait se montrer trop prudente que pas assez, n'est-ce pas ?  .
code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Mar 13 Mar - 12:27

Les vampires étaient parmi nous ? Souriant doucement à cet aveux, je secouais légèrement la tête, me doutant bien qu’une vague de fan avait du finir ici pour faire des recherches plus poussé dans le doute. N’ayant toutefois pas le temps de répondre que déjà elle rebondissait sur mon parcours. M’enviant alors, elle ne pouvait pas savoir, elle ne pouvait pas s’en douter. Ce n’était pas écrit sur mon front, ni le genre de chose qu’on disait tout de suite. Après, ce n’était pas un sujet tabou, j’avais grandit, mais à l’époque, les sept années à regarder les autres partir avaient été douloureux. Je perdais ma famille chaque jour. Souriant lorsqu’il fut question d’un accent, elle s’avouait charmé à l’idée que je puisse parler plusieurs langue. « Anglais, Allemand et Espagnole, j’ai pas vécu assez longtemps en République Tchèque pour maitriser la langue. », et de toute façon, ça parlait beaucoup anglais. Je n’allais pas éluder ses questions, du moins pas aussi facilement, j’avais l’impression que sa curiosité grandissait et que son visage s’éclairait peu-à-peu. « Mes parents sont américains, ils sont juste venu me chercher. », commençais-je, je ne voulais pas qu’elle se sente gênée ni autre, et j’avouais ne pas savoir comment introduire ça sans qu’elle se sente obligé de s’excuser ou autre. « J’ai été adopté en fait, j’ai quitté Bílá où je suis né pour orphelinat à Berlin et j’y suis resté jusqu’à mes sept ans. Du coup, vu que mes parents parlaient correctement Anglais, j’ai rapidement perdu l’accent quand j’ai apprit la langue. », car j’étais arrivé à San Francisco sans savoir parler l’anglais, j’avais du apprendre et par conséquent, l’accent ne fit pas vraiment long feu à force de me faire reprendre sur la prononciation des mots.

« Du coup j’ai pas beaucoup de souvenir de l’Europe et Berlin c’est pas une ville qui fait rêver comme Londres, Paris ou Olso, j’aimerais trop aller au Nord de l’Europe en fait. », repris-je avec légèreté, plaçant ce qui avait pu être un peu gênant comme quelque chose d’appréciable, quelque chose de positif. Ma famille était ici, pas la-bas, je ne regrettais rien, sans doute un jour j’aimerais retrouver mes racines, du moins voir ma mère, savoir ce qu’elle devenait, connaitre un peu mes origines. Mais ça ne serait jamais ma famille. « Et je t’ai déjà dit de pas me lancer trop de fleur, après je vais être obligé de tenter des trucs ! », je n’étais pas parfait, mais c’était amusant de l’entendre. Même si on était clairement dans le jeu. Je n’avais aucun doute sur ses intentions, ni elle sur les miennes je suppose. Ce n’était pas dérangeant, je pense que cette dynamique lui faisait du bien, comme elle m’en faisait. Je sortais pour la première fois depuis longtemps la tête de l’eau, même si la discussion avait su me faire sombrer, c’était déjà derrière nous.

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Ven 16 Mar - 9:09


Never love a wild thing, Mr. Bell
Dans un premier temps, Casey conserva le silence, quand bien même elle leva les yeux au ciel en lâchant un soupir discret. Elle aurait peut-être dû se sentir un peu gênée d’avoir ramené ce qui aurait pu être un sujet sensible sur le tapis, mais Nathan ne lui donnait pas l’impression d’être plus tendu. Sa voix restait égale et puisque c’était à peu près tout ce à quoi Casey pouvait se fier, elle s’en contentait. Et ne se gênait pas non plus pour se dire : ”évidemment”. Elle l’avait accusé d’avoir trop de qualité pour se moquer, mais sérieusement… Il fallait que ce soit vrai, n’est-ce pas ? Il fallait qu’il ait tout un tas de qualités et une histoire triste qu’il prenait avec maturité et détachement. Qu’il soit presque parfait. “Permets-moi de te contredire.” lâcha-t-elle finalement, décidant de laisser de côté sa parfaite petite panoplie de l’homme idéal pour éviter à sa plaisanterie de s’essouffler. “Il y a Berlin un musée qui abrite certaines des plus grandes oeuvres de la Renaissance. C’est une ville tout aussi incroyable que Paris ou Londres. Tu ne t’en rends juste pas compte parce que tu y as grandi.” D’ailleurs, ce musée se trouvait sur l’itinéraire qu’elle avait passé tant de temps à préparer avant sa rechute, c’était une étape importante de ce tour du monde qu’elle ne ferait probablement jamais. Et tout à coup, elle avait plutôt envie de penser à n’importe quoi sauf à ça.

“Et maintenant que tu m’as dit tout ça, j’ai presque envie de te laisser tenter quelque chose.” lança-t-elle donc rapidement, son ton exagérément désespéré. Et elle réalisa seulement qu’elle utilisait cette plaisanterie comme un bouclier pour se défendre d’elle-même. C’était toujours le cas, chaque fois qu’elle se permettait de faire de l’humour, mais là, il y avait quelque chose d’autre qui la mettait mal à l’aise. Juste une impression, trop floue pour mettre des mots dessus, un genre de brouillard informe qui pesait pourtant un poids improbable. “Tu devrais peut-être y aller avant que ce ne soit moi qui tente un truc, en fait.” souffla-t-elle en tâchant de conserver l’air le plus neutre et le plus agaçant possible. “J’essaye très fort de me contenir, mais entre la liste infinie de tes qualités et le fait que je suis enfermée ici depuis des siècles sans la moindre petite once de chaleur humaine, ça va mal finir.” Elle releva le visage vers lui, lui offrant un sourire légèrement trop rayonnant et se redressa légèrement, vraiment légèrement, mais juste assez pour qu’il puisse le remarquer, comme pour appuyer sa menace, prouver qu’elle n’hésiterait pas à bouger. Qu’elle n’hésiterait pas à faire quelque chose de complètement stupide. Pour le motiver à prendre la fuite.

code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


in maplewood since : 06/02/2018
gained wars : 65
real face : Kiwi.
faceclaim : Matthew Daddario (ahiṃsā)
age : 29 ans
heart : Célibataire pour mon bien.
your job : Infirmier à l'hôpital de Maplewood depuis le 14 janvier 2018. Affecté à aucun service pour le moment.

Posté le Mer 21 Mar - 9:59

Elle connaissait la ville, bien mieux que moi à vrai dire, et l'entendre parler d'un musée je me demandais même si elle n'avait pas fait plus de recherche qu'il n'en aurait fallu sur la ville. Enfin ce n'était pas interdit, loin de là, mais même en y ayant vécu, je n'avais pas la moindre idée de ce qu'il fallait y voir, enfin hors mit le mur et des conneries touristique comme ça. Je connaissais pas ce qui pouvait s'y cacher, « Même à sept ans, je le reconnais, j'avais pas une grande sensibilité pour l'art. », soufflais-je dans un léger sourire, ignorant que mes priorités de l'époque avait davantage du besoin familiale que celui de gagner en culture. Et puis une nouvelle pique, elle avait presque envie de me laisser tenter quelque chose. Je secouais légèrement la tête avant de poser mon regard sur elle, elle voulait que je parte, se cachant derrière notre jeu, derrière une liste de qualités qui pourrait la faire craquer. Derrière une liste de chose pouvant faire tomber beaucoup de monde. Fronçant légèrement les sourcils en la voyant se redresser, je soufflais simplement, « Tu peux aussi me dire que t'es fatigué. », ou que quelque chose n'allait pas aussi. Je n'en savais rien, je n'étais pas devin. « Je t'ai déjà dit que faire gonfler mon égaux c'est pas la bonne solution. », me redressant à mon tours, je descendis finalement du lit, rassemblant les affaires que j'avais ramené pour que personne ne lui dise quoi que ce soit demain. Même si on pouvait savoir que j'avais été là, lui faire manger de la pizza et du pop corn serait sans doute considérait comme non désiré. Il faut dire que cet hôpital était à cheval sur la diététique. Mais entre nous, je préférais qu'elle mange.

Le lendemain serait sans doute un retour en arrière, je doutais que l'on puisse exactement maintenir la même relation en dehors. Je n'allais pas l'en blâmer, elle avait fait des choix et je les respectais, tout simplement. Je me demandais simplement comment serait fait demain, si elle allait ignorer ou si elle accepterait d'être approché et traité réellement comme un humain. Mais je ne me faisais pas trop d'illusion. « Du coup je vais te laisser souffler et te dire à demain. », soufflais-je dans un sourire un peu plus discret. C'était peut-être un peu précipité et peut-être qu'elle serait vexé, ce que je n'espérais pas, mais je me voyais mal insister, mal s'enfoncer dans la blague.

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casey O'Mara


in maplewood since : 08/02/2018
gained wars : 52
real face : Rainbow D.Ashe
faceclaim : Amber Heard (Malbe)
age : 26 ans, née le 12/02/1992
heart : Célibataire. Elle a eu quelques relations par le passé, mais est seule depuis presque 4 ans et ne s'intéresse plus du tout à ce genre de chose
your job : Sans emploi, elle a étudié deux ans à Julliard (NY) dans l'espoir de devenir danseuse étoile et est actuellement hospitalisée à temps plein à cause d'une tumeur du nerf optique et d'une dépression

Posté le Mer 21 Mar - 11:46


Never love a wild thing, Mr. Bell
Une seconde. C’était aussi court que c’était interminable. Une seconde pendant laquelle Casey sentit son cœur s'accélérer et son ventre se tordre, alors que Nathan se redressait à son tour et qu’elle se demandait si elle n’avait pas poussé sa plaisanterie trop loin. Elle n’était pas certaine de ce qu’elle ferait s’il continuait de jouer à son petit jeu. Trop fière pour faire machine arrière, elle devinait pourtant qu’elle pousserait encore et probablement qu’elle le regretterait aussitôt. Mais ce ne fut question que d’une seconde avant que le jeune homme ne se retrouve debout et qu’il ne commence à rassembler les restes de leur soirée, le carton de la pizza et celui du popcorn. Il partait. Et c’était ce qu’elle voulait, n’est-ce pas ? Son cœur retrouva un rythme acceptable alors que le soulagement l’envahissait. Elle n’aurait pas à faire quelque chose de stupide pour garder la face, c’était déjà ça. “Qui a dit que j’étais fatiguée ?” souffla-t-elle seulement. C’était presque plus fort qu’elle, il fallait qu’elle gâche tout, qu’elle fasse n’importe quoi juste pour le pousser dehors. Et ça fonctionnait. Ça fonctionnait tellement bien qu’un sourire un peu triste et un peu moqueur s’installa au coin de ses lèvres.

Il resta planté là, à côté de son lit à la regarder et à lui dire qu’il partait, mais il ne bougeait pas et Casey trouvait cela tellement agaçant. Elle avait envie de lui rire au nez, mais elle n’y arrivait pas. Elle était réellement fatiguée, plus que ça même, la migraine s’installait doucement après qu’elle ait trop forcé sur ses yeux pour y voir quelque chose. Et les conversations qu’ils avaient eu ce soir tournaient en boucle comme des fantômes bien décidés à la hanter. “On se voit demain. C’était pas trop mal pour un premier rencard raté.” Son sourire s’étira davantage bien qu’il soit complètement factice. Elle détourna le regard, fermant les yeux en s’allongeant sur le dos. Pas un mot de plus ne sortirait de ses lèvres. Peut-être qu’elle se comportait comme une idiote, c’était même sûr. Elle n’arrivait pas à s’en empêcher. Dire au revoir, ça n’était pas son truc, même s’il disait revenir demain, elle détestait ça. Et il reviendrait forcément, il serait de nouveau l’infirmier et cette idée lui faisait étrange.

code by bat'phanie

________________________________________

#415742


Come Carpe Diem, Baby
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
“ Contenu sponsorisé ”
Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 
Never love a wild thing, Mr. Bell (Cate)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» aerdala futur panda air sur hécate
» All thing zombie
» love and hate
» CASQUE BELL
» « Visite, mais surprise... » {T. Bell}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie HJ :: Archives :: RPs-
Sauter vers: